CIRCUIT DES REMPARTS : L’HOMMAGE DU SPORT AUTOMOBILE FRANCAIS A FRANCOIS GUITER

 

En marge de l’organisation du Circuit des Remparts d’Angouléme, les promoteurs avec à leur tête Laurent Sazerac de Forge avaient organisé dans le plus grand secret un  » Hommage  » à François Guiter !

Lequel, tout juste débarqué du TGV, se retrouva,  » divine suprise » au beau milieu de visages longtemps familiers.

François Guiter ?

Probablement  » l’homme  » providentiel à qui le sport automobile Français d’après guerre doit TOUT.

T O U T  !!!

En effet, c’est François Guiter qui a complètement relancé la compétition automobile en France au milieu des années 60.

Dés 1967, à peine né, le le Groupe pétrolier ELF issu du rachat par l’entreprise ERAP du réseau CALTEX l’avait chargé d’une sacrée mission : Promouvoir son image avec la compétition ! Ce qui à l’époque n’était pas une mince affaire et loin d’être gagné …

Jamais à court d’idée François Guiter n’allait pas tarder à obtenir d’excellents résultats sportifs bien au- delà des souhaits et espérances de son patron, Jean Prada.


 Ces trois lettres apparurent au grand public pour la toute première fois au cours de la nuit du 27 au 28 avril 1967.

François Guiter raconte dans le superbe ouvrage intitulé  » Les Ronds Rouges arrivent  » écrit par Jean Marc Chaillet aux Editions du Palmier :

 » Depuis huit mois nous sommes dans les coulisses. Nous repérons, repètons, réglons la mise en scène, apprenons notre texte, essayons les costumes et réglons la mise en scène. Le moment est enfin venu de paraître sur la scène. Sur le terrain, les 3000 volontaires, selon leur ordre de mission, sont dans les stations service, prêts à mettre aux nouvelles couleurs et à aider gérants et pompistes. « 

Et l’ami Guiter de poursuivre :

« Je suis resté au siège, rue Jean Nicot près de la Tour Eiffel. Il est vingt heures. La nuit la plus longue va commencer. Un état major est installé dans la salle du conseil. Douze lignes téléphoniques spéciales relient en permanence cet état major à douze PC régionaux. Lesquels sont eux-mêmes en liaison avec 95 sous PC. Un standard avec 30 standardistes est mis en place. Au mur, un immense tableau permet de suivre l’avancement des travaux en région. A 21 heures, le rideau se lève. On y est. Heure par heure est inscrit le nombre de stations qui deviennent ELF. Ca commence tout doucement. A 23 heures, tout s’accélère. Prada avec ses proches collaborateurs et les Présidents de Synergie et Havas, Henri Henault et Jacques Douce commencent un Tour de France en Mystère 20 pour encourager les troupes et visiter les grands moyens d’information pour qu’ils répercutent l’événement.
A 1 heure du matin, l’opération est bouclée. Toutes les stations sont aux couleurs ELF. C’est allé beaucoup plus vite que prévu. La tension retombe d’un coup. Le champagne fait son apparition. Notre pari est gagné «  .

 

FRANCOIS GUITER AVEC SES PILOTES JEAN PIERRE BELTOISE ET JACKY STEWART

La suite allait être une succession de réussites sportives. Toutes couronnées de succès !

Avec Alpine Renault, Matra et Renault.

Victoires au légendaire Rallye Monte Carlo. Au Championnat du Monde des Rallyes. Aux 24 Heures du Mans. Dans le Championnat du monde d’endurance. En Grand Prix. Avec en apothéose les titres de Champions du monde.

Et avec les pilotes tous soutenus par ELF lesquels allaient TOUT gagner.

En F3, F2 et F1. Et dans toutes les disciplines où ils participaient !

UNE SACREE BROCHETTE DE CHAMPIONS ENTOURE L’AMI FRANCOIS GUITER  !!

Grâce à ELF, sont apparus et ont tous fait de brillantes carrières, les Cevert, Depailler, Servoz Gavin, Pescarolo, Jaussaud, Tambay, Pironi., Streiff. Et tant d’autres dont celui qui fut le tout premier pilote Français à glaner la titre de Champion du monde de Formule 1, Alain Prost.  Sans oublier bien sur  » le  » pilote du renouveau, Jean- Pierre Beltoise.

Les années ont passé …

Mais ce samedi à Angouléme pour honorer François Guiter  » homme de l’ombre ‘‘  et lui rendre l’hommage mérité, les plus grands avaient fait le déplacement.

Avec à leurs têtes, deux inoubliables Champions, à eux deux sacrés sept fois Champion du monde de F1. D’abord le légendaire pilote  Ecossais, Sir Jacky Stewart (1969 – 1971 – 1973) le Champion des équipes  Matra et Tyrell, venu tout spécialement depuis Goodwood ou se déroule ce week-end le fameux et célèbre Festival of Speed . Et puis Alain Prost, quatre fois couronné (1985-1986 – 1988 et 1993) A leurs côtés, quelques figures qui ont elles aussi marqué de leur empreinte l’histoire du sport automobile Français et de ELF.

A commencer par Jean Pierre Beltoise. Avaient aussi effectué le déplacement à Angouléme, Henri Pescarolo, Jean Pierre Jaussaud et Jean Pierre Jabouille. Ce dernier, premier pilote tricolore à avoir gagné le GP de France de F1 au volant d’une voiture 100 % française, la Renault équipée de pneumatiques eux aussi Français, Michelin et ce le 1er juillet 1979 sur le circuit de Dijon- Prenois. Dans l’assistance, on reconnaissait également Jean- Pierre Nicolas, l’un des artisans du succès mondial des Alpine Renault en 1973.

A l’issue d’un déjeuner bien arrosé, François Guiter qui affiche dorénavant 80 printemps,nous a ensuite offert deux bonnes heures de rappels de sa formidable aventure avec ELF. Et de nous remémorer l’histoire.

Avec Alpine. Matra. Renault. Sans oublier de rappeler les magnifiques carrières de certains de ses pilotes (Cevert – Depailler et Senna) trop tôt emportés par leur folle passion.

Gilles Gaignault

Photos : ELF – Gilles Vitry – Stéphane Lambert

F1

About Author

admin

Leave a Reply