GP de France de F1 : Les communes des Yvelines interpellent François Fillon

 

Le Président du Conseil général des Yvelines, Alain Schmitz, ayant déclaré avoir le soutien de Matignon pour le projet de la création d’un circuit de F1 de Flins-Les Mureaux, les syndicats et groupements d’agriculteurs, les ONG et fédérations de protection de la nature et de l’environnement demandent en urgence un rendez-vous au Premier ministre.

En sont signataires : Marc BARRIER, Président de la Fédération des Syndicats d’Exploitants Agricoles d’Ile-de-France, Damien BIGNON, Président du Groupement des Agriculteurs Bio d’Ile-de-France, Allain BOUGRAIN DUBOURG, Président de la Ligue de Protection des Oiseaux, Hélène DANEL, Présidente de l’association Flins sans Circuit F1, Michel DUBROMEL, Responsable Transports et Mobilité Durables de France Nature Environnement, Antoine FOUCHER, Directeur des Campagnes Greenpeace, Guilhem LESAFFRE, Président du Centre Ornithologique d’Ile-de-France, Olivier LOUCHARD, Directeur de Réseau Action Climat France, Serge ORRU, Directeur général de WWF France, Cécile OSTRIA, Directrice de la Fondation Nicolas Hulot et François VEILLERETTE, Président du Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures.

Dans un communiqué les signataires expliquent :

« En pleine crise économique et environnementale, les pouvoirs publics se doivent d’être exemplaires.

Or ce projet, financé par les contribuables Yvelinois, est d’un coût exorbitant au regard de la biodiversité, de l’agriculture de proximité, bio de surcroît, de la ressource en eau potable et plus généralement du climat. Par ailleurs, ce projet situé dans une zone fortement urbanisée véhicule avec lui des nuisances notamment sonores insupportables pour les populations environnantes. Il n’apporte pas non plus de réponses satisfaisantes en termes d’emplois et de développement économique.

En outre, ce projet va à l’encontre des engagements clairement exprimés par Nicolas Sarkozy lors de son discours de clôture du Grenelle de l’Environnement.

En tant qu’acteur essentiel de la lutte contre le réchauffement climatique, les signataires demandent à François Fillon de se prononcer en faveur de l’abandon du projet de circuit de Flins »

On sait que le Premier Ministre, François Fillon est un grand passionné de sport automobile et qu’il semble très attaché à la reprise d’un Grand Prix de France de F1.

Magny cours étant dans le collimateur du grand argentier des GP, alias Bernie Ecclestone, et le circuit Paul Ricard, malgré ses installations ultra modernes et le désir de ses nouveaux dirigeants, ne semblant pas avoir le soutien des personnalités politiques de la PACA, la seule alternative et solution pour tenter de conserver un éventuel GP en France est bien la création d’un nouveau circuit.

Et Paris et la région Ile de France offrant toutes les possibilités d’accueil et d’infrastructures  nécessaires et adaptées à un tel événement, le gouvernement va donc devoir trancher entre les deux sites candidats, dont celui de Flins-Le Mureaux.

L’autre site, celui du Pole Val de France situé dans le Val d’Oise et soutenu par Jean Pierre Beltoise, attend lui la positon de nos élus nationaux

Gilles Gaignault
Photo : Philippe Janot

Sport

About Author

admin

Leave a Reply