F1 : RENAULT CONFIRME SA POURSUITE EN GRAND PRIX

 

Sérieusement sali mais finalement très peu …  puni par la FIA, l’équipe Renault s’en sort plutôt bien.

En effet, seuls les deux auteurs de la scandaleuse et lamentable ‘’ affaire du Grand Prix de Singapour ‘’ y laissent eux des plumes !!

Et quelles plumes…

Radiation à vie pour Flavio Briatore et cinq ans d’interdiction d’exercer dans le sport automobile International pour son bras droit, Pat Symonds

Certains ne comprennent d’ailleurs pas la très, trop légère condamnation de Renault – comparé à la colossale amenge infligée à McLaren il y a tout juste deux ans et considère que le Conseil mondial de la FIA, a bien fermé les yeux, se contentant de punir les hommes mais pas la firme qu’ils représentaient

En coulisses, il se murmure que les ‘’ Sages ‘’ de la FIA, auraient eu vent d’un possible retrait de ‘la firme au losange » et c’est donc la raison pour laquelle après les départs de Honda d’abord l’hiver dernier puis de BMW, à la fin de l’actuelle saison, Max Mosley toujours très influent et aussi son cher alter-égo des affaires commerciales, Bernie Ecclestone auraient gentiment conseillés, recommandés et suggérés de ne pas trop écorner la maison Renault mais par contre de sévèrement condamner les dirigeants sportifs du Team Renault F1.

Condamné seulement par la FIA ce lundi à..

 une simple menace de suspension à vie avec un sursis valable pendant deux ans,

l’équipe Renault vient de rassurer ses fans et d’assurer à la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) que son écurie de GP resterait bien  présente en F1. Précisant que les dirigeants de Renault allaient au plus vite revoir l’organisation interne du Team :

« Renault F1 et son entreprise mère ont sérieusement réfléchi s’ils devaient rester en F1 alors que leur image a été écornée par une affaire de tricherie et que des pressions financières ont déjà conduit certains constructeurs à un retrait. Mais ils sont arrivés à la conclusion qu’ils continueraient à s’impliquer dans ce sport.»

Et de poursuivre :

« Renault F1 ne pouvait pas s’attendre à ce que les conspirateurs soient capables d’un tel comportement. Ils ont clairement agi contre les intérêts de Renault F1 et du sport en général. Leurs actes étaient tellement contraires à leur fonction et aux intérêts de Renault F1 qu’ils ne peuvent être attribués à Renault F1. Ils ont agi de leur propre chef. Renault F1 va développer une nouvelle structure à l’intérieur de l’écurie et va revoir son fonctionnement interne afin de s’assurer qu’un tel incident ne se reproduise jamais.»

Reste une question !

Qui pour manager et diriger l’écurie Renault F1 ?

Plusieurs noms circulent dont le plus prestigieux est évidemment celui du quadruple Champion du monde, Alain Prost.

Mais bien d’autres sont évoqués. Et notamment ceux de Bernard Dudot, l’ancien ingénieur concepteur des moteurs. En passant par Craig Pollock, le manager de Jacques Villeneuve et créateur aprés le rachat de Tyrrell, du défunt Team BAR devenu par la suite Honda puis aujourd’hui Brawn.

Sans oublier David Richards le patron d’Aston Martin

Et aussi un certain … Ange Pasquali ! Lequel fut en son temps l’un des hommes clés du Team Toyota.

La réponse ne devrait pas trop tarder car les Grands Prix reprennent des cette fin de semaine. Et curieusement à …. Singapour !! 

Singapour par ou le scandale est né et qui vient de couter… leurs têtes aux deux hommes forts de l’équipe Renault : Briatore et Symonds.

Gilles Gaignault
Photos : Renault

F1

About Author

admin

Leave a Reply