LMS : luc Alphand féte ses 44 printemps

 

Le jour même de son 44ème anniversaire, Luc Alphand est retourné au CHU de Clermont-Ferrand pour y passer comme initialement prévu, un scanner de contrôle.

 

Quelques semaines après son terrible accident de moto survenu lors d’une épreuve d’enduro à Ambert suivie immédiatement d’ une indispensable opération pratiquée par le trés réputé professeur Chazal, pour opérer ses vertèbres, le Champion automobile et ancien skieur a été rassuré par les résultats  de sa visite de contröle :

 

« Les résultats du scanner sont positifs. Tout est en voie de consolidation. J’ai encore des problèmes de sommeil et pour parler et je suis encore très fatigué mais tout semble aller dans le bon sens.  J’appréhendais un peu ce rendez vous. Mais même si les résultats sont encourageants, je dois garder à l’esprit que rien n’est joué et qu’il me reste au minimum un mois et demi d’inactivité totale, c’est un minimum pour la cicatrisation dans cette zone sensible du corps. » 


Pour Lucho, la rééducation va donc continuer tranquillement chez lui à Serre Chevalier : 

 

« La minerve qui me maintient la tête et la colonne vertébrale m’autorise tout de même la marche à faible allure, environ une heure par jour. Ca me procure un bien fou. Pour ce qui est de la vie de tous les jours, je suis autonome. Les douleurs sont supportables, j’ai encore des fourmillements avec quelquefois des maux de tête très prononcés mais j’ai réussi à arrêter la morphine. Je n’ai toujours pas retrouvé toute ma sensibilité dans mes doigts mais j’ai bon espoir et, en attendant, j’apprends à vivre de cette manière. »

 

Tous les membres de son équipe, le LAA (Luc Alphand Aventures) sont impatients de retrouver Luc sur les circuits ou au volant de sa Corvette, mais Lucho préfère ne pas fixer de date concernant son éventuel retour  en course: 

 

« En ce qui concerne mes objectifs sportifs, il m’est totalement impossible à l’heure actuelle de me projeter dans l’avenir pour le moment. J’arrive à vivre normalement, c’est déjà une énorme chance. Pour le reste, je verrai le moment venu ce que m’autorisera mon corps et surtout le professeur Chazal. Il me faudra encore attendre plusieurs mois avant d’être fixé mais il est vrai que mon rêve serait de pouvoir skier un peu cet hiver, même à 50% de mes possibilités, et de participer aux 24 Heures du Mans en juin prochain. Pour le moment, ce sont des rêves, je veux déjà prendre le temps de me refaire une santé, c’est primordial. »

 

Christian Colinet

Photo : Patrick Martinoli 

 

 

WRC

About Author

admin

Leave a Reply