Formule Le Mans au Nurburgring : Cronje-Verdonck passent la cinquième

 

Natacha Gachnang réussissait parfaitement son départ en tête du peloton et conservait
sa position au premier freinage où elle résistait non pas à Cronje mais à Mäkela !

Ainsi les deux voitures du Hope PoleVision Racing prenaient la direction de la course au cours des premiers mètres. Quelques virages plus loin, Cronje perdait une place
supplémentaire en sortant trop large dans un virage. Le Sud Africain laissait ainsi passer son
compagnon d’équipe, Wolfgang Kaufmann !

Deux voitures Hope PoleVision et deux DAMS, tel était l’ordre du quatuor de tête après le
premier tour. Très à l’aise dans sa position de leader,’’ Miss ‘’ Gachnang gérait une avance de plus de deux secondes qu’elle allait petit à petit transformer en trois, puis quatre puis
cinq secondes !

Après cinq tours et dix minutes de course, Cronje parvenait à se défaire
de Kaufmann, décidément très en verve sur ses terres ! Pour Mathieu Cheruy et
Dominik Kraihamer, la course était déjà terminée suite à un incident technique.

Alors que la pendule affichait déjà un quart d’heure de course, l’avance de Gachnang
dépassait les six secondes et ni Mäkela ni Cronje derrière elle, ne semblaient en mesure
de la rattraper. Dans le peloton, entre Zollinger et Kaufmann, la bataille pour la 4ème
place était particulièrement rude.

Le pilote Applewood-LD Autosport cherchait coûte  que coûte l’ouverture mais sans jamais y parvenir !

A 17h35, heure des premiers changements de pilotes, Gachnang comptait plus de dix secondes d’avance sur Cronje.

Mäkela et Zollinger étaient parmi les deux premiers à stopper pour passer le témoin.
Chalandon et Gachnang étaient les deux derniers pilotes à repasser par les stands, après
la demi heure de course.

Dans le 18ème tour, alors que la Suissesse rentre in extremis pour laisser le volant, on
inflige à l’équipage Toulemonde-Zollinger la même punition que lors de la première
course : Stop and go, pour temps d’arrêt aux stands inférieur à 80 secondes comme le stipule le règlement !

De son côté, Luca Moro écope d’un ‘’drive through’’ pour non respect de la route de course. Pendant ce temps, on voit Mathias Beche réaliser une excursion dans l’herbe qui le voyait perdre un peu de terrain.

Après que Gachnang ait laissé le volant, Pillon revenait en piste en tête du peloton précédant Verdonck, Beche, Moro et Toulemonde.

A vingt minutes de l’arrivée, Pillon voyait son avance fondre petit à petit et Verdonck ne
manifestait aucune hésitation lorsque l’opportunité de le dépasser se présentait dès le
21ème tour.

Une fois passé en tête, Nico Verdonck se construisait irrésistiblement une belle avance.
La fin de course du Belge était facilitée par un nouveau passage aux stands de Pillon.
Toujours second, le Suisse était pénalisé, comme Linus Ohlsson, d’un’’ Stop and go ‘’ pour
avoir coupé la ligne blanche à la sortie des stands.

A dix minutes de la fin de course, Pillon exécutait sa pénalité, ce qui bouleversait le classement.

On retrouvait dès lors Verdonck en tête avec 16’’ d’avance sur Beche ! Mais cette fin de course était décidément pleine de surprises et malheureusement pas très bonnes pour l’équipe Hope PoleVision.

Alors que Pillon héritait d’un nouveau ‘’ drive through ‘’, Beche était contrait à l’abandon à
huit minutes de l’arrivée, une courroie d’accessoires ayant lâché suite à son excursion hors piste !

Damien Toulemonde et David Zollinger profitaient de ces inattendus coups de théâtre successifs pour se propulser en seconde position !

Pour la seconde fois du week-end, Nico Verdonck et Gavin Cronje s’imposaient, portant ainsi à cinq leur nombre de victoires cette année.

Pas mal !!!

De quoi accentuer profondément leur avance au Championnat, à trois courses de la fin de saison.

Verdonck (135 points) et Cronje (132) peuvent envisager la suite de la saison
sereinement puisque Beche (87) et Mäkela (85), leurs plus proches poursuivants,
ont perdu gros, très gros ce week-end dans les Monts de l’Eiffel, dans cette deuxième course.

Du côté des Teams, DAMS a également pris un bel avantage, et compte désormais 33 points
d’avance face à Hope Pole Vision.

