F1 : Rubens Barichello remporte son dixième Grand Prix à Valence

 

Recordman absolu au nombre de GP disputés – il a pris 279 départs – le Brésilien Rubens Barrichello a remporté ce dimanche sa 10e victoire en F1, triomphant dans le Grand Prix d’Europe sur le circuit urbain de Valence.

Inoxydable Rubens !

Lequel aprés tant d’années en GP continue de rever à la victoire et se bat pour y parvenir

Cinq ans après son ultime succès au volant d’une Ferraridéjà créée par un certain ingénieur Ross Brawn – le GP de Chine en 2004 – Barrichello au volant de la Brawn a de nouveau gagné un GP, ce dimanche à Valence, à l’occasion de sa ….. 279e participation. 

 Profitant d’une erreur du stand McLaren, le pilote de Brawn GP l’emporte en prècèdant tout de même  les deux derniers…. Champions du Monde  !

 Ce qui n’est pas une mince affaire…

Lewis Hamilton d’abord, auteur de la pole au volant de la McLaren et qui se classe second alors que son prédécesseur sur les tablettes mondiales de la FIA, le Finlandais Kimi Raikkonen, compléte le podium, en amenant sa Ferrari à la troisième place

Souveraine lors des derniers GP courus depuis le début de l’été, les monoplaces de l’équipe Red Bull ont curieusement connu un échec, Sebastian Vettel en particulier, étant victime de la  casse de son moteur.

Barichello offre ainsi à son Team, l’écurie Brawn GP sa première victoire depuis le GP de Turquie, le 7 juin dernier mais aussi la 7e victoire d’une Brawn cette saison  .

Pourtant au départ ce GP d’Europe semblait destiné au Champion du monde en titre !

Ayant embarqué plus d’essence que les McLaren-Mercedes, le premier relais du Brésilien a été difficile, le Champion du monde tournant une demi-seconde plus vite au tour !

Mais Rubens a profité de la colossale bourde des hommes du stand McLaren

Auparavant bloqué et retardé par la seconde McLaren, celle d’ Heikki Kovalainen, le futur vainqueur a du longuement patienté jusqu’à l’arrét du Finlandais à son stand pour recoller à la voiture de tête . Hélas Rubens ne parvint jamais à trouver l’ouverture et à dépasser Hamilton.

A cet instant il semblait résigné et devoir se contnter de cette belle seconde place

On pensait alors la course jouée…

Mais lors du deuxième ravitaillement du Champion du monde en titre, bizarrement les pourtant très expérimentés mécaniciens attachés à la monoplace numéro 1, ont  curieusement oublié de sortir …. une roue de sa couverture chauffante !

INCROYABLE mais VRAI …

A ce niveau de la compétirion, on croit tout simplement … REVER !

 Bilan : Entre six et sept secondes perdues, l’arrét se prolongeant très exactement… 13 »4 !!!

A ce stade du GP, la course semblait perdue et les rêves de victoire évanouis et évaporés pour Hamilton.

Il ne restait plus alors au très expérimenté Rubens Barrichello qui héritait de façon inattendue du commandement qu’à assurer et ce sans prendre trop de risques .

Le pilote Brawn filait vers la victoire et suppléait son équipier Jenson Button, curieusement lui, de nouveau en retrait ce dimanche et qui n’a pu faire mieux que septième.

Mais ses rivaux directs pour le titre mondial, les deux pilotes de l’équipe Red Bull n’ayant pas brillés , Mark Weber finit seulement neuvième mais à la porte des points et Sébastien Vettel ayant lui renoncé, abandonnant sur casse moteur, Button augmente encore un peu plus son avance à six GP de la fin du Championnat

Mais si la bétise du camp McLaren côute cher,il n’en demeure pas moins vrai que les  performances actuelles des Flèches d’argent  comparé à la première moitié de saison, sont lumineuses !

Considérablement revues et modifiées de fond en comble, les McLaren MP4-24 paraissent avoir enfin retrouvé leur fabuleuse  compétitivité de la saison derniére.

Preuve outre la seconde place d’Hamilton mais qui  en fait aurait du étre la première,  la quatrième place de la seconde monoplace’’ made in ‘’ Woking, celle du Finlandais Heikki Kovalainen.

Un mot encore pour signaler les sixième et quinzième places des deux pilotes Renault, Fernando Alonso et le debutant Romain Grosjean qui a l’immense satisfaction d’aller au bout des 62 tours et de voir le drapeau à damiers et ce dés son premier GP !

Sitôt redescendu du podium les héros du jour et le leader du Championnat du monde Jenson Button racontaient leur course.

