F3 : CARTON PLEIN POUR JULES BIANCHI A ZANDWOORT !

 

Jules Bianchi, le jeune espoir Français de l’équipe ART Grand Prix a réalisé le week-end parfait lors des 7ème et 8ème rounds du Championnat de F3 Euro Séries 2009, disputés sur le circuit Hollandais de Zandvoort.

Arrivé en tête du classement des pilotes, le Français a décroché la pole position et deux victoires, réalisant au passage le meilleur tour lors des deux courses disputées sur le tracé batave !!

Difficile de faire mieux….

Jules inscrit ainsi le maximum de points possible sur un week-end de course malgré le système de grille inversée, une performance qu’aucun pilote n’avait pu rééditer depuis un certain … Sébastian Vettel, au Nürburgring en 2006 !

Ce qui en dit long sur le talent  du jeune Bianchi et l’exploit qu’à réalisé ce week-end sur le circuit sinueux qui serpente au beau milieu des dunes hollandaises !!

Il permet aussi à Mercedes-Benz, partenaire de l’équipe Française ART créé par Frédéric Vasseur de décrocher son … 100ème succès dans la discipline.

Parti huitième de la seconde course en raison de la gerille inversée, Jules est revenu dans les roues de Rosenweig, avant de la dépasser.

Il s’est ensuite retrouvé deuxième, profitant de la pénalité infligée à Henkie Waldschmidt. Dès lors, l’ancien Champion de karting est revenu tour après tour sur le leader. Et à force d’attaquer, Bianchi a poussé Bird à la faute pour s’emparer de la place de leader qu’il n’a plus quitté jusqu’au baisser du drapeau à damier.

Le prochain rendez-vous en F3 Euro Séries  est fixé à Oschersleben en Allemagne dans quinze jours.

D’ici là, Jules aura participé à la manche du Championnat de F3 Britannique  qui se déroulera sur le toboggan ardennais de Spa-Francorchamps, les 25 et 26 juillet.

« UN SCENARIO IDEAL »

Jules, comment s’est passé le week-end ?

« Comme dans un rêve ! Je suis arrivé à Zandvoort très confiant, avec l’envie d’oublier le week-end difficile des Masters, disputés sur le même circuit il y a peu de temps. Les essais libres nous ont montré qu’il serait possible de bien faire, et nous n’avons pas laissé passer notre chance. Après avoir réalisé la pole position, l’objectif était la victoire dans la première course. Malgré un départ un peu poussif et deux neutralisations par la voiture de sécurité, j’ai réussi à rester en tête, et je me suis imposé avec deux secondes d’avance.»

Vous avez, malgré la grille inversée, réédité cet exploit dimanche…

«  J’étais huitième au départ et jamais je n’aurais pensé pouvoir gagner. Cela dit, j’étais quatrième au premier virage, puis j’ai attaqué fort pour gagner une position. J’étais troisième lorsque le pilote devant moi a été pénalisé par la direction de course. Je me suis alors aperçu que la victoire était jouable. J’ai attaqué fort, je suis revenu dans les roues du leader, et je l’ai attaqué au bout de la ligne droite. Il a alors décidé de fermer la porte mais, en retardant son freinage, il a bloqué ses roues et j’ai pu passer. J’ai franchi la ligne avec six secondes d’avance, c’était le scénario idéal ! »

Ces succès sont-il aussi le fruit d’une bonne relation avec ART Grand Prix ?

«  C’est évident. ART est aujourd’hui comme une deuxième famille pour moi. C’est grâce à tous les membres de cette équipe que j’ai pu réaliser les performances du week-end. Je les remercie donc très chaleureusement. Nous avons disputé deux courses parfaites. Ma voiture était formidable ce week-end, plus performante que jamais auparavant. Je suis content d’avoir désormais une confortable avance au classement général, mais rien n’est encore décidé et nous devons continuer à travailler dur. Dans quinze jours, nous nous rendons sur un circuit que je ne connais pas, à Oschersleben, et l’objectif restera de conserver le même niveau de performance.»

Comme on le voit, l’ancien brillant kartman, tout juste débarqué dans le milieu de la compétition automobile est en passe de se faire un prénom. Lui qui porte un nom célèbre, celui des Bianchi.

Mauro son grand père et Lucien son oncle. Deux excellents pilotes ayant particulièrement brillés dans les années 60. Lucien Bianchi, remportant même les très célèbres 24 Heures du Mans, associé au Mexicain Pedro Rodriguez le  29 septembre juin 1968, au volant de l’inoubliable Ford GT40 !

Christian Colinet

Photos : F3

Le classement de la première course samedi

1 Jules Bianchi (ART) 

2 Valtteri Bottas (ART) à 2’’109

3 Christian Vietoris (Mucke) à 3’’004

4 Jean-Karl Vernay (Signature) à 4’’852

5 Esteban Gutierrez (ART) à 5’’198

6 Henkie Waldschmidt (SG Formula) à 6’’937

7 Jake Rosenzweig (Carlin) à 7’’532

8 Sam Bird (Mucke) à 7’’701

9 Atte Mustonen (Motopark) à 8’’148

10 Brendon Hartley (Carlin) à 9’’273

11 Adrien Tambay (ART) à 10’’072

12 Marco Wittmann (Mucke) à 10’’596

13 Alexander Sims (Mucke) à 11’’302

14 Pedro Nunes (Manor) à 11’’888

15 Johnny Cecotto Jr (HBR) à 15’’954

16 Basil Shaaban (Prema) à 16’’961

17 Cesar Ramos (Manor) à 16’’966

18 Roberto Merhi (Manor) à 17’’386

19 Johan Jokinen (HBR) à 17’’838

20 Matteo Chinosi (Prema) à 1 tour

21 Christopher Zanella (Motopark) à 5 tours

Abandons

 Andrea Caldarelli  

Mika Mäki

Nick Tandy

Stefano Coletti

Tiago Geronimi

Le classement de la seconde course dimanche

1 Jules Bianchi (ART) 

2 Sam Bird (Mucke) à 6’’205

3 Jake Rosenzweig (Carlin) à 7’’575

4 Christian Vietoris (Mucke) à 7’’918

5 Jean-Karl Vernay (Signature) à 8’’632

6 Valtteri Bottas (ART) à 9’’455

7 Esteban Gutierrez (ART) à 13’’068

8 Brendon Hartley (Carlin) à 22’’100

9 Alexander Sims (Mucke) à 24’’420

10 Marco Wittmann (Mucke) à 25’’619

11 Roberto Merhi (Manor) à 27’’108

12 Stefano Coletti (Prema) à 35’’638

13 Cesar Ramos (Manor) à 53’’965

14 Pedro Nunes (Manor) à 54’’469

15 Nick Tandy (Kolles) à 56’’288

16 Christopher Zanella (Motopark) à 56’’567

17 Henkie Waldschmidt (SG Formula) à 58’’175

18 Basil Shaaban (Prema) à 58’’948

19 Mika Maki (Signature) à 59’’430

20 Johnny Cecotto Jr (HBR) à 1’28’’086

21 Andrea Caldarelli (SG Formula) à 1 tour

22 Tiago Geronimi (Signature) à 2 tours

23 Matteo Chinosi (Prema) à 4 tours

Abandons

Johan Jokinen

Atte Mustonen  

Adrien Tambay

Le classement general provisoire du Championnat

 
1. Bianchi : 49 