Superleague : Succès de Tristan Gommendy pour le FC Porto

       
Le pilote Tourangeau Tristan Gommendy s’est imposé ce dimanche au volant de la monoplace arborant les couleurs du FC Porto lors de la deuxième course de la série Superleague disputée sur le circuit de Donington.
 
Le pilote Français a profité d’une stratégie décalée pour prendre le commandement. En effet, Tristan a effectuer son changement de pneumatiques très tôt en début de course et il s’est retrouvé avec ne piste dégagée, lui permettant d’enchaîner d’excellents chronos. Et ensuite, Gommendy s’est retrouvé en tête lorsque tous les autres pilotes sont enfin rentrés à leur tour aux stands.

Tristan Gommendy l’emporte en précédant Pedro Petiz au volant lui de la monoplace de la seconde équipe Portugaise, celle du Sporting Portugal et Max Wissel  qui défend lui le FC Bâle, vainqueur  samedi de la première course et auteur ce dimanche d’une incroyable remontée depuis le fond de grille.

Le second Français, Nelson Panciatici, pilote de l’ Olympique Lyonnais finit neuvième.

Course 1

Lors de la première course remportée par l’Allemand Max Wissel, pilote de la voiture aux couleurs du FC Bâle, les Français Tristan Gommendy (FC Porto) et Nelson Panciatici (Olympique Lyonnais) se classent respectivement 8e et 14e.

12 et 13e sur la grille, Gommendy et Panciatici réalisent un bon départ et gagnent l’un et l’autre deux places après que la monoplace de Bernoldi (Flamengo) ait été victime d’un accrochage dans le premier tour et que la monoplace de Davide Rigon (Olympiacos) ait connu un problème moteur durant la neutralisation de course qui a suivi.

Pointés respectivement au 9e et 13e rang avant d’effectuer leur pit-stop, les deux pilotes tricolores ne gagneront pas de place durant le changement de pneus. Peu après la mi-course, Gommendy parviendra à se hisser au 8e rang, tandis que Panciatici perdra finalement une place en fin de parcours et coupera la ligne d’arrivée en 14e position.

 
Tristan Gommendy (FC Porto) :

« J’ai réalisé un bon départ et effectué toute la descente cote-à-cote avec Nelson Panciatici. Je me suis finalement imposé, puis suis remonté sur Bernoldi (Flamengo). La bagarre était serrée, nous nous sommes touchés à plusieurs reprises avant qu’il sorte de la piste. Ensuite, j’ai réussi également à doubler la voiture du FC Séville. Malheureusement, l’écart était trop important pour pouvoir revenir sur la monoplace de l’AS Roma. Malgré du sous-virage dans les virages moyens et rapides, la voiture du FC Porto était beaucoup plus performante qu’hier ».

Nelson Panciatici (Olympique Lyonnais) :

« Le début de course était bon. Hélas, j’ai rapidement été confronté à un manque de motricité et d’adhérence latérale. Au final, je me retrouve sur la deuxième ligne de départ pour la course 2. J’espère que nous aurons amélioré la voiture afin que je puisse être en mesure de rester dans le groupe de tête de cette seconde manche du week-end ».

Course 2

Alors que le départ est donné, Nelson Panciatici (Olympique Lyonnais) se fait enfermer dans le peloton et passe le premier virage en 6e position avant de rétrograder à la 8e place.

De son côté, Tristan Gommendy (FC Porto), 10e sur la grille, réalise un excellent début de course et pointe au 6e rang à l’issue du premier tour. Auteur d’un pit-stop effectué très tôt et parfaitement exécuté par l’écurie Hitech, Gommendy revient dans le top 3, puis subtilise bientôt la 2e place à la voiture rivale du Sporting Clube de Portugal. Au 17e tour, le Français s’empare de la tête de la course lorsque Antonio Pizzonia (Corinthians) effectue son pit-stop. Le Français conserve les commandes jusqu’à l’arrivée et offre au FC Porto sa première victoire de la saison.

Nelson Panciatici doit quant à lui se contenter d’une décevante 9e place à l’arrivée.

Tristan Gommendy (FC Porto) :

« Nous avons modifié quelques réglages qui m’ont permis d’être plus rapide dans la deuxième course. J’ai attaqué et suis revenu assez vite dans le top 4. Puis, j’ai été l’un des premiers à effectuer mon pit-stop. De retour en piste, j’ai continué à attaquer et j’étais 3/10e plus rapide que mes adversaires. Au final, je reviens sur Sporting Clube de Portugal. Non seulement, j’étais plus rapide que lui mais en plus j’ai utilisé le « push to pass » pour le doubler. C’est ma première victoire de la saison et la première également pour FC Porto. Un premier succès amplement mérité après un début de saison un peu décevant ».

