WTCC à Brands Hatch : Alain Menu de nouveau victorieux !

 

Ce circuit de Brands Hatch est bien sa piste fétiche !

Ce dimanche en début d’après midi, le Suisse Alain Menu, fer de lance de l’équipe Chevrolet basée en Angleterre  y a remporté sa onzième victoire sur le tracé du Kent au sud de Londres en triomphant à l’issue de la première des deux manches WTCC

Mais Alain Menu peut et doit remercier son coéquipier, le britannique Rob Huff qui partageait avec lui la première ligne  et qui finit second à l’arrivée.

Ce dernier a en effet – course d’équipe oblige – bloqué pendant toute la durée de la course la BMW de son compatriote Andy Priaulx qui complète le podium en terminant à la 3e place.

 « Brands Hatch est décidément ma course à domicile » se réjouissait, l’heureux vainqueur à sa descente de voiture.

En s’imposant des la première course, le Suisse affole les statistiques du circuit Londonien !

Onzième succès toutes catégories confondues mais surtout quatrième victoire en quatre ans en WTCC.

Mais celle-là, Menu la doit complètement à son coéquipier Rob Huff. Parti à ses cotés en première ligne, son équipier anglais chez Chevrolet auteur d’un fabuleux départ était parvenu à prendre le commandement dès le premier virage qui file en descente vers la droite, avant de rapidement se rendre compte que sa Chevrolet était bizarrement plus lente que tous les autres bolides lancés à ses trousses !

Alors plutôt que bouchonner son propre coéquipier Alain Menu bien placé en aspiration Rob Huff l’a sagement et intelligemment laissé passer dés le cinquième des treize tours, avant de tenter de résister aux assauts répétés de la BMW de son compatriote, l’ancien triple Champion du Monde Andy Priaulx et ce huit tours durant… Ce qui ne fut pas une mince affaire come on l’imagine !

Nullement fâché, ni dépité le gentleman Priaulx, lâchait à l’arrivée :

« Rob s’est franchement très bien défendu. C’était une belle course et je suis impatient de courir la suivante »

Curieusement et contrairement à Andy Priaulx, Alain Menu n’a pas eu le moindre mot de remerciement  à l’attention de son partenaire lequel lui a véritablement bien permis de prendre le large pour s’assurer la victoire et qui lui a en quelque sorte offert la victoire sur un plateau !

Et Menu de raconter :

« Sincèrement aujourd’hui, j’ai envie d’être égoïste. Lors des trois dernières courses, je me suis fait percuté par d’autres pilotes dès le premier virage ou dans le premier tour et à chaque fois, j’ai abandonné, alors…  ».

Pour ce qui le concerne, Rob Huff a expliqué avoir rencontré des problèmes de tenue de route à cause de ses pneumatiques pour tenter de trouver les motifs de son manque de vitesse. Mais il semblait ravi de finir second :

« Il y a de très longs virages à Brands Hatch et j’ai été constamment à la lutte avec Andy  »

 

Mais si Alain Menu terriblement malchanceux lors des dernières courses comme il l’a expliqué et est parvenu à goûter à la victoire connaissant enfin une manche sans embûche, le grand malchanceux et perdant  lui du premier virage a été le leader du Championnat et Champion en titre !

Parti loin après des essais chronométrés ratés, le pilote SEAT s’élançait depuis la sixième ligne  mais le pilote Alsacien a hélas été la victime d’une nouvelle bévue du brillant et rapide mains néanmoins parfois loufoque et stupide Augusto Farfus

Comme tout récemment à Brno, le jeune Brésilien s’est subitement retrouvé au beau milieu de la piste  à l’entrée du  premier virage !

Surpris par les inévitables violents freinages devant le capot de sa BMW, Félix Porteiro s’est malheureusement  envolé sur la Seat d’Yvan Muller, terriblement malheureux et immédiatement contraint à l’abandon, tout comme la grande révélation des essais  chronométrés, le jeune Hongrois Norbert Michelisz, pigiste de luxe d’un week-end au sein du Team SEAT.

Du coup, cet incident marquait l’entrée en piste de la voiture de sécurité pour la première de ses deux apparitions en piste.

Car effectivement cette première manche a connu une seconde neutralisation de course au cours du septième tour  et ce à la suite de l’accrochage entre les  deux BMW d’Oscar Hernandez et de Franz Engstler, incident impliquant également la Volvo du Suédois Tommy Rustad.

Finalement, exception faite de la stupide élimination d’Yvan Muller et de la bataille opposant Rob Huff à  Andy Priaulx, le seul intérêt de la fin de course concernait la remontée du jeune Augusto Farfus,  seulement neuvième alors qu’il restait deux tours à couvrir !

Et comme tout dernièrement à Porto, nouveau dilemme pour les responsables de BMW !

Fallait-il ordonner au pilote Allemand Jorg Müller de se laisser décrocher de sa sixième place pour dégringoler à la neuvième et ce comme l’avait fait à Porto en fin de première manche l’ancien triple Champion du Monde, Priaulx ?

La réponse était bien évidemment oui , Farfus étant le seul des pilotes BMW encore en lice pour obtenir le titre mondial, face aux deux pilotes SEAT , Muller et Tarquini qui le précédent de quinze et un point …

Mais les dirigeants de la firme bavaroise n’auront pas eu à  trancher bien longtemps car l’inattendu et inespéré retrait de la Chevrolet de Nicola Larini qui occupait la huitième position à l’amorce du dernier tour, offrait à Farfus cette huitième place synonyme eu égard à la grille inversée de pole pour la seconde !!!

Comme à Porto,  cette place inespérée va donc  permettre à Farfus de s’élancer de la pole pour la  seconde course.

Avant celle-ci au classement provisoire du Championnat du Monde, Yvan Muller s’il est toujours en tête est hélas la grosse victime de cette  première course.

N’étant même pas sûr de pouvoir s’aligner au départ sa SEAT  étant sérieusement abimée, l’infortuné pilote Alsacien ne compte plus que neuf points d’avance sur son coéquipier Gabriele Tarquini mais heureusement encore quatorze sur Augusto Farfus.

Si le Brésilien l‘emporte ce qui semble acquis car sauf grosse bourde en s’élançant en pole le plus dit semble fait, il reviendrait alors à quatre points !!!

 Gilles Gaignault
Photos : WTCC

WTCC

About Author

admin

Leave a Reply