LMS : l’ORECA DE PANIS –LAPIERRE EN POLE AUX 1000 KM DE SILVERSTONE

Absente lors de la dernière épreuve des LMS (Le Mans Séries) les 1000 km du Nurburgring, l’Oreca confiée au tandem Nicolas Lapierre – Olivier Panis s’élancera ce dimanche depuis la pole position des 1000km de Silverstone cinquième et ultime manche des Le Mans Séries.

La voiture du Team varois d’Hugues de Chaunac se révèle ainsi une prétendante à la victoire et pourrait bien arbitrer la bataille pour les titres LMS 2009 que vont se livrer Aston Martin et Pescarolo.

Nicolas Lapierre s’est donc révélé le plus rapide lors de la séance chronométrée déterminante pour la grille de départ et il a laissé la meilleure des Aston Martin la numéro 007, celle que pilotait Stefan Mucke à près ….d’une seconde !

 Darren Turner sur la 009  réalisant lui le troisième temps. La troisième Aston officielle engagée, la 008, pilotée pour cette séance des qualifications par Stuart Hall n’obtient qu’un modeste huitième temps.

Ravi , Nicolas lâchait :

" Après la pole de Portimao, nous confirmons. Durant les essais, nous avions bien progressé vendredi, mais c’était plus difficile ce samedi matin avec une piste manquant de grip. L’équipe a pris les bonnes décisions, la pole en témoigne. Nous avons la vitesse de pointe. Dimanche, il faudra aussi la fiabilité et bien gérer le trafic. Ce seront deux paramètres déterminants. Nous ne jouons pas le championnat donc nous avons un seul but : nous imposer. Nous allons attaquer durant six heures et ne rien lâcher ! "

" C’est notre deuxième pole, sur un circuit dont la configuration est différente de Portimao", a pour sa part relevé David Floury, le directeur technique.

Et d’ajouter :

" Nous sommes donc très heureux, et ce d’autant plus que nous n’étions pas complètement satisfaits après les essais libres. L’équipe ne s’est pas affolée, elle a bien réagit et effectué les choix adéquats. Cela montre que nous connaissons et comprenons de mieux en mieux la voiture. Nous manquions de grip lors de la séance matinale, mais nous avons retrouvé le bon équilibre. C’est très important car cela donne confiance aux pilotes. La qualification est une chose, désormais nous voulons gagner."

Dés cette séance chrono, la lutte pour les deux  titres que se livrent Aston Martin avec sa 007 et Pescarolo, a peut être hélas déjà tournée à l’avantage de…. la voiture anglaise, laquelle occupe actuellement le commandement du classement provisoire du Championnat car malheureusement pour eux, le duo Jean-Christophe Bouillon – Christophe Tinseau ne s’élancera que depuis le fond de la grille et ce à la suite d’une sortie de piste de Bouillon ! Jean Christophe ayant probablement ruinée la course du bolide Français

Laquelle sortie risque fort de condamner la Pescarolo à une difficile remontée  au milieu du trafic devant slalomer au milieu de l’imposant peloton des GT pour tenter de revenir aux avants postes et ainsi empêcher l’Aston 007 de la devancer.

Ce dimanche s’annonce donc comme une mission quasi impossible pour l’équipage de la Pescarolo !!! Mais… UNE COURSE N’EST GAGNEE OU PERDUE  que le drapeau franchi ! Alors !

Si la Pesca n’a pas brillée, par contre outre Oreca les pilotes Français se sont mis en évidence réalisant la pole dans deux autres catégories (LMP2 et GT1), ce qui n’est pas un mince exploit en terre … anglaise.

Le Toulousain Olivier Pla qui à d’ores et déjà gagné le titre LMS en LMP2 cette année avant cette course de Silverstone associé à son compère Portugais Amaral, a signé la pole de la catégorie au volant de la Ginetta-Zytek de l’équipe ASM-Quifel

Dans la catégorie GT1, la pole revient aussi à un pilote Français, Laurent Groppi qui conduit la Saleen de l’équipe Larbre compétition. Il précède  l’Aston Martin Gigawave de Peter Kox et la Corvette du Team LAA (Luc Alphand Aventures) pilotée par Yann Clairay.