Nelson Panciatici (Olympique Lyonnais) :

« La voiture s’est mieux comportée lors de la deuxième course. Malheureusement, cela n’a pas suffit pour contenir mes adversaires. J’espère que nous allons parvenir à progresser pour la prochaine course ».

Course 3

Vainqueur de la Super Finale disputée par les pilotes ayant terminé dans le Top 3 de deux courses précédentes, John Martin (Glasgow Rangers) remporte le titre de « Vainqueur de week-end » à Donington et empoche la récompense de …100.00 euros.

Après avoir gagné la course 2, Tristan Gommendy se retrouve logiquement qualifié pour disputer l’ultime course du week-end. Auteur d’un départ moyen, le Français perd deux places dès les premiers mètres. En voulant remonter au classement, il s’accroche avec la monoplace de Sporting Clube de Portugal dans le deuxième tour et perd toute chance de s’imposer.

Tristan Gommency  :

« J’ai manqué mon départ. Puis au deuxième tour, j’ai tenté un freinage un peu optimiste sur la monoplace de Sporting Clube de Portugal. Le pilote a résisté et nos voitures sont parties en tête-à-queue. Heureusement, j’avais gagné la course précédente. Cela me permet de marquer de nombreux points et de me replacer au championnat ».

 Le classement de la seconde course dimanche

1 Tristan Gommendy (FC Porto) 
2 Pedro Petiz Sporting (Clube de Portugal) à 4’’691
3 Max Wissel (FC Bâle) à 6’’623
4 Craig Dolby (Tottenham Hotspur) à 7’’776
5 Kasper Andersen (FC Midtylland) à 10’’187
6 Adrian Valles (FC Liverpool) à 11’’540
7 Ho-Pin Tung (Atletico Madrid) à 17’’468
8 Antonio Pizzonia (Corinthians) à 17’’907
9 Nelson Panciatici (Olympique Lyonnais) à 40’’362
10 Jonathan Kennard (AS Roma) à 41’’002
11 Dominick Muermans (PSV Eindhoven) à 54’’946
12 Scott Mansell (Galatasaray) à 56’’634

Abandons

 
Esteban Guerrieri (FC Séville) 
Enrique Bernoldi (Flamengo)
Davide Rigon (Olympiacos)
John Martin (Glasgow Rangers)
Giorgio Pantano (AC Milan)
Yelmer Buurman (Anderlecht)

Le classement de la première course samedi

 
1 Max Wissel (FC Bâle) 
2 John Martin (Glasgow Rangers) à 2’’180
3 Antonio Pizzonia (Corinthians) à 3’’121
4 Giorgio Pantano (AC Milan) à 3’’953
5 Craig Dolby (Tottenham Hotspur) à 11’’490
6 Adrian Valles (Liverpool) à 12’’582
7 Jonathan Kennard (AS Roma) à 16’’415
8 Tristan Gommendy (FC Porto) à 16’’853
9 Ho-Pin Tung (Atletico Madrid) à 23’’533
10 Kasper Andersen (FC Midtylland) à 24’’487
11 Esteban Guerrieri (FC Séville) à  25’’839
12 Pedro Petiz (Sporting) à 1’05’’223
13 Scott Mansell (Galatasaray) à 1 tour
14 Nelson Panciatici (Olympique Lyonnais) à 1 tour
15 Dominick Muermans (PSV Eindhoven) à 1 tour

Abandons

 
Yelmer Buurman (Anderlecht) 
Davide Rigon (Olympiacos)
Enrique Bernoldi (Flamengo)

Le classement de la troisième course dimanche (Superfinale)

1  John. Martin   (Rangers FC)   5 tours
2  Craig Dolby (Tottenham Hotspur) à  3’’750 
3  Max Wissel (FC Basel) à 6’’210 
4  Antonio Pizzonia (Corinthians) à 7’’843 
5  Tristan Gommendy (FC Porto) à  31’’633 
6  Pedro Petiz (Sporting Clube de Portugal) à 35’’009 

Le classement général provisoire

 

 
1  Liverpool FC  : 217  points
2  FC Basel  : 207  
3  Tottenham Hotspur  : 196   
4  AC Milan  : 154 
5  FC Porto  : 146  
6  Corinthians  : 139   
7  RSC Anderlecht  : 122   
8  FC Midtjylland : 122   
9  Atlético de Madrid : 120  
10 Rangers FC : 118
11 Olympiacos : 118 
12  AS Roma : 110   
13  Sporting Clube de Portugal : 110  
14  Galatasaray : 101 
15  Flamengo : 98 
16  Olympique Lyonnais :  82   
17 PSV Eindhoven : 59 
18  Sevilla FC : 28

Super League

About Author

admin

Leave a Reply