SUPERLEAGUE : BOURDAIS EN PREMIERE LIGNE A MONZA

 

 Après s’être révélé le plus rapide de son groupe de qualification (le groupe B le plus relevé), Sébastien Bourdais (FC Séville) éliminait le Chinois Ho-Pin Tung (Galatasaray SK) en quart de finale, puis l’Italien Giorgio Pantano (AC Milan) en demi-finale, pour finalement se retrouver en finale face à Esteban Guerrieri (Olympiacos).

Ayant devancé l’Argentin dans le groupe B lors de la première phase qualificative, le Français s’élançait confiant pour aller décrocher la pole position. Malheureusement, lors de son tour lancé, le pilote du FC Séville bloquait sa roue avant gauche au freinage de la première chicane et tirait tout droit offrant la pole position à Guerrieri.

Il s’élancera demain de la première ligne avec l’ambition de remporter un nouveau succès en Superleague Formula by Sonangol après sa victoire décrochée lors de la Super Finale à Estoril, théâtre de ses débuts dans le Championnat.

ESTEBAN GUERRIERI EN POLE

 

 

Deux autres Français se sont également illustrés ce samedi après-midi à Monza. A commencer par Julien Jousse qui, pour son arrivée en Superleague Formula sous les couleurs de l’AS Roma, a décroché une très prometteuse 5e place sur la grille de départ. Il s’élancera aux côtés de Tristan Gommendy, de retour au volant de la monoplace du FC Porto.

Quant à Nelson Panciatici (Olympique Lyonnais), après des essais prometteurs, il n’est pas parvenu à se hisser en quart de finale et occupera la 13e place.

 

Heureux de sa prestation, Sébastien Bourdais racontait  :

« J’ai commis une erreur lors du freinage. Depuis, le début du week-end, j’ai quelques problèmes à trouver la bonne répartition. Heureusement que cela ne s’est pas produit plus tôt lors des phases qualificatives. Je savais que la finale avec  Esteban Guerrieri allait être serrée. J’ai pris davantage de risque pour aller chercher la pole. Demain, il y aura de nombreux candidats à la victoire. Le passage de la première chicane sera capital. Ensuite, j’espère bien pouvoir être en mesure de finir sur le podium ».

 

A ses côtés, Tristan Gommendy ajoutait :

« Nous n’avons pas su adapter nos réglages pour être devant aujourd’hui. J’ai aussi rencontré des problèmes pour descendre les rapports de boîte de vitesses en demi-finale. Demain, il faudra passer le premier tour qui est toujours très compliqué ici car les pilotes cherchent toujours à doubler dans les premières chicanes. En partant 6e, un bon résultat est tout à fait envisageable ».

 

Quant au ‘’ Rookie ‘’ Julien Jousse, lui il poursuivait :

« Se joindre à un groupe de pilotes qui connaît la voiture depuis le début de saison n’est pas un challenge facile. Il m’a fallu trouver le bon rythme avec une monoplace très différente de celle que j’ai pilotée cette année en F2. J’ai bien progressé au fil des tours. En quart de finale, avec des pneus qui comptaient quatre tours de qualifications, je n’ai pas retrouvé le même comportement. De surcroît, je me suis retrouvé face au pilote qui a plus tard décroché la pole position. Dans l’ensemble, je suis satisfait d’être 5e sur la grille pour mes débuts ».

 

Enfin le dernier tricolore Nelson Panciatici lâchait un tantinet déçu  :

« Nous étions dans le rythme des meilleurs hier. Puis, nous avons changé certains rapports de boîte de vitesses avec l’espoir d’être encore plus compétitifs et d’aller chercher une place aux avant-postes sur la grille. Cela n’a pas été le cas. Nous allons remettre la voiture dans la configuration d’hier avec l’espoir de faire un bon résultat. En partant de si loin, cela ne sera pas évident. Mais, c’est un circuit où les dépassements sont possibles. C’est un circuit que je découvre, mais que j’apprécie »

Christian Colinet

Photos : Superleague

Le résultat des essais chronométrés

Groupe A

1 – Max Wissel (FC Bale) : 1’36”444
2 – Tristan Gommendy (FC Porto) : 1’37”001
3 – Julien Jousse (AS Roma) : 1’37”066
4 – Ho Pin Tung (Galatasaray) : 1’37”392
5 – Craig Dolby (Tottenham) : 1’37”441
6 – Antonio Pizzonia (Corinthians) : 1’37”528
7 – Nelson Panciatici (Olymique Lyonnais) : 1’37”642
8 – Pedro Petiz (Sporting Lisbonne) : 1’38”068
9 – Carlo Van Dam (PSV Eindhoven) :  1’38”257

Groupe B

1 – Sebastien Bourdais (FC Séville) : 1’36”533
2 – Esteban Guerrieri (Olympiacos) : 1’36”674
3 – Giorgio Pantano  (ACMilan) : 1’36”837
4 – Adrian Valles (FC Liverpool) : 1’36”889
5 – Yelmer Buurman (RSC Anderlecht) : 1’36”931
6 – John Martin (Glasgow Rangers) : 1’37”091
7 – Kasper Andersen (Midtjylland) : 1’37”254
8 – Maria De Villota (Atletico Madrid) : 1’38”672
9 – Jonathan Kennard (Flamengo) Pas de temps

Quart de finale

 
Bale : Max Wissel – 1’37’’043
Liverpool : Adrian Valles – 1’37’’441

Séville :  Sebastien Bourdais – 1’37’’043
Galatasaray : Ho Pin Tung – 1’38’’276

Milan : Giorgio Pantano – 1’37’’056
Porto : Tristan Gommendy – 1’38’’183

Olympiacos : Esteban Guerrieri – 1’36’’818
Roma : Julien Jousse – 1’37’’537

 
 
Demi finale 1
 
Bale :  Max Wissel – 1’36’’942
Olympiacos :  Esteban Guerrieri – 1’36’’786
 
Demi finale 2
 
Milan : Giorgio Pantano – 1’37’’111
Séville :  Sebastien Bourdais – 1’36’’745
 
Finale
 
Séville : Sebastien Bourdais – sans temps
Olympiacos : Esteban Guerrieri – 1’37’’649

 

Super League

About Author

admin

Leave a Reply