Mais la Corvette LAA  a elle aussi déjà remporté le titre LMS GT1 2009

Enfin, en GT2, c’est la Porsche du Team Felbermayr-Proton conduite par Richard Lietz qui s’est montrée la plus rapide

Signalons aussi la très belle performance de la Ginetta – Zytek que se partagent le revenant et ancien Champion du monde de F1 (1992) le Britannique Nigel Mansell, son fils Greg et Tomlinson et qui a obtenue un excellent cinquième temps

Gilles Gaignault
Photos : Gilles Vitry

Le classement des essais chronométrés

1. ligne
Panis/Lapierre (Oreca 01 – AIM) : 1’32’’798
Charouz/Enge/Mucke (Lola Aston Martin) : 1’33’’714

2. ligne
Primat/Turner (Lola Aston Martin) : 1’34’’618
Belicchi/Fassler/Prost (Lola Aston Martin) : 1’34’’654

3. ligne
Tomlinson/Mansell/Mansell (Ginetta-Zytek) : 1’35’’ 296
Karthikeyan/Meyrick/Zwolsman (Audi R10 TDI) :  1’35’’522

4. ligne
Buncombe/Hall/Ramos (Lola Aston Martin) : 1’36’’014
Amaral/Pla (Ginetta Zytek) : 1’36’’092

5. ligne
Ragues/Mailleux (Oreca Judd) : 1’36’’292
Kane/Leuenberger/Pompidou (Lola Judd) : 1’37’’128

6. ligne
Erdos/Newton (Lola Mazda) : 1’37’’280
Ojjeh/Gosselin/Peter (Zytek) : 1’38’’210

7. ligne
Manning/Firth/Hughes (Embassy WF01 Zytek) : 1’38’’810
Salini/Salini/Gommendy (WR Zytek) : 1’39’’096

8. ligne
Lahaye/Ajlani (Pescarolo Mazda) : 1’39’’396
Nicolet/Hein (Pescarolo Mazda) : 1’40’’116

9. ligne
Cavailhes/Da Rocha/Ibanez (Courage AER) : 1’41’’922
Bruneau/Greaves/Sini (Radical AER) : 1’42’’340

10. ligne
Jorda/Cortes/Nieto (Lucchini Judd) : 1’43’’470
Schell/Thirion/Metz (Courage AER) : 1’44’’486

11. ligne
Berville/Dumez/Groppi (Saleen S7R) : 1’45’’714
Sharp/Kox (Aston Martin DBR9) : 1’45’’796

12. ligne
Clairay/Jousse/Goueslard (Corvette C6.R) : 1’45’’848
Lieb/Lietz/Felbermayr Sr (Porsche 997) : 1’48’’638

13. ligne
Bell/Bruni (Ferrari F430 GT) : 1’48’’830
Pilet/Narac (Porsche 997) : 1’48’’984

14. ligne
Garcia/Mansell/Melo (Ferrari F430 GT) : 1’49’’358
Kaffer/Montanari (Ferrari F430 GT) : 1’49’’570

15. ligne
Cocker/Drayson (Aston Martin Vanta) : 1’49’’594
Rosa/Montermini/Cadei (Ferrari F430 GT) : 1’49’’612

16. ligne
Ehret/Farnbacher/Beltoise (Ferrari F430 GT) : 1’50’’062
Coronel/Janis (Spyker C8) : 1’50’’342

17. ligne
Griffin/Bamford (Ferrari F430 GT) : 1’50’’710
Hartshorne/Kutemann/Daoudi (Ferrari F430 GT) : 1’51’’126

18. ligne
Ried/Felbermayr Jr/Martins (Porsche 997) : 1’52’’176
Tenchini/Basso/Plati (Ferrari F430 GT) : 1’52’’630

19. ligne
Palttala/Daniels/Rich (Porsche 997) : 1’52’’920
Boullion/Tinseau (Pescarolo – Judd) : 5’31’’444

20. ligne
Albers/Bakkerud (Audi R10 TDI) : 5’59’’292

LMS

About Author

admin

Leave a Reply