ASIAN LE MANS SERIES : LES PATRONS DES GRANDES EQUIPES « NOUS TENIONS A Y ETRE ! »

 

Exception faite de PEUGEOT, les plus réputées des équipes qui roulent dans les épreuves d’endurance ASTON‐MARTIN RACING représentée par George HOWARD‐CHAPELL, AUDI TEAM KOLLES, représentée elle par Joachim MATHEIS, ORECA‐AIM et son inusable boss Hugues de CHAUNAC et enfin SORA RACING (PESCAROLO SPORT) qui sera en Asie dirigée par …Philippe LEBLANC, ont tous été unanimes :

« Nous tenions à y être ! »

Réaction unanime  donc des quatre patrons d’écuries de pointe qui se sont confiés à l’Automobile Club de l’Ouest :

Tous tenaient à répondre présent au grand rendez‐vous de la première épreuve organisée dans le cadre des Asian Le Mans séries.

Lola‐Aston Martin, Audi R10 TDI, Oreca‐AIM et Pescarolo‐Judd seront donc au premier rang des favoris de l’’épreuve des Asian Le Mans Séries, dont le coup d’envoi sera donné les 31 octobre et 1er novembre à Okayama, au Japon.

A la question, « Que pensez‐ vous de cette toute nouvelle ‘’Série Le Mans ‘’  »  ?, les patrons de ces écuries ont répondus :

‐ George HOWARD‐CHAPELL (Aston Martin Racing) :

« C’est une excellente initiative qu’a eue l’ACO d’organiser des courses dans cette région du monde. J’ajouterai que nous voyons une motivation supplémentaire dans les perspectives que cela ouvre d’ici un an ou deux ».

‐ Joachim MATHEIS (Audi Team Kolles) :

« La Série est une nouvelle étape cruciale du sport auto. Après les Etats‐Unis (ALMS) et l’Europe (LMS), c’est un événement très important de voir les voitures les plus représentatives de l’Endurance courir en Asie ».

‐ Hugues de CHAUNAC (ORECA) :

« Cette initiative de l’ACO est excellente. Les Japonais sont particulièrement friands et respectueux des 24 Heures du Mans. L’un de leurs constructeurs ‐ Mazda ‐ y a triomphé une fois, et je connais la valeur qu’ils accordent à ce succès, puisque ORECA était avec eux en 1991 ! »

‐ Philippe LEBLANC (SORA RACING – Pescarolo Sport) :

« Une édition inaugurale, c’est important, je la qualifierais même d’historique. Nous nous devions d’être présente dans un pays très concerné par l’automobile, et à forte concentration de constructeurs majeurs ».

Reste à savoir si le plateau sera équilibré entre les bolides en provenance d’Europe et ceux qui roulent habituellement dans les divers Championnats nippons (Endurance et GT) ?

En tout cas, le public Japonais a toujours adoré les courses d’endurance et les 24 Heures du Mans jouissent d’un énorme prestige au pays du Soleil Levant ou l’épreuve Sarthoise est plus connue sous l’appellation de  « Le long, long  jour  »

Gilles Gaignault
Photos :  Gilles Vitry – Patrick Martinoli – Infoscourse

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply