ALMS : DOUBLE DES 908 PEUGEOT DANS DES CONDITIONS DANTESQUES !!!!!

 

Les deux 908 HDiFAP ont réalisées un nouveau doublé en s’octroyant les deux premières places de l’épreuve Américaine du Petit Le Mans. Mais si lors de leur précédent doublé en juin dernier lors des 24 Heures du Mans, la victoire avait été limpide, sur le circuit d’Atlanta le succès a été obtenu dans des conditions dantesques sous un véritable déluge !

Après plusieurs journées caniculaires, la météo a brusquement totalement chaviré ce samedi en Georgie : Averses, orages, inondations, la course a dû être interrompue peu avant le cap de la mi-course et ce alors que les deux 908 HDiFAP Peugeot se trouvaient en tête, la 08 du duo Montagny – Sarrazin devançant la 07 de la paire Minassian – Lamy.

 

Interrompue de longues heures, la course du Petit Le Mans ne fut par la suite jamais relancée offrant ainsi en terre Américaine, un nouveau doublé Peugeot après celui des 24 Heures du Mans.

En onze ans depuis sa création par Don Panoz, jamais Petit Le Mans, épreuve d’endurance d’une durée de 10 heures, n’avait connu pareil déroulement et aussi dénouement…

Après les fortes chaleurs de la qualification, la pluie s’est donc invitée dès les prémisses de la journée de course avec pour premier effet un warm up retardé et une mise en grille immédiate à l’issue de ces quelques tours de chauffe.

Une bien difficile situation pour le Team Peugeot Total qui ne put affûter ses réglages « pluie » pour le départ de la course. Aucune des deux 908 HDi FAP n’avaient roulé auparavant dans ces conditions.

C’est ainsi que dès les premiers kilomètres, les deux voitures ne sont jamais parvenues à garder leur commandement et tenir le rythme des Audi qui s’étaient emparées de la tête. Il fallut attendre les quelques assèchements de la première heure pour voir de nouveau les Peugeot reprendre du souffle avec Pedro Lamy puis Nicolas Minassian sur la 07 pointer à quelques secondes de l’Audi de McNish en tête.

Du côté de la N°08, Franck Montagny et Stéphane Sarrazin, un instant, pointés à deux tours des leaders, ont à leur tour inversé la tendance grâce à une stratégie préparée et étudiée par l’équipe.

Le jeu des deux Peugeot 908 HDi FAP sous …les sept safety-cars, ainsi que le retour à une piste sèche ont finalement permis aux Peugeot de livrer bataille à l’Audi de McNish-Capello.

Le match fut palpitant, agrémenté de belles passes d’armes. Un safety-car, puis l’apparition d’une pluie intense et un McNish en tête à queue scelleront le sort de la course interrompue au drapeau rouge pour des raisons de sécurité après 4 heures 48 !

Restées dans les startings blocks pendant près de 4 heures, toutes les équipes ont dû attendre une relance qui n’est jamais venue.

A l’arrivée, Bruno Famin lâchait :

« Après le warm up retardé, nous n’avons eu que 5 minutes pour régler les voitures, l’une la 07 en set up plutôt pour la pluie et la 08 plutôt pour le sec. Comme les pneus intermédiaires ne sont pas autorisés aux Etats-Unis, nous avons donc dû patienter avec des « full wet » avant de passer directement aux slicks. Une fois la piste asséchée, les voitures se sont montrées très rapides et nous avons pu doubler les relais grâce à la constance et aux performantes des pneus. En parallèle, nous avons très bien géré les safety-cars pour revenir et doubler les Audi. »

Quant à l’équipage victorieux, Stéphane Sarrazin déclarait :

 « Nous sommes partis avec peu d’appuis ce qui a rendu mon premier relais très difficile. Dès que nous avons pu passer aux slicks nous avions un rythme de qualif. Enfin une victoire après de multiples deuxièmes places ! ».

De son côté son équipier, Franck Montagny ajoutait :

« On a gagné le « mini Le Mans » ! C’est un sentiment un peu étrange mais la décision d’arrêter la course était la bonne car les conditions étaient trop dangereuses. Nous avons une excellente stratégie et la voiture était très rapide quand on a pu enfin passer les slicks ».

Le mot de la fin, nous le laissons volontiers au ‘’ boss’’, Olivier QUESNEL :

« L’objectif était de faire de cette course une séance de travail tout en s’employant à gagner. Toute l’équipe a très bien travaillé et nos pilotes n’ont pas commis de fautes dans ces conditions si difficiles. Nous sommes vraiment allés chercher cette victoire. Le bilan de cette saison 2009 est magnifique avec le doublé aux 24 Heures du Mans, un autre doublé ici, la victoire à Spa et la 2e place de Sebring. Sans oublier en Rallye le triplé au Monte Carlo et les titres pilotes et constructeurs que nous venons de remporter en IRC avec la participation de nos filiales ».

Gilles Gaignault

Photos : Constructeurs

Le classement de la course

1 Sarrazin-Montagny (Peugeot) : 184 tours

2 Minassian-Lamy (Peugeot) à 2.011s

3 Capello-McNish (Audi R15 TDI) à 3.465s

4 Luhr-Werner (Audi R15 TDI) à 1 tour

5 Panis-Lapierre/Dumas (Oreca-AIM) à 3 tours

6 Brabham-Sharp-Franchitti (Acura-Honda) à 4 tours

7 Dyson-Smith (Lola-Mazda) à 7 tours

8 Melo-Kaffer-Salo (Ferrari) à 14 tours

9 Müller-Milner-Müller (BMW)  à 15 tours

10 Henzler-Werner (Porsche) à 15 tours

 

 

 

 

 

 

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply