F1 : Victoire de La McLaren de Lewis Hamilton

Le Champion du Monde en titre le Britannique Lewis Hamilton a enfin renoué avec la victoire en s’imposant ce dimanche au volant de sa McLaren Mercedes lors du Grand Prix de Hongrie, dixième manche du Championnat du Monde de Formule 1, sur le circuit de l’Hungaroring de Budapest.

Grâce à un départ canon, un sacré coup de pouce du destin et du système KERS, le Champion du Monde a pu goûter à nouveau aux joies de la victoire, privilège qui lui échappait depuis le Grand Prix de Chine disputé à Shanghaï, à l’automne dernier

Le pilote anglais signe ainsi le dixième succès de sa carrière mais le premier de cette saison.

Radieux, redescendu du podium, Lewis déclarait :

« C’est une sensation géniale de revenir au sommet après une si longue disette. Ce fut l’une de mes meilleures courses. Je n’ai jamais lâché et, plus important, personne non plus dans le Team. Je suis si fier des techniciens et mécanos. Nous ne comptions pas gagner aujourd’hui car nous ne pensions pas avoir la vitesse mais la voiture était tout simplement parfaite. Elle a été fantastique pendant toute la course. Nous devons capitaliser au maximum sur ce week-end. Maintenant, nous voulons gagner sur des bases régulières. Enfin, mes pensées vont à Felipe. Malgré les célébrations, c’est important de se rappeler qu’il y a un gars allongé à l’hôpital, et je pense pouvoir parler au nom de tout le monde en disant que nous avons tous Felipe dans nos cœurs et dans nos pensés. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement  »

A l’arrivée, il devance la Ferrari du Finlandais Kimi Räikkönen, de loin la meilleure performance d’une monoplace Ferrari cette saison, laquelle redonne sûrement quelque peu le sourire à la Scuderia dont les membres étaient toujours préoccupés ce dimanche par l’état de Felipe Massa, absent de la course en raison de son terrible accident de samedi

Questionné ‘’ Iceman ‘’ lâchait :

« Ce résultat est très important pour le Team considérant ce qui est arrivé à Felipe samedi. Je suis ravi de cette seconde place. Sur cette piste, nous avons été certainement plus près des meilleurs que sur les autres tracés. Pour être honnête, nous étions mieux que prévu. J’ai pris un bon départ, en émergeant 4e dans les premiers virages. Nous savions que c’était crucial de gagner des places au départ pour avoir une chance de podium. Après le premier pit, nous avons commencé à avoir des problèmes avec l’échappement côté droit et, au second stop, l’équipe m’a demandé de suivre une procédure différente. Ça m’a coûté du temps mais j’avais un avantage raisonnable sur Webber et j’ai géré la situation. La voiture était bien mais pas assez rapide pour gagner  ».

La Red Bull Renault de Mark Webber finit elle à la troisième place pour la plus grande satisfaction du pilote Australien :

« Je m’attendais à être un peu plus rapide après nos essais de vendredi, mais pour être honnête nous pensions que les pilotes McLaren et Ferrari seraient parmi nous. Nous savions que l’endroit serait plus difficile pour nous et que nous n’aurions pas l’avantage des deux derniers GP. L’un dans l’autre, je suis content. Je pense que nous aurions eu une chance de nous battre avec Kimi si nous avions fait un pit stop légèrement différent et choisi des pneus différent pour le deuxième relais (des ‘très tendre’ au lieu des ‘tendre’) mais c’était ma décision. J’étais inquiet de la longueur de ce relais, et c’était assez difficile de savoir quel type de pneus prendre. Dans l’ensemble, il y beaucoup de positif. Nous sommes dans la chasse (au titre) et nous pouvons poser la voiture sur beaucoup de pistes en étant compétitifs. Red Bull et Renault ont de quoi être fiers. Nous sommes encore une force solide  ».

L’Allemand Nico Rosberg qui conduit l’une des Williams-Toyota s’est classé quatrième précédant la seconde McLaren Mercedes du Finlandais Heikki Kovalainen  et la Toyota de l’Allemand Timo Glock.

Le leader du Championnat, le Britannique Jenson Button termine seulement septième au volant de sa Brawn-Mercedes curieusement un nouvelle fois moins rapide que lors des premiers GP en début de saison ! Mais il conserve la tête du Championnat :

« Nous pensions pouvoir obtenir un bon résultat et au lieu de ça, ça a consisté à limiter les dégâts au championnat. J’étais super chargé en essence après la qualification et notre plan était de prendre un bon départ, de rester avec les voitures devant, et de faire un premier relais plus long. Mes pneus arrière ont développé un grainage massif dans les premiers tours, ce qui nous a ôté toute chance. A l’heure actuelle, nous ne connaissons pas le problème car notre vitesse en ‘très tendre’ était plutôt bonne vendredi et nous étions en mesure de gérer les pneus arrière mieux que les autres. La voiture n’avait tout simplement par l’air d’être comme lors des courses précédentes ».

 

Le poleman au volant de la Renault, l’ancien double Champion du Monde, l’Espagnol Fernando Alonso a perdu sa roue avant droite après un arrêt ravitaillement et il a été contraint à l’abandon en raison d’un écrou mal fixé

« Nous avons perdu une opportunité… C’est la Formule 1. Immédiatement après le pit stop, j’ai senti quelque chose. Mais nous avons ensuite eu un problème de pompe à essence. Il faudra réessayer à Valence lors du prochain GP celui  d’Europe ».

Quant à la révélation de la F1, le jeune espoir Allemand Sébastien Vettel, lui il a connu un problème de suspension arrière après un choc avec la Ferrari de Raïkkönen.

« J’ai eu une collision au virage 1 avec Kimi. J’étais à l’intérieur et j’avais une piste dégagée pour accélérer. Sa voiture est venue à côté et nous nous sommes touchés. Il s’est crashé dans ma voiture, ça peut arriver. C’est pourquoi mon premier pit a été mauvais, et à un moment, la suspension avant gauche a lâché  ».

Ce Grand Prix de Hongrie a également donné bien des satisfactions au débutant Espagnol Jaime Alguersuari qui débutait ce dimanche en F1, en remplacement de Sébastien Bourdais au volant de la modeste Toro Rosso.

Plus jeune pilote rouler en GP à 19 ans et 125 jours le ‘’ Rookie ‘’  s’en est très bien sortit finissant non seulement la course à la quinzième pace mais en se permettant aussi de devancer son coéquipier, le Suisse Sébastien Buemi, lequel se classe à la seizième et dernière place

Chez Renault, après le retrait d’Alonso, tous les regards se portaient sur le jeune Brésilien Nelson Piquet Jr. Ce dernier n’a malheureusement pu faire mieux que douzième au lendemain de ses 24 ans de ce qui pourrait bien – selon les rumeurs – avoir été sa dernière course avec la marque au losange.

« J’ai pris un bon départ et j’ai dépassé pas mal de concurrents, mais j’ai immédiatement été coincé derrière un autre concurrent et cela m’a pénalisé pour la suite de la course. J’aurais pu terminer en bien meilleure position si je n’avais pas rencontré autant de trafic. Je n’ai pas, non plus, eu de chance avec ma stratégie. La voiture était bonne, cependant, et je suis content d’avoir pu bénéficier des nouveautés techniques ce week-end  ».

 

Au classement du Championnat du Monde, Jenson Button occupe néanmoins toujours la première place avec 70 points. Il devance désormais Mark Webber qui en compte 51,5 et l’Allemand Sebastian Vettel, 47.

Au classement des constructeurs, Brawn compte ce dimanche soir 114 points et précède dans l’ordre Red Bull (98,5) et Ferrari (40).

Gilles Gaignault
Photos : Bernard Assset et Constructeurs

Le classement du GP de Hongrie à  Mogyorod.

1. Lewis Hamilton (GB) McLaren Mercedes les 306,630 km en 1h38’23’’876 
2. Kimi Räikkönen (Finlande) Ferrari) à 11’’529
3. Mark Webber (Australie) Red Bull-Renault à 11’’886
4. Nico Rosberg (Allemagne) Williams-Toyota) à 26’’967
5. Heikki Kovalainen (Finlande) McLaren-Mercedes à 34’’392
6. Timo Glock (Allemagne) Toyota à 35’’237
7. Jenson Button (GB) Brawn-Mercedes) à 55’’088
8. Jarno Trulli (Italie) Toyota) à 1’08’’172
9. Kazuki Nakajima (Japon) Williams-Toyota à 1’08’’774
10. Rubens Barrichello (Brésil) Brawn-Mercedes à 1’09’’256
11. Nick Heidfeld (Allemagne) BMW-Sauber à 1’10’’612
12. Nelson Piquet Jr (Brésil) Renault à 1’11’’512
13. Robert Kubica (Pologne) BMW-Sauber à 1’14’’046
14. Giancarlo Fisichella (Italie) Force India-Mercedes à 1 tour
15. Jaime Alguersuari (Espagne) Toro Rosso-Ferrari à 1 tour
16. Sébastien Buemi (Suisse) Toro Rosso-Ferrari à 1 tour

Le classement du Championnats du monde des Pilotes

1. Jenson Button : 70, points
2. Mark Webber: 51, 5 pts
3. Sebastian Vettel: 47 pts
4. Rubens Barrichello:  44 pts
5. Nico Rosberg: 25, 5 pts
6. Jarno Trulli: 22, 5 pts
7. Felipe Massa: 22 pts
8. Lewis Hamilton: 19 pts
9. Kimi Räikkönen: 18 pts
10. Timo Glock: 16 pts
11. Fernando Alonso: 13 pts
12. Heikki Kovalainen:  9 pts
13. Nick Heidfeld: 6 pts
14. Sébastien Buemi : 3 pts
15. Robert Kubica : 2 pts
16. Sébastien Bourdais : 2 pts

Le classement du Championnat des Constructeurs

1. Brawn : 114, points
2. Red Bull : 98,5 pts
3. Ferrari : 40 pts
4. Toyota : 38,5 pts
5. McLaren : 28 pts
6. Williams  : 25,5 pts
7. Renault  : 13 pts
8. BMW  : 8 pts
9. Toro Rosso : 5 pts

F1

About Author

gilles

Leave a Reply