WEEA : ESSAI TRANSFORME A REIMS GUEUX

 

Quarante huit heures après la cloture du WEEA, je me replonge dans ce week-end féerique et je vais tâcher de vous raconter le conte de ce 3eme Week End de l’Excellence Automobile!

 

On peut déjà dire que cette troisième manifestation était gonflée aux amphétamines!

 

Une superbe leçon d’organisation nous a été donnée, une armée de passionnés, d’amoureux, de professionnels, et de bénévoles s’est levée contre ceux qui voulaient la mort du circuit de Gueux!

Les inévitables grincheux, empêcheurs de… tourner en rond sur le circuit, se reconnaitront !!

 

Cette édition a de plus été une grande claque pour tous les sceptiques et les médisants

L’essai des deux premières éditions a en effet été transformé à la Wilkinson: Ce week-end, le circuit a retrouvé les couleurs d’antan, ses sonorités roques et violentes, ses odeurs de gomme brulée, de freins surchauffés, d’essence et d’huile…

 

Il suffisait de regarder le sourire des spectateurs, venus nombreux profité du spectacle à grande vitesse sous le soleil champenois, pour comprendre que l’objectif était atteint.

 

C’est bien d’un spectacle, d’un show à l’américaine dont il s’agit: le cocktail qui réussit toujours, grand soleil, belles voitures, le tout accompagné des inévitables bataillons de … jolies filles !!!

 

Cette année, le spectacle était réglé au millimètre, rien laissé au hasard, la musique était écrite, et c’est pourquoi la magie s’est réellement emparée du circuit.

 

On ne peut pas nier qu’il y a encore quelques améliorations à apporter, mais n’oublions pas, messieurs, que le WEEA est un nouveau né, lequel n’en n’est qu’à sa 3ème édition.

 

Le WEEA ?

 

Un bébé franchement prometteur, alors pour ses détracteurs, un peu d’indulgence.

 

Cette année, le WEEA est 1er de la classe et mérite le tableau d’honneur ! Il a su faire venir et attirer… 40 000 personnes, recencées par la préfecture .

 

Voilà qui appuie l’intérêt et la pertinence du récent classement du circuit aux monuments historiques…

 

Comme l’a si dit bien dit Pierre-Emmanuel Taittinger, lors du dîner d’ouverture chez ses amis de ...Pommery,

‘’le circuit a une valeur patrimoniale de premier ordre, ce qui incombe des retombées économiques pour l’ensemble de la région’’

Celle-ci doit faire ménage à trois maintenant: la cathédrale, le champagne et le circuit de Gueux !

 

De la spiritualité, des bulles, et de la vitesse:

 

Le trio d’excellence…

 

Hummel persiste et signe un évènement tout à fait exceptionnel! Et qui relance la région champenoise

 

Ce week-end, comme beaucoup autour de la piste, j’ai cru en Gueux, je me suis pris à chronométrer Jabouille et Jaussaud qui se sont partagés le baquet de la Rondeau Inaltéra (identique à celle victorieuse au Mans en 1980).

 

Comme beaucoup j’ai pu rencontrer les pilotes, un Pescarolo très accessible et un Saby qui partageait des anecdotes et jamais avare de confidences avec ses fans, réunis ici ce week-end.

ERIC SAUL VICTORIEUX DE LA COUPE FAMEUSE COUPE KAWA EN 1975


Que dire de l’ancien Vice champion du monde de moto en 350 cc en 1981, le varois Jean François Baldé, à part qu’il est toujours aussi sympathique et qu’il a toujours autant d’allure sur la piste. Sans oublier Eric Saul, victorieux lui de la Coupe Kawa devant un certain… Christian Sarron !!! C’était en 1975...

A propos d’allure, on ne saurait oublier Agostini et Read qui continuent de régner en maître sur l’asphalte des courbes rémoises. Eux ont assuré un show permanent tant sur leurs motos que dans les paddocks. Comme tous ceux présents, je pense qu’on s’est pris une belle leçon d’humilité à les voir ainsi tourner avec tant d’aisance!

LE ROI AGO SUR L’INOUBLIABLE MV AGUSTA

 

Ce week-end on a vécu à 200Km/h en Champagne, pied au plancher, avec les oreilles pleines des vrombissements sauvages des Honda Jordan, Tyrrell, Bugatti 35, ou des rarissimes Alfa Roméo tipo 33, Harrigton le Mans et DB le Mans.

 

Je ne ferais pas la liste des voitures engagées, ce serait aussi fastidieux pour vous que pour moi, mais les séries présentées étaient d’une rare beauté.

 

Tous ces monstres roulant nous ont offert un spectacle vraiment chouette, certains ont même vu à la place de ces voitures, des félins se ruant sur leurs proies plus que des autos avalant les chicanes…

 

Ce 3eme WEEA c’était la renaissance, le temps d’un week-end, de la belle époque du sport automobile, où on avait encore le courage de courir en peloton plutôt qu’à la corde…

 

Reims c’était authentique, populaire, élégant.

 

Cet événement a beaucoup d’allure, à l’image d’Angélique Magnan qui nous a… enlevé vers la Nouvelle Orléans avec sa voix tellement jazzy

LE CHAMPION DU MONDE LE LIEUTENANT RENAUD ECALLE

Et puis comme si ça ne suffisait pas, le spectacle est aussi venu du ciel. Vous imaginez 15 000 personnes, la tête en l’air, la tête dans les nuages suivant les évolutions et les volutes, barriques et autres huit cubains qu’ont effectué le lieutenant Renaud EcalleChampion du monde 2009 de voltige -à bord de son Extra SC 330 monoplace ou encore les acrobaties effectuées par la patrouille de la « Cartouche Dorée ».

 

Pour ceux qui hésitent encore à venir l’année prochaine, je pense que l’hésitation est à rayer!

 

Sans parler des retombées médiatiques de l’évènement, on a croisé les caméras de Motors TV, d’Eurosport, de TF1, de Canal Plus, de FR3 et autres télés étrangères

 

Et aussi de l’exceptionnelle vente Bonhams qui a rencontré un énorme succès au delà des espérances, aux dires de Mathieu Lamour. Et de Philip Kantor.

 

Ce week-end, l’âme de Gueux était bien là, celle des courses que l’on aime, avec cette ambiance si particulière que véhiculent nos belles anciennes.

 

C’est sûr, samedi et dimanche, le regretté ‘’Toto Roche ‘’était des nôtres…

 

Gabriel Rapetti

 

Photos : Photoclassicracing

Sport

About Author

admin

Leave a Reply