MICHAEL SCHUMACHER ROULE DANS LA FERRARI

Annoncé par la Scuderia comme le remplaçant  » temporaire  »  du Brésilien Felipe Massa,  grièvement accidenté lors des essais du récent  Grand Prix de Hongrie, le septuple Champion du Monde et … retraité, Michael Schumacher a effectué ce vendredi ses tous premiers tours de piste, au volant d’une monoplace de F1 Ferrari.

Ce premier roulage s’est déroulé sans surprise sur le circuit de Mugello propriété de Ferrari – et situé en Toscane au nord de Florence.

Le pilote Allemand a piloté une monoplace type F2007.

L’annonce nous a été communiquée par l’agence italienne Ansa.

Même si les nouveaux règlements instaurés par la FIA ne permettent pas cette saison aux pilotes engagés dans le Championnat d‘effectuer des essais privés, ces derniers peuvent par contre en revanche tout à fait rouler et s’entraîner sur une monoplace ancienne version, quand ils le souhaitent.

«JE VEUX ROULER LE PLUS POSSIBLE.»

Et justement, c’est exactement ce que souhaitait le septuple Champion du Monde, histoire de retrouver rapidement ses sensations au volant, avant de se retrouver dans le bain des GP :

« Comme il n’est pas autorisé de rouler dans la voiture de cette année ou celle de l’année dernière et comme je veux rouler le plus possible, il s’agit d’une bonne solution pour moi», explique t’il.

Premier objectif : tester sa condition physique.

Comme Michael a été dernièrement accidenté lors d’une chute à moto, Michael Schumacher veut également  et aussi et surtout tester sa condition au volant et sa forme physique.

Victime de douleurs au niveau de la nuque notamment, il veut surtout se rendre compte s’il est actuellement en mesure de remonter dans une monoplace et ce en course.

Pour son médecin personnel, Johannes Peil, cela ne fait aucun doute. Mais pour se faire une idée plus précise sur la question, celui qui n’était encore jusqu’à ce jeudi matin que ‘‘le conseiller technique » de l’écurie au cheval cabré a désormais trois semaines devant lui ,  avant le Grand Prix d’Europe à Valence.

D’ici là,  » l’ex-retraité  » ne va trés certainement pas chômer et rouler, rouler pour retrouver le rythme avant de se lancer dans ce  »défi fou » et cet énorme challenge qui l’attend en Espagne à partir du 20 aout.

«Je vais passer les prochaines semaines en privilégiant cette direction »  trés certainement aussi impatient d’en découdre à nouveau avec ses jeunes rivaux.

Ceux de la nouvelle génaration qu’il n’a jamais croisé en piste ! Les Vettel et Hamilton ...

Gilles Gaignault
Photos : Bernard Bakalian

F1

About Author

gilles

Leave a Reply