ASIAN LE MANS : LA LOLA DRAYSON EN POLE A OKAYAMA

 

 

On attendait la Pescarolo-Judd, l’Oreca-AIM, voire la Lola Aston Martin officielle.

A la rigueur, une petite surprise de la part de l’une des deux Audi R10 TDI du Team Kolles !

Mais une montagne comme l’inauguration de l’Asian Le Mans Series ne pouvait pas accoucher d’une souris !!!

C’est donc un gros, un énorme coup de théâtre qui s’est produit, sous la forme … d’un joli petit coupé Lola-Judd, tout habillé de vert anglais.

Lequel a finalement à la surprise générale raflé la pole position au nez et à la barbe des favoris. 


L’auteur de ce réel … exploit s’appelle Johnny Cocker. Il a 23 ans, n’a pas froid aux yeux et son coéquipier n’est autre que Paul Drayson, Ministre des Sciences de sa Gracieuse Majesté.

Christophe Tinseau avait bien signé d’entrée, sur la Pescarolo-Judd, un temps très voisin, à un dixième de seconde, il n’empêche qu’il s’est incliné, comme Nicolas Lapierre et Stéphan Mücke, ce dernier auteur d’un tête-à-queue devant la voiture-surprise.

Un modèle n’ayant pourtant que deux courses au compteur en ALMS (Road Atlanta et Laguna Seca), reconstruit après sa toute première sortie à la suite d’un gros crash

 « Ce matin, aux essais libres, nous avons eu un problème qui nous a empêchés de figurer aux avant-postes, c’est pourquoi vous avez été un peu surpris. Mais nous savions que nous étions capables de décrocher un tel résultat », commentait avec assurance un Cocker  » royal  » et comblé.

Le meilleur temps de la catégorie LM P2 est revenu à la Pescarolo Mazda du OAK Racing pilotée par Jacques Nicollet, alors que le LM GT1 a été dominé par l’Aston Martin DBR 9 de l’équipage japonais Tsuchiya-Tsuzuki, devant la Saleen de Larbre-Compétition du trio Van Dam -Lemeret – Bervillé.

Autre petit événement, mais en GT2 : Pour la première fois dans une épreuve labellisée Série Le Mans, ce n’est ni une Ferrari ni une Porsche qui a le dernier mot dans la catégorie, mais l’Aston Martin Vantage du Hong Kong Racing. Il faut dire qu’il s’agit de l’habituelle voiture d’essais de l’usine, menée de main de maître par un certain Thomas Enge. Ceci explique peut-être cela…

Le départ de la première course (500 km ou 3 heures maximum) sera donné samedi à 12h30 locales (4h30 du matin en France), et la météo prévoit les mêmes conditions qu’aux qualifications : beau temps ensoleillé, température maxi d’environ 25 degrés.

Ce n’est pourtant ni la Floride ni Sebring, mais Okayama, un circuit que certains décrivent comme un petit Vallelunga, posé sur un décor de Spa-Francorchamps.

Joli carte postale pour une grande première !

….

Finalement, les Aston Martin GT1 et GT 2 ont été déclassées !

Les deux Aston Martin ayant réalisé les meilleurs temps respectifs en LM GT1 et LM GT2 ont été déclassées, pour cause d’aileron arrière non conforme. T. Tsuchiya (GT1) et Thomas Enge (GT2) partiront donc samedi et dimanche en dernière ligne sur la grille.

« Les commissaires ont constaté que les ailerons arrière des deux voitures, conformes lors des vérifications techniques, ne l’étaient plus à l’examen ayant suivi la séance de qualifications », a commenté Jacques Olivier, Président de Collège des Commissaires, par ailleurs composé du Japonais Takashi Mitarashi et du Français Jean-Pierre Baudriller.

Christian Colinet 

Photo : ACO

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply