LMS : L’AVENTURE AU PAYS DU SOLEIL LEVANT POUR LA BANDE D’ IRS

 

 LE TEAM IRS DE JOSE IBANEZ

Au terme d’une très belle première saison au plus haut niveau en endurance, la jeune équipe IRS (Ibanez Racing Service) montée par l’ancien kartman José Ibanez, le Team Francilien s’’est même offert le luxde de se déplacer jusqu’au lointain Japon pour y disputer la toute première course de l’Asian série

Pour ce déplacement au pays du Soleil levant, l’équipe IRS avait embarqué, outre le patron José Ibanez, dans cette folle mais ’’ O ’’ combien passionnante aventure les deux pilotes, Fréderic Da Rocha et aussi Damien Toulemonde, lequel débutait en LMP2

C’est la première fois que le Team IRS participait a une course aussi lointaine et exotique pour elle car traditionnellement habituée aux épreuves du Championnat VdeV …

 


  

Pas une mince affaire déjà d’acheminer aux antipodes le matériel par container !

Passé le stress de l’expédition, il leur a fallu ensuite apprendre cette nouvelle piste mais comme la quasi-totalité des concurrents, exception faite de quelques individualités ayant déjà roulés sur la piste d’Okayama comme le Français Loic Duval qui effectue sa carrière là-bas .

Première consigne pour l’équipage Francilien : Ne pas endommager la voiture car le stock de pièces était comme on l’imagine bien évidemment restreint…

Donc pas question de prendre le moindre risque inutile, le but étant de disputer cette toute première compétition de cette nouvelle série mise sur pied par l’ACO

Les séances d’essais se sont donc déroulées sans aucun souci et les trois pilotes ont ainsi pu prendre leur repères sur cette piste qu‘ils découvraient.

José Ibanez nous précisant :

« Décision fut d’ailleurs rapidement prise d’utiliser la séance d’essai qualificative pour continuer à apprendre le circuit et parfaire le set up de l’auto ».

Pour la première des deux manches, Emile Cogniot et Damien Dametto respectivement Team manager et Ingénieur exploitation choisissaient de régler la voiture de manière à ne pas trop user les pneumatiques et tenter ainsi de faire un… triple relais avec les gommes .

Une stratégie différente de celle de l’équipe OAK de Jacques Nicolet, sa concurrente directe en LMP2. Le vainqueur de la catégorie de la course nipponne se voyant offrir une ‘’ invitation’’ pour les prochaines 24 Heures du Mans !

D’où l’importance pour le Team IRS de ne pas commettre d’impair et ses pilotes de bêtises…

Pari osé mais finalement tenu !

C’est José Ibanes qui effectuait le départ. Apres une heure de course et les ravitaillements, changement de pilote. Damien Toulemonde prenait le relais

Le boss raconte :

« Il ne nous restait plus qu’un arret ravitaillement a faire pour terminer la course. Notre stratégie s’avère finalement payante puisque nous finissons la course a seulement … vingt petites secondes de la Pescarolo Mazda nos adversaires.»

Et José Ibanez de poursuivre :

« Nous gagnons le challenge MICHELIN GREEN X. L’équipe est satisfaite de ce résultat car c’est la première fois que nous sommes si près de l’équipe OAK »

Pour la seconde manche, Fréderic Da Rocha prend le départ. Depuis qu’il roule avec l’équipe, c’est son premier départ au volant de la Courage !

Fred réalise un relais parfait car face a lui dans le baquet de la Oak se trouve le très rapide et expérimenté Mathieu Lahaye. N’oublions pas que Da Rocha est certes un excellent pilote mais il demeure malgré tout un ’’ Gentlemen driver ‘’ !!!t

Lorsqu’il cède le volant, à peine un tour sépare les deux LMP2 !

Damien Toulemonde prend alors le second relais. Mais assez vite, il est alors victime d’un choc a l’arrière qui contraint le pilote à rejoindre son stand

Après une dizaine de minutes de réparation, la Courage reprend la piste mais la Pescarolo Mazda Oak caracole loin devant. Si la victoire s’est envolée, le but est alors de terminer … classé. Perf que la jeune équipe IRS parvient a faire in extremis….

José raconte :

« Damien a fini la course sans que je prenne le volant, car il s’agissait avant tout d’effectuer les 70% de la distance pour être classé.»

Avant de conclure :

« Cette première expérience aussi loin de notre base fut pour nous très enrichissante et ma jeune équipe continue et poursuit son apprentissage au plus haut niveau de l’endurance »

Quoiqu’il en soit, l’équipe IRD mérite le respect car cette année José Ibanez et ses hommes étaient, rappelons-le engagés dans pas moins de … cinq disciplines !

Le Mans Séries – Formula Le Mans, VDeV, SPEED Séries et donc Asian séries

Alors, Chapeau messieurs et RESPECT pour vos brillants débuts en LMS et Asian Série

Gilles Gaignault

Photos : Infoscourse- Patrick Martinoli et Photoclassicracing

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply