WEEA : UNION SACREE POUR L’HISTOIRE DU PASSE DU CIRCUIT DE REIMS GUEUX

Depuis la renaissance du circuit de Reims-Gueux en septembre 2007 grâce à la volonté de Franz Hummell et les deux belles éditions du WEEA (Week end de l’Excellence Automobile) qui s’en suivirent, la piste champenoise a été l’objet des rumeurs les plus folles allant même jusqu’à laisser entendre et supposer non seulement qu’il n’y aurait pas de suite et donc de troisième édition et que toutes les installations seraient détruites !

Mais c’était sans compter sur la farouche volonté des hommes puissants qui épaulent depuis le départ Franz Hummell. Sans oublier eux qui depuis bien des années donnent de leur temps régulièrement et bénévolement pour redonner vie aux installations tombés au fil des ans et des décennies en totale décrépitude : ‘’ Les Amis du circuit de Gueux.

 

 

Parmi ceux qui y ont crus dés le début, citons notamment les deux grands patrons des prestigieuses maisons de Champagne que sont Pierre Emmanuel Taittinger, lequel a fait venir à Gueux, Franz Hummell pour relancer l’histoire des courses d’antan et Paul Vranken pour Pommery.

Les deux industriels, outre les moyens financiers importants mis à disposition du promoteur de ce superbe événement, ont su intelligemment bien fédérés et convaincre les autorités du bien fondé du renouveau du circuit de Reims-Gueux.

Tant et si bien qu’ils sont même – coupant ainsi l’herbe sous le pied des inévitables spéculateurs –parvenus à obtenir le classement du site !

Ce qui n’est pas un mince exploit…

C’est ainsi que Rodolphe Rapetti, Conservateur général du patrimoine a classé le site ou se trouve les installations du circuit de Reims-Gueux, comme il nous l’explique :

« J’ai fait la connaissance de Franz Hummell en 2006. J’ai trouvé son projet de faire revivre la piste de Gueux intéressante et ce d’autant plus que par un curieux hasard, j’étais membre des ‘’Amis du circuit de Gueux ‘’ . J’ai donc contacté le préfet et aussi bien sur le directeur régional des affaires culturelles Marc Nouschi. Assez rapidement a été lancée la procédure de classement. Un an plus tard le dossier passait devant la commission régionale des monuments historiques et sites. Et le résultat a été un vote positif l’hiver dernier en février. Le préfet n’a plus eu ensuite qu’à signer. »

Et l’homme qui a très certainement sauvé le circuit de Gueux, lui évitant, d’être à jamais oublié, de conclure :

«  Quand je vois ce week-end cette foule immense et toutes ces magnifiques bagnoles du passé et la présence de grands pilotes victorieux ici dans les années 60, cela me conforte du bien fondé de notre choix et décision de soutenir l’épreuve imaginée par l’ami Hummell  »

Qu’ajouter ?

Tout est dit !

 PIERRE-EMMANUEL TAITTINGER (à droite) L’HOMME QUI A FAIT VENIR HUMMELL

 

N’empêche qu’une fois le site sauvé, il fallait relancer la machine de la mise sur pied de la troisième édition du WEEA. Et eu égard à la conjoncture économique, ce n’était pas une mince affaire…

Et ce d’autant plus, que sur le plan local, au début de l’été, les opposants tentaient de faire croire que le WEEA n’aurait pas lieu !!!

C’était sans compter sur les solides amitiés qui nouent Franz Hummell et Pierre-Emmanuel Taittinger. Lequel en ‘’duo de grande classe’’ avec Paul Vranken, big boss du groupe concurrent Vranken Pommery, a mis les moyens pour que le rendez-vous des 26 et 27 septembre soit un énorme succès.

 DEUX LEGENDES : AGO ET READ  !!

Et pour avoir déjà suivi les deux premières éditions, nous pouvons affirmer que ce rendez-vous a été couronné de réussite. Il ne manquait rien : Soleil radieu, plateau de très grande qualité, pilotes de renom s’étant illustrés sur cette piste. Et ‘’ cerise sur le gâteau ‘’, présence de deux des plus illustres Champions motos de l’histoire, les monstres sacrés que sont Giacomo Agostini et Phil Read23 titres mondiaux à eux deux – venus effectuer des démonstrations aux guidons des inoubliables motos italiennes, imbattables dans les années 60, au bruit inimitable, les fabuleuses MV Agusta !

Si l’on ajoute, la très belle vente aux enchères organisée sur place par la non moins célèbre maison Bonhams, avec comme pièce maitresse, la ‘’Bugatti personnelle’’ du maitre Ettore Bugatti, on peut affirmer que ce WEEA, millésime 2009 a été en ces périodes de ‘’vendanges exceptionnelles’’ selon Claire Taittinger, un très grand cru !

Et comme il fallait encore faire plus, le WEEA  avait eu la bonne idée d’inviter la patrouille de l’Armée de l’Air, emmenée par son tout nouveau Champion du monde Renaud Ecalle, lequel a régalé les dizaines de milliers de spectateurs, ahuris devant les exploits des acrobaties présentées…

A l’heure de dresser le bilan, Pierre-Emmanuel Taittinger résumait des dimanche soir l’état d’esprit général :

 

«  Cette troisième édition consolide considérablement l’événement. Le public a répondu massivement présent. Et cela ne peut que conforter les autorités à nous aider pour poursuivre et à s’engager à nos côtés. »

 

Pas très loin de la, Adeline Hazan, Madame le maire de Reims présente avec ses adjoints dont le Professeur Jacques Cohen, semblait elle aussi convaincu :

« C’est assurément un très, très grand succès. Il s’agissait de ma toute première vraie participation en tant que nouvelle élue. Cela ne peut que nous encourager avec les autres collectivités ( métropole – région) et les maisons de champagne, à poursuivre notre soutien.

 

Claire Taittinger, épouse de Pierre-Emmanuel semblait elle aussi satisfaite :

«  C’est une belle aventure qui fait revivre le passé. C’est important le patrimoine. Les gens n’ont plus le temps de rêver. On parle mondialement de Reims comme la ville des sacres et du champagne. Cet événement qu’est le WEEA est une occasion rêvée et inouïe de remettre la ville de Reims et la champagne en selle sur le plan international. »

 

 

La conclusion, nous la laisserons bien volontiers à Paul Bamberger le directeur général de la maison Pommery :

 

« Ravi pour trois raisons : 1 – Il s’agit sincèrement d’une très belle édition avec un plateau composé de bolides exceptionnels et de nombreuses autos rares. 2 – De grands pilotes ayant roulés ici et gagnés nous ont fait l’amitié de se déplacer. 3 – Le public – évalué à 40000 par la préfecture- a visiblement apprécié de se mêler et d’aller à la rencontre des champions. Franchement j’estime que le WEEA est enfin maintenant bien lancé et qu’il va devenir pèrenne. Bien ancré chaque année fin septembre. »

 

Et d’ajouter :

«  Mais il nous faut monter le niveau et franchir de nouvelles marches »

 

En tout cas, ceux qui méritent aussi des louanges, sont ceux de la ‘’ première heure ‘’ . Ceux qui dans….le plus total anonymat et depuis des années ont contribuès à faire non pas revivre mais déjà vivre le passé, en rénovant tous les bâtiments à leurs couleurs avec les publicités … d’antan !!! :

LES AMIS DU CIRCUIT DE GUEUX.

Félicitations à eux, aussi

Une chose est sure : Il y aura bien une suite…

 

Et le WEEA devrait pouvoir assez vite devenir le GOODWOOD Français !

Gilles Gaignault

Photos : Photoracingclassic

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply