WRC : Le duel annoncé entre Hirvonen et Loeb tient ses promesses

Le choc des titans tient toutes ses promesses !
 
 
Le duel annoncé entre  le Finlandais Mikko Hirvonen et le quintuple Champion du Monde, Sébastien Loeb a ce vendredi tenu toutes ses promesses lors de la première journée du Rallye de Finlande.

A l’issue de la super spéciale de Killeri, le régional de l’étape ne compte en effet que …3’’ 3 d’avance sur le pilote Citroën !

Ecart qui en dit long sur la bataille que se livrent  sans retenue les deux hommes …

Comme le veut la tradition, le rallye débutait jeudi soir avec un premier passage dans la super spéciale de Killeri. Sans round d’observation, les équipages Sébastien Loeb – Daniel Elena et Dani Sordo – Marc Marti s’installaient aux deux premières places.

Ce vendredi matin, les concurrents quittaient de bonne heure le parc d’assistance de Jyväskylä. Ils mettaient le cap au nord pour disputer une boucle de quatre spéciales : Jukojärvi – Kruununperä – Mökkiperä et Palsankylä.

Si la plupart de ces routes en terre étaient typiquement finlandaises – c’est-à-dire larges, rapides, ponctuées de ‘jumps’ et de ‘ciels’ – plusieurs portions étroites, sinueuses ou rocailleuses promettaient des changements de rythme aux pilotes.

Au cours des deux premières spéciales, Sébastien Loeb concédait une dizaine de secondes à Mikko Hirvonen.

A toi, à moi. Bien décidé à ne pas laisser son rival s’échapper, le pilote Citroën répliquait dans les deux spéciales suivantes :

 « Le début de la journée a été difficile, je n’étais pas à 100% en confiance avec la voiture. Nous avons modifié quelques réglages sur les suspensions et le différentiel après l’ES3 et j’ai retrouvé une C4 WRC correspondant à mes attentes. Les sensations sont revenues, j’ai pu attaquer et signer deux meilleurs temps. »

Pointé à 3’’6 du leader à mi-journée, Seb regagnait le parc d’assistance avec la certitude de pouvoir contester la première place à Hirvonen.

Sur des spéciales identiques à celles de la matinée, la bagarre reprenait de plus belle lors de la seconde boucle. Une nouvelle fois le plus rapide dans Jukojärvi et Kruununperä, Hirvonen était battu par Loeb dans Mökkiperä et Palsankylä.

A l’issue de ces quatre spéciales, l’écart entre les deux hommes passait de 3’’6 à… 4’’0 !

« Tout comme Mikko, je suis à la limite du premier au dernier mètre », soufflait Seb.

Et de conclure :

 « L’écart demeure extrêmement faible et rien n’est joué. Il ne faudra rien lâcher samedi ! »

Cette première étape se concluait vendredi en soirée par un second passage dans la super spéciale de Killeri. Une nouvelle fois les plus rapides, les pilotes Citroën reprenaient quelques dixièmes à Mikko Hirvonen…INTRAITABLE

Confirmant leurs récentes prestations, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia qui defendent les couleurs du Junior Team Citroën ont encore montré leurs progrès sur les routes du Rallye de Finlande. Seul un tête-à-queue les a ralentis dans l’après-midi :

 « Hormis cette petite erreur dans une corde un peu trop profonde qui a fait pivoter la voiture, nous avons passé une très bonne journée. Ces trente secondes perdues sur le petit groupe dans lequel nous étions seront difficiles à rattraper mais il faut continuer sur ce bon rythme. L’objectif est de parcourir toutes les spéciales pour progresser. »

Questionné, Mikko Hirvonen déclarait :

« Cela a été plutôt une bonne première journée pour moi, certainement  meilleure que celle de l’année dernière, et je n’ai connu aucun problème donc ça s’annonce bien pour le moment. Ça va être une bataille difficile avec Sébastien et il ne va sûrement pas laisser tomber. Je lui ai demandé ce matin, avant le départ de la première spéciale, s’il pouvait me faire un cadeau d’anniversaire, par exemple me laisser une minute d’avance, mais au final il ne m’a accordé que quatre secondes donc nous devons continuer à nous battre. »

Et si les deux premiers se ne lâchent pas d’une semelle, il en est autrement pour leurs poursuivants.

Troisième provisoire,  l’équipier de Loeb, l’Espagnol Dani Sordo a en effet fait le trou sur le second pilote Ford, Jari-Matti Latvala.

Les deux lieutenants des leaders sont ce vendredi soir séparés par dix secondes. Ce qui représente déjà une marge importante.

Quant au "petit nouveau", le pistard ancien Champion du Monde de Formule 1, le pilote Ferrari, Kimi Räikkönen, il apparaît qu’il apprend vite.

Dix-septième à un peu plus de sept minutes du leader, le Finlandais se défend  visiblement plutôt bien pour sa toute première participation à une épreuve du Championnat du Monde  WRC. Jusqu’alors, Kimi ne s’était aligné que dans des épreuves de Rallyes secondaires dont le plus réputé est l’Artic.

 « Je pourrais aller plus vite mais pour le moment, cela n’a pas de sens. J’ai besoin de trouver le bon rythme et de continuer d’apprendre pour progresser.»

N’empêche, il est resté sur la route, a roulé vite et n’a pas commis de fautes et occupe donc au soir de la première journée, une place dans le ‘’TOP 20 ‘’d’un Rallye mondial !

Chapeau.

Quant à  Kaj Lindstrom, Le copilote de Kimi Räikkönen dans ce Rallye de Finlande, lui il a fêté son 41e anniversaire ce vendredi dans le baquet de droite de la FIAT S2000 pilotée par le pilote Ferrari et il estime qu’il ferait un très bon rallyman professionnel :

  « Il ne parle pas aux médias parce qu’il est en vacances, le rallye c’est son hobby. S’il allait faire du vélo, il ne donnerait pas d’interview non plus. Ce qui est sûr c’est qu’il est très concentré et se fait très plaisir. Cette voiture de la catégorie S2000 est idéale pour débuter en rallye, car on peut faire monter le régime moteur très haut, comme en F1, et il y a une boîte de vitesses séquentielle. Ce serait trop difficile de monter directement dans une grosse WRC  »

En tête du Rallye, rien n’est encore joué entre les deux meilleurs pilotes du Championnat qui se livrent un duel superbe et ce samedi nous promet encore une formidable bagarre

Christian Colinet
Photos : Constucteurs

WRC

About Author

admin

Leave a Reply