F1 : NELSON PIQUET PARLE ENFIN OUVERTEMENT DE L’AFFAIRE DU GP DE SINGAPOUR

 

A quelques jours de la comparution des responsables de l’équipe Renault F1 devant les représentants du Conseil mondial de la FIA, convoqués lundi prochain 21 septembre 2009 à Paris, le père de Nelsinho Piquet, l’ancien triple Champion du monde de F1, le Brésilien Nelson Piquet, rompt le silence.

En effet, il a accordé plusieurs entretiens à nos confrères britanniques et aussi italiens, acceptant de parler de la rocambolesque  » Affaire du Grand Prix de Singapour  ».

On le sait, la firme Renault va donc devoir jouer serrer devant la FIA ou elle va tout simplement jouer son avenir en F1.

Le fait d’avoir pris les devants et de congédier manu militari, les deux
responsables présumés de cette lamentable et sordide affaire, Flavio
Briatore
et Pat Symonds sauvera t’ elle la firme Française d’un désastre
et d’une éventuelle exclusion, temporaire ou à vie des GP ?

On peut légitimement le penser ou en tout cas l’espérer et le souhaiter.

Car on voit mal la FIA pénaliser aussi lourdement l’un des principaux
constructeurs mondiaux en cette période de grave crise économique ou
les GP de F1 peinent à retrouver tout leur lustre d’antan. La FIA a
absolument besoin des grandes firmes automobiles pour son prestige et
ne peut valoriser l’image des GP avec les nouvelles petites équipes,
sans grande notoriété ni prestige qui vont rejoindre le milieu de la F1, à partir de la saison 2010

Renault
ayant mis sur l’échafaud les responsables, la FIA peut  maintenant la jouer tranquille…

Mais d’ores et déjà, se pose la question embarassante de savoir qui va représenter Renault, lundi, Place de la Concorde ?  Qui ?

Si l’on en croit les indiscrétions, au final ce seraient les … 
avocats qui, seuls se déplaceraient pour fournir les réponses aux
épineuses questions que posent la FIA ! Laquelle est pourtant en
possession de témoignages accablants, provenant de l’un des
protagonistes de  » l’Affaire  » , Nelsinho Piquet. Lequel a avoué   »
avoir participé au scandale du GP de Singapour  »

D’ailleurs en cette fin de semaine, on a  » officiellement  » appris
de nouvelles révélations et de nouveaux détails sur l’ histoire. 


Le très sérieux quotidien britannique  » The Daily Mirror  » a en effet
effectivement  publié plusieurs extraits de l’entretien accordé par
Nelson Piquet
à Martin Smith, l’un des enquêteurs collaborant sur le
dossier pour le compte de la société Quest, laquelle assiste la FIA.

On peut y lire notamment :

« Après les événements du Grand Prix de Singapour, je n’arrivais pas à
y croire. Moi qui ai fait de la course automobile toute ma vie, je
trouvais cela complètement ahurissant et totalement fou et insensé.
J’ai  donc téléphoné à Nelson junior et il m’a répondu qu’on lui avait 
clairement demandé s’il pouvait donner un coup de mains. Je lui ai dit
" Mais tu aurais pu te blesser, ou blesser quelqu’un d’autre ". Il m’a
dit " Oui, je sais que ce n’est pas bien d’avoir fait ça, mais bon..
c’est ainsi.»

Et l’ancien triple Champion du monde avec les écuries Brabham et Williams, de poursuivre :


« Plus tard, au Brésil, j’en ai discuté avec Charlie Whiting, le
directeur de course des GP de F1. Je lui ai demandé ce qui pourrait
arriver à Nelson si je parlais publiquement et faisait sortir cette
histoire. J’avais peur de ruiner sa carrière.»

La suite ?

On la découvre dans le non moins sérieux quotidien italien  » Corriere della Sera  »

Lequel publie lui aussi également d’autres extraits ou on découvre la
réponse de Charlie Whiting. L’homme représentant le pouvoir sportif,
répliquant à Nelson Piquet :

 « Rien ne pourra être fait sans des preuves.»

Et Piquet Senior d’ajouter ce que lui aurait déclaré Max Mosley, le Président de la toute puissante FIA :

« Charlie Whiting m’a informé mais la FIA ne pourra rien prouver tant que personne ne viendra raconter les faits »

Les mois se sont écoulés. Les semaines ont défilées. Et les jours passaient…

Puis l’inattendu renvoi de Nelsinho de l’équipe Renault a donné la possibilité de ressortir ce dossier !

D’ôu, la décision après le licenciement de Nelsinho  au soir du GP  de
Hongrie
en aout dernier, d’adresser le témoignage de Piquet Junior
devant les représentants de la FIA et ce dés la semaine suivant ce
Grand Prix de Hongrie !

C’est alors que le pouvoir sportif a alors décidé de lancer une procédure et de commencer  » officiellement  » l’enquête.

Laquelle a déjà  curieusement avant l’audition devant les  » Sages  »
du Conseil mondial,lundi prochain, couté leurs têtes aux deux hommes à
l’initiative de cette  » pénible et inimaginable histoire  » : Flavio
Briatore
et Pat Symonds
, mis à pied  et à leur tour renvoyés de ….
chez Renault !

Et ce sans attendre le jugement de la FIA….

Preuve que les faits sont réels et que Nelsinho n’avait rien inventé, lui !!!

Briatore à qui tout avait réussi s’est cru très fort face à Nelsinho, simple pilote pensait t’il !!!

Le fantasque manager italien avait simplement oublié deux choses :

  » L’affaire de Singapour  »  sorte de  » Jardin secret  » entre une
poignée d’hommes, d’une part et que d’autre part Nelsinho s’il est
avant tout un jeune pilote de GP, reste surtout le fils d’un ancien
triple Champion du monde de F1. Avec un carnet d’adresses et une foule
de relations de toute première importance dans le milieu de la course et
à .. tous les niveaux !


A FORCE DE TIRER SUR LA CORDE.

Briatore s’est lui-même condamné en
se croyant invincible , grisé par sa vie ‘‘ hors norme  »…


Gilles Gaignault

Photos : Constructeurs – Bernard Asset- Bernard Bakalian

F1

About Author

admin

Leave a Reply