A l’arrivée , les heureux vainqueurs lâchaient :

Gavin Cronje :

 « La tension est tout de suite montée d’un cran lorsque nous sommes arrivés
dans le premier freinage. Wolfgang et Valle ont freiné très tard à l’extérieur et vu qu’il y
avait Zollinger derrière moi, j’ai dû faire très attention. Aussi, je n’ai pas insisté face à
Wolfgang, ce qui lui a permis de ressortir devant nous au premier virage. Tout de suite, j’ai
essayé de mettre la pression sur lui en espérant qu’il commette une erreur mais il connaît
très bien le circuit et il n’a pas lâché, ça a été une belle bataille. Puis j’ai fini par trouver
l’ouverture. Ensuite, j’ai passé le volant à Nico, qui a fait un excellent relais. On a passé un
très bon week-end ici. Pas parfait parce que nous n’avons pas fait les pole positions mais
cela reste une excellente opération dans le cadre du championnat. Pour l’instant, notre
stratégie fonctionne très bien. Continuons ainsi à Silverstone !
»

Quant à Nico Verdonck, lui il déclarait :

« C’est vrai que l’on pouvait difficilement faire mieux ce week-end, si ce n’est en
réussissant les deux pole positions et les deux meilleurs tours. Mais pour moi, le plus
important c’est de gagner les courses, ce que nous avons fait ici. L’équipe a de nouveau fait
du très bon travail, en particulier lors des pit stops, où nous avons passé le moins de temps
possible. Quand j’ai vu tout le monde écoper d’un drive through, j’ai commencé à m’inquiéter un peu mais finalement, nous avons évité les infractions, donc tout s’est bien passé ! C’est
dommage que Mathias et Valle aient abandonné aujourd’hui mais c’est la course. Ce n’est
pas encore fini, il reste trois courses et tout peut arriver. »

Damien Toulemonde, indiquait :

 « On est parti 5ème et au final on arrive 2ème. Comme la plupart des
concurrents aujourd’hui, nous avons reçu une pénalité. Mais pour nous, il s’est agi d’un stop
and go, ce qui nous a coûté encore plus de temps. Donc, je ne me plains pas. Cette
deuxième place est à la fois méritée et appréciée. »

David Zollinger, concluant :

 « Tout le monde a eu son lot de punition à part Cronje et Verdonck, ce qui
justifie en partie leur victoire. Malgré cela, ils restent très difficiles à battre. Nous avions
une très bonne voiture et nous avons d’ailleurs fait d’excellents chronos cet après‐midi,
comme ce matin. Malheureusement, devant moi, Kaufmann m’a fait perdre pas mal de
temps lorsque j’étais derrière lui. Mais il était hors de question que je risque l’accrochage.
Nous devions vraiment terminer du mieux possible cette course, ce que nous avons fait
avec cette 2ème place. Déçu de ne pas gagner, mais satisfait de terminer à une place
conforme à nos espoirs. Il nous faut arriver à mieux maîtriser nos temps d’immobilisation
dans les stands à l’avenir. Par sécurité, changeons aussi notre chronomètre… Le nôtre va
manifestement un peu trop vite ! »

Le mot de la fin nous le laissons à Natacha Gachnang :

« C’est un très bon résultat. Il est certain que nous aurions pu espérer
encore un peu mieux sans ces pénalités infligées à Christophe, mais mettons ça sur le
compte de l’expérience. On apprend après chaque course. Ces erreurs vont nous servir
d’expérience et il faut continuer d’aller de l’avant. A mon niveau, je suis très satisfaite de
mon relais. J’ai pris un très bon départ puis j’ai creusé le trou puisque je suis rentré aux
stands avec dix ou douze secondes d’avance sur le deuxième. Je suis super satisfaite de
cette 2ème place. »

Et Christophe Pillon d‘ajouter :

« Deux fois de suite, j’ai mordu la ligne blanche et hélas pour moi, les
commissaires n’ont rien laissé passer ! Natacha est rentrée en tête et je pense que je me
suis mis la pression avec ça quand j’ai repris la piste. J’ai tout fait pour essayer de garder
ma place au point d’en oublier la ligne blanche, que j’ai coupé plusieurs fois. Le résultat
aurait pu être encore bien meilleur c’est certain, mais bon, une troisième place, c’est quand
même un bon résultat. Et c’est de bon augure pour la suite. J’espère qu’il n’y aura pas de
ligne blanche à Silverstone !! En tout cas, je remercie et je félicite Natacha pour son
formidable travail aujourd’hui. »

La première course samedi : Cronje-Verdonck sur un nuage

Bien que fraîches, les conditions climatiques étaient tout à fait correctes lorsque la procédure de départ de la première course était lancée.  Lors du départ, Enjalbert conservait l’avantage dans la ligne droite mais le pilote Boutsen Energy Racing retardait excessivement son freinage au premier virage si bien qu’il tirait droit !