Rubens Barrichello :

« C’est un jour fantastique. Je suis tellement content d’avoir gagné après une course si dure. C’est un week-end sensationnel que je n’oublierai jamais. Même après cinq ans, on n’oublie pas comment gagner et ça reste une bonne sensation ! Bien que plus chargé en essence que les McLaren, je savais que je devais attaquer toute la course. Mon ingénieur Jock Clear a été génial, il m’a vraiment encouragé et aidé à maintenir ma cadence, l’équipe a fait un boulot fantastique lors de deux pit stops. Je dédie ma victoire au peuple brésilien et spécialement à mon ami Felipe Massa. J’espère qu’il va vite revenir. »

Jenson Button :

« Rubens a fait un super boulot ce week-end et il mérite sa victoire. Ça faisait longtemps, je suis donc content pour lui. Une petite erreur en qualification et un départ difficile m’ont placé derrière Vettel et ça m’a coûté cher car j’ai été enfermé dans le trafic. Nous sommes parvenus à battre Red Bull, nos rivaux pour le titre, je ne suis donc pas déçu outre mesure. »

Ross Brawn (Brawn, P-DG et directeur technique) :

«  C’est une performance sensationnelle. Depuis quelques courses, Rubens était très bon en qualification mais ça ne marchait pas aussi bien en course. Aujourd’hui, il a été parfait. »

Lewis Hamilton  :

« J’ai vraiment contrôlé la première partie de la course, et j’ai eu du mal avec mes pneus dans le deuxième relais, spécialement pour rivaliser avec Rubens dans les virages à haute vitesse. C’est là qu’il me reprenait. »

Au classement provisoire du Championnat du Monde, les deux pilotes Brawn se retrouvent en tête. Rubens pointant à 18 points de son coéquipier Jenson Button

Prochain rendez-vous dans une semaine sur le tobogan ardennais de Spa Francorchamps

Gilles Gaignault

Photos : Brawn  -Bridgestone – Bernard Asset

Le classement du GP d’Europe à Valence

1 – Rubens Barrichello (Brawn BGP001-Mercedes) : Les 57 tours en 1h35’51"289
2 – Lewis Hamilton (McLaren MP4/24-Mercedes) à 2"358
3 – Kimi Raikkonen (Ferrari F60) à 15"994
4 – Heikki Kovalainen (McLaren MP4/24-Mercedes) à 20"032
5 – Nico Rosberg (Williams FW31-Toyota) à 20"870
6 – Fernando Alonso (Renault R29) à 27"744
7 – Jenson Button (Brawn BGP001-Mercedes) à 34"913
8 – Robert Kubica (BMW F1.09) à 36"667
9 – Mark Webber (Red Bull RB5-Renault) à 44"910
10 – Adrian Sutil (Force India VJM02-Mercedes) à 47"935
11 – Nick Heidfeld (BMW F1.09) à 48"822
12 – Giancarlo Fisichella (Force India VJM02-Mercedes) à 1’03"614
13 – Jarno Trulli (Toyota TF109) à 1’04"527
14 – Timo Glock (Toyota TF109) à 1’26"519
15 – Romain Grosjean (Renault R29) à 1’31"774
16 – Jaime Alguersuari (Toro Rosso STR4-Ferrari) à 1 tour
17 – Luca Badoer (Ferrari F60) à 1 tour
18 – Kazuki Nakajima (Williams FW31-Toyota) à 3 tours

Tour le plus rapide: Timo Glock 1’38"683

Abandons
Sebastien Buemi
Sebastian Vettel

Le classement provisoire du Championnat pilotes

1.Button : 72 points – 2.Barrichello : 54 points – 3.Webber : 51,5 points – 4.Vettel : 47 points –  5.Rosberg : 29,5 points – 6.Hamilton : 27 points – 7.Raikkonen : 24 points – 8.Trulli : 22,5 points – 9.Massa : 22 points – 10.Glock et Alonso : 16 points – 12.Kovalainen  :14 points – 13.Heidfeld : 6 points – 14.Buemi et Kubica : 3 points – 16.Bourdais : 2 points

Le classement provisoire des équipes

1.Brawn-Mercedes : 126 points – 2.Red Bull-Renault : 98,5 points – 3.Ferrari : 45 points – 4.McLaren-Mercedes : 39 points – 5.Toyota : 38,5 points – 6.Williams-Toyota : 29,5 points -7.Renault : 16 points – 8.BMW : 8 points – 9.Toro Rosso-Ferrari : 5 points

F1

About Author

admin

Leave a Reply