F1 – AFFAIRE RENAULT : MAX MOSLEY CALME LE JEU

Max Mosley, le Président de la FIA, est sorti de son silence et a pris position au sujet de la polémique qui enfle au fil des jours jetant le trouble sur le déroulement du Grand Prix de Singapour 2008.

Epreuve où les responsables de l’équipe Renault F1 sont accusés par leur ancien pilote, le jeune Brésilien Nelsinho Piquet récemment congédié et licencié – de lui avoir ordonné de sortir volontairement de la piste et ce dans le but de faciliter une éventuelle victoire de son partenaire, Fernando Alonso.

Questionné sur cette terrible affaire, le Président Mosley à lâché ce vendredi à Monza ou se déroulera dimanche le Grand Prix d’Italie :


« Si vous regardez les autres sports, lorsque quelqu’un arrange le
résultat c’est pris au sérieux. C’est pire que simplement tricher. Si
vous êtes un cycliste et que vous vous dopez, c’est de la triche. Si
vous soudoyez d’autres coureurs, ou si vous en obligez un à tomber afin
de faire chuter le Maillot jaune, c’est plus grave. Et si vous mettez
en danger la vie d’un être humain, que ce soit les spectateurs, les
commissaires ou les pilotes, c’est encore plus grave  »

Revenant au sujet qui préoccupe le monde des GP, le Britannique a ajouté :

« Pour le moment, nous faisons comme si Renault était coupable, mais
nous n’en savons rien. Tant qu’ils n’ont pas mis leur défense en place,
nous devons les considérer comme innocents. A l’origine, nous leur
avions donné jusqu’à lundi dernier pour nous remettre tous les
documents, mais ils nous ont demandé plus de temps, alors nous leur
avons accordé jusqu’au milieu de la semaine prochaine. Nous n’avons
aucune idée de ce qu’ils vont nous remettre mais il y a toujours deux
versions opposées dans une telle histoire.»

Et Max Mosley de poursuivre :

« Si jamais d’aventure Renault était coupable, ce serait très grave.
Mais pour le moment, nous n’avons entendu qu’une version des faits.
Nous attendons celle de l’équipe Renault et après avoir entendu tout le
monde nous pourrons parvenir à une conclusion. Mais la plupart du
temps, quelqu’un est considéré comme innocent tant qu’il n’est pas
convaincu coupable.»

Evoquant une éventuelle sanction possible, le Président de la Fia  a alors indiqué

«  Que la possibilité d’une exclusion totale du Championnat du monde 
de F1 était une éventualité en cas de culpabilité de Renault, et qu’il
n’était pas trop tard pour modifier le résultat du Grand Prix de
Singapour et du Championnat 2008. !!!  »

Cette dernière phrase est lourde de conséquences et  laisse supposer et
entendre que la décision du Conseil mondial de la FIA pourrait remettre
en cause et chambouler le classement du Championnat du monde 2008 !!!

Cela parait insensé et ouvrirait alors la porte à bien d’autres polémiques et qui sait pourquoi pas à …. quelques procès !!!!

Mais nous n’en sommes pas la, loin de là….


Gilles Gaignault

Photo : Bernard Bakalian
 

F1

About Author

admin

Leave a Reply