Nico Verdonck en profitait pour prendre les rênes de la course tandis que dans le peloton, on se bousculait un peu. Victime d’un tête à queue, Luca Moro était légèrement heurté à l’arrière par la voiture de Toulemonde. Pendant ce temps, Enjalbert s’extrayait du bac à gravier et repartait en fond de peloton.

Au terme du premier tour, Verdonck pointait en tête devant Beche et Pillon. Survolté,
Enjalbert ne ménageait pas sa peine pour remonter au classement. Dès la fin du 2ème
tour, il pointait en 3ème position, à six secondes du leader, lequel était particulièrement
menacé par Beche.

Tandis qu’Enjalbert remontait peu à peu sur eux en alignant les records du tour, les deux hommes de tête poursuivaient leur mano à mano. A partir du 7ème tour, Enjalbert avait fait la jonction et on retrouvait les trois premiers du classement dans la même seconde.
Le deuxième groupe, composé de Pillon, Cheruy et Toulemonde, lui, se trouvait
également dans la même seconde, mais un kilomètre plus loin.

A la fin du 8ème tour, Enjalbert réussissait à prendre l’avantage sur Beche au tout début de la ligne droite. Le pilote du Boutsen Energy Racing se mettait immédiatement en chasse du leader mais Verdonck lui signifiait aussitôt son autorité en s’appropriant le meilleur tour. Dans le milieu du peloton, Damien Toulemonde avait gagné deux places aux dépens de Pillon et Cheruy.

A 11h04, la fenêtre des changements de pilotes s’ouvrait. Christophe Pillon était lepremier à passer le témoin. Ohlsson, Mori puis Beche suivaient. Simultanément,Enjalbert revenait très fort sur le leader. Verdonck laissait sa place de leader lorsqu’il s’engouffrait dans la voie des stands au 16ème tour. Enjalbert menait les débats pendant deux tours avant de rentrer lui aussi.

11h15. Les changements de pilotes sont terminés.

Chez Applewood -LD Autosport, on s’est arrêté moins des 80 secondes réglementaires, ce qui valait à Toulemonde-Zollinger un ‘’ Stop and go ‘’ dans les minutes qui suivront. On retrouvait Chalandon en tête mais avec un Gavin Cronje déjà dans ses roues. Le Sud Africain ne patientait guère plus d’un tour avant de prendre l’avantage, au bout de la ligne droite. Dès lors, le pilote DAMS s’en allait  irrésistiblement vers la victoire. Derrière lui, Chalandon s’inclinait face à Mäkela.

Au cours du dernier tiers de course, même si ce dernier faisait signe de remonter un peu, Cronje gardait parfaitement la situation sous contrôle. La fin de course était surtout marquée par la très belle bataille entre Dominik Kraihamer et Natacha Gachnang. Le pilote Autrichien ne baissait aucunement les bras et résistait jusqu’au bout aux griffes de la Suissesse.
Pour la 4ème fois de la saison, Cronje et Verdonck montaient sur la plus haute marche du
podium, précédant Mäkela-Beche et Chalandon-Enjalbert.

Une nouvelle fois victorieux Nico Verdonck, racontait :

 « Je ne savais pas trop comment ça allait se terminer au premier virage
car nous avons freiné assez tard avec Dimitri. Mais il fallait de toute façon tenter de freiner
le plus tard possible pour essayer d’être en tête tout de suite. Dimitri a bloqué les roues et a
tiré tout droit. J’avais également Mathias a côté de moi mais j’ai réussi à rester devant. Dès
lors j’étais en tête et j’ai fait en sorte de conserver ma place tout au long de mon relais. Je
voulais prendre un maximum d’avance dans la mesure où nous savons que nous sommes
toujours un peu moins bien en fin de course. Je suis ravi de renouer avec la victoire. La
voiture fonctionne mieux ici qu’en Algarve et nous avons rempli la moitié de notre contrat.
A Gavin et moi de gérer la fin du week-end de la même manière. »

Gavin Cronje ajoutant :

« Ce n’est jamais facile de gagner une course, même si de l’extérieur, on n’a
pas forcément cette impression. Ca a été un peu chaud notamment lorsque je suis arrivé en
piste. J’étais juste derrière le leader et ça n’a pas été très simple de le doubler. D’autant que
le tout premier virage sur ce circuit, est assez dangereux. C’est pour cela que j’ai préféré
rester raisonnable et je l’ai doublé dans le tour d’après. Il faut remercier l’équipe DAMS
pour son excellent travail depuis hier. Nous avons réalisé une belle progression et je pense
que nous avons les moyens de renouveler cette victoire cet après‐midi. Cela permettrait
d’arriver à Silverstone dans les meilleures conditions. Il reste encore quatre courses, nous
devons rester concentrés mais si nous sommes raisonnables, il n’y a pas de raison de ne pas
être optimiste. »

Sport

About Author

admin

Leave a Reply