La passion de l'automobile
Flash Infos

MC LAREN DEVOILE SA NOUVELLE SPORT CAR LA MP4

McLaren-MP4-12C-11

 RON DENNIS EN EST FIER…

On l’attendait depuis longtemps, la digne héritière de la fabuleuse McLaren F1 créée par le génial ingénieur Sud africain, Gordon Murray !

Laquelle en version compétition triompha dans la plus prestigieuse des course au monde, les très célèbres 24 Heures du Mans, le 18 juin 1995 avec à son volant un sacré trio composé du français Yannick Dalmas  associé au japonais Masanori Sekiya et au finlandais  JJ Lehto

 C’est fait.

McLaren vient donc enfin de dévoiler sa dernière née : la superbe et sublissime MP4-12C.

Conçue rigoureusement dans le même esprit que sa devancière, cette élégante sportive est prête à coup sur à défier les plus réputées des bolides italiens.

Petit rappel de l’histoire.

Pour développer ensuite la  SLR, Mercedes et McLaren associés en Formule 1, unirent leurs efforts vers la fin des années 90. Mais curieusement alors qu’ils s’apprêtaient à donner naissance à son héritière, les deux entreprise bien que toujours ensembles en Formule 1,  se séparèrent et leur divorce fut prononcé sur le plan commercial.

Depuis les deux constructeurs se livrent une lutte féroce et acharnée, chacun de leur côté et dévoilent simultanément selon eux ‘’ LA ‘’ Supercar idéale.

Avec son architecture, moteur central et cockpit avancé, la toute nouvelle McLaren MP4-12C est franchement à s’y tromper la digne descendante de la mythique McLaren F1 apparue dés 1993 !

Exception faite pourtant d’un point important. Le poste de pilotage central de la F1, non reconduit.

Le design plus agressif fait toujours la part belle à la fluidité et aux formes vraiment épurés. Dénué d’appendice aérodynamique disgracieux, cette MP4-12C compte sur l’appui généré par sa carrosserie, et sur un aileron déployable pour optimiser ses freinages.

Côté mécanique, exit le V12 d’origine …BMW de la F1, la nouvelle McLaren MP4-12C reçoit un V8 3.8 biturbo développé en interne à l’usine  Paragon de Woking.

Il fournit environ 600 ch. et la suralimentation lui permet de fournir 80% de son couple dès 2 000 tr/min. Il se distingue également par son régime maxi à 8 500 tr/min, et s’accouple à une boîte séquentielle à double embrayage.

Conçue avec le même souci de légèreté que la F1, la MP4-12C s’en éloigne en revanche en matière d’aides à la conduite…

Totalement inexistantes sur la première, elles sont en grand nombre sur la dernière née, et intègre un correcteur de trajectoire avec fonction autobloquant, des configurations de suspensions et d’assistances adaptées aux mauvaises conditions et un "launch control" pour les plus aguerris !

Autre nouveauté capitale, son prix !

La nouvelle McLaren MP4-12 C devant effectivement pouvoir attirer une clientèle beaucoup plus large et donc accessible à un plus large éventail de passionnés, avides de frissons que sa devancière.

Les belles Italiennes berlinettes Ferrari, Maserati et Lamborghini risquent bien de devoir faire la grimace face à cette belle anglaise !

Gilles Gaignault
Photos : McLaren

Leave a Reply