F1 : Nelsinho Piquet licencié par l’équipe Renault

 

On en parlait depuis plusieurs semaines !

C’est désormais officiel et chose faite

Et l’information communiquée ce lundi soir n’est donc pas franchement  une surprise. Sur la sellette depuis de longues semaines, Nelson Piquet Jr  dit Nelsinho a annoncé lui – même  – ce qui est un grande première car habituellement ce sont les équipes qui annoncent les informations – dans un communiqué, qu’il ne piloterait plus pour l’équipe Renault F1 lors des prochains GP 2009.

Nelson Piquet Jr quitte donc Renault après un an et demi au sein de l’équipe Française.

«J’ai reçu une lettre du Team  Renault F1 m’indiquant leur intention de mettre fin à notre relation avant la fin de la saison. Je tiens à remercier le petit groupe qui m’a soutenu tout au long de mon aventure avec Renault, même si je suis évidemment déçu d’avoir appris une telle nouvelle.»

Et le fils de l’ancien triple Champion du Monde, d’ajouter :

«Je suis également soulagé de mettre un terme à la pire période de ma carrière. J’ai maintenant la possibilité d’avancer et de progresser ailleurs afin de retrouver ma réputation de pilote rapide et capable de gagner des courses. Je suis un joueur d’équipe et il y a des dizaines de personnes avec qui j’ai travaillé qui loueraient mon caractère et mon talent, excepté malheureusement celui qui a eu le plus d’influence dans ma carrière.»

 

« Flavio Briatore : mon bourreau »

Incapable de marquer le moindre point depuis le début de l’actuelle saison, alors que son coéquipier, l’ancien double Champion du Monde, l’Espagnol Fernando Alonso, en a lui inscrit 13, Nelsinho Piquet considère toutefois ne pas avoir reçu le même traitement que son équipier Espagnol :

« Briatore m’avait promis que 2009 ne se passerait pas comme 2008, que je recevrais l’attention que je méritais et que je serais traité de manière égale au sein de l’équipe. Il m’a fait signé un contrat basé sur mes performances, m’obligeant à marquer 40% des points de Fernando Alonso à mi-saison. Mais la promesse n’a pas été tenue. J’ai fait 2002 km de tests avec la nouvelle voiture, contre 3839 km pour Fernando. Je pilotais toujours une voiture lourde, avec les pneumatiques durs, la plupart du temps le premier jour des essais, lorsque la piste est lente et la voiture pas encore performant et fiable, ou quand le temps était mauvais. Fernando conduisait une voiture légère avec les pneumatiques tendres et sur le sec. Je n’ai jamais eu l’occasion de me préparer au système de qualifications. Hors, en F1, la différence entre la première et la quinzième position est parfois de moins d’une seconde. Deux ou trois dixièmes peuvent vous faire gagner jusqu’à huit places.»

Le jeune Brésilien en veut donc au patron de l’écurie Renault, le fantasque Flavio Briatore, et ne le cache plus et profite de cette tribune pour critiquer le comportement du patron de l’équipe Renault, l’Italien Flavio Briatore, à qui il reproche de n’avoir pas cru en lui. :

«Un directeur d’équipe est censé vous encourager, vous soutenir, vous fournir les meilleures opportunités pour vous révéler. Dans mon cas, cela a été tout le contraire. Flavio Briatore a été mon bourreau. Mais je crois en mon talent. Je ne suis pas arrivé en F1 sans avoir de résultats probants. Tous ceux qui connaissent ma carrière savent que mes performances en F1 ne correspondent pas à mon potentiel.»

Et d’apporter des détails :

« A plusieurs occasions, un quart d’heure avant les qualifications ou la course, mon manager et patron (Briatore) m’a menacé, en me disant que si je ne réalisais pas un bon résultat, il avait un autre pilote prêt à prendre ma place. Je n’ai jamais reçu des menaces avant d’obtenir des résultats. En 2008, j’ai marqué 19 points, fini une fois sur le podium, réalisant la meilleure première saison d’un jeune pilote Brésilien en F1. »

Et Nelsinho de conclure :

 « J’ai reçu de nombreuses critiques au cours de ma carrière, j’ai également eu beaucoup de pression en raison de mon nom » rappelle-t-il. « Jusqu’à présent, j’ai toujours répondu aux attentes, je les ai même dépassées. Je n’ai jamais senti le besoin de me défendre ou de répondre aux rumeurs et aux critiques parce que je connaissais la vérité et que je voulais me concentrer sur la course. Maintenant que tout est dit, je peux dire aux gens qui m’ont soutenu tout au long de ma carrière que je suis de retour sur la bonne voie et que j’espère commencer une nouvelle carrière en F1, d’une manière positive. »
 
 

Reste maintenant à savoir qui remplacera Nelsinho dans le baquet de sa monoplace ?

Si l’on en croit les multiples rumeurs qui circulaient dernièrement dans les paddocks, l’équipe Renault pourrait donner sa chance au jeune pilote Français Romain Grosjean, actuellement pilote essayeur au sein du Team Renault et concurrent permanent du Championnat GP 2, l’anti chambre des Grands Prix

Gilles Gaignault
Photos : Constructeurs

F1

About Author

admin

Leave a Reply