ELECTIONS A LA FIA : NOUVEAU DERAPAGE DE MAX MOSLEY !!! …

 

Alors que l’élection approche à grands pas, celle-ci devant se dérouler le vendredi 23 octobre prochain au siège de la FIA, Place de la Concorde à Paris, le Président sortant le britannique Max Mosley ne cesse de multiplier et d’accumuler les bourdes et autres  bévues, preuve de sa faiblesse dans la course à sa succession ou il a ouvertement choisi de soutenir l’un des deux candidats, Jean Todt !

La campagne pour l’élection du prochain Président de la FIA touchant à sa fin, elle s’avère être loin de l’insolente promenade de santé que Jean Todt, l’un des deux candidats en lice, pourtant ouvertement soutenu par Mosley, l’avait prévu.


Tout au contraire, la candidature de son adversaire, l’ancien Champion du monde des Rallyes, le Finlandais Ari Vatanen prend chaque jour de l’ampleur, au point que ceux qui donnaient Todt vainqueur par KO, il y a quelques semaines encore sont maintenant persuadés que la victoire est réellement à portée de Vatanen !

Tendance  qui indispose au plus au point le Président sortant, Max Mosley, lequel a fait tout son possible pour appuyer Todt, et qui  devant cette situation à laquelle il ne s’attendait pas, réagit de plus en plus mal, face à la réalité.

On se rappelle qu’il avait adressé tout récemment une lettre insultante au Prince Feysal, frère du Roi Abdallah de Jordanie qui avait organisé le 1er octobre dernier à Amman un dîner regroupant plus de 30 pays de la région, alors que Todt n’avait pu compter que sur la présence de 4 pays au dîner de lobbying qu’il avait organisé dans le cadre du Grand Prix de Singapour !

Lettre dont nous avions publié de larges extraits ainsi qu’une traduction. (voir lien)

L’affaire a depuis rebondi avant hier lorsque Mosley et Vatanen devaient se rencontrer dans le bureau du Président sortant à Monaco pour parler de l’organisation des  futures élections.

Vatanen, appuyé par de très nombreux clubs, demande en effet en toute logique que toutes les garanties soient prises pour assurer un vote  ‘’à bulletin secret’’ et ce comme …. l’exigent les statuts de la FIA.

 Mais lorsque Vatanen a abordé ce sujet, le Président sortant s’est fâché et l’a prié de sortir, manu militari après moins de… deux minutes de réunion !!! 

Comprenne qui pourra !  Devant autant de mauvaise foi…Et un manque total de courtoisie.

Y aurait t’il le … FEU AU LAC ? dans le camp de … Todt, pardon  de … Mosley ???

LE VENT TOURNE …

On mesure là, la conception de la démocratie qui est la sienne, mais par dessus tout son respect de l’institution et de ses membres.

La situation est d’ailleurs extrêmement sérieuse, car nous détenons les preuves que certains dirigeants salariés de la FIA et d’organisations utilisant les fonds de celle-ci, comme la Fondation FIA par exemple, travaillent ouvertement pour Jean Todt.

La loi gérant les associations à laquelle est soumise la FIA est pourtant formelle et impose une neutralité absolue de la part de ses dirigeants.

La FIA du sieur Mosley ‘en affranchit allègrement, puisque le directeur général de la Fondation utilise les moyens de son organisme pour coordonner la campagne de Todt, et que le directeur  de la Région Un de la FIA, qui regroupe les pays d’Europe et d’Afrique fait ouvertement le lobbying pour Todt avec les moyens officiels de la FIA.

La presse britannique très incisive à l’encontre de son compatriote Mosley a tout récemment et trés largement en effet publié de nombreux exemples de documents officiels en ce sens !

Et il y a d’autres exemples, mais le plus grave est bien entendu celui du Président sortant lui même qui ne rate pas une occasion de faire officiellement le panégyrique de son candidat, dans les nombreux courriers officiels qu’il fait parvenir régulièrement aux clubs membres, ou à l’occasion de ses rencontres avec les média.

Alors pourquoi se gêner?

Mais cette situation qui bafoue la loi et la morale la plus élémentaire commence à montrer ses limites. En effet de très nombreux clubs en ont assez de ces pratiques régaliennes, et c’est aussi ce qui explique la montée en puissance de la candidature d’Ari Vatanen, outre le fait qu’il est sans aucune discussion possible le meilleur  candidat.

 

Ils constatent que Jean Todt n’a rien de l’homme du changement qu’il prétend être, et comprennent qu’il ne faudra pas compter sur lui pour redonner à la FIA sa sérénité, sa crédibilité et surtout l’image qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’avoir.

 C’est pourtant ce dont cette vénérable institution a le plus besoin en cette fin de règne difficile, et surtout ce que seul Ari Vatanen pourra lui apporter.

Même le tout puissant Président du Groupe FIAT et donc de … FERRARI, le trés charismatique Luca Cordero di Montezemolo ne soutient pas en public comme en privé son … ancien employé !

C’est dire …

Gilles Gaignault

Photos : Bernard Bakalian et Gilles Vitry

http://www.autonewsinfo.com/index.php?option=com_content&task=view&id=4308&Itemid=56

FIA

About Author

admin

Leave a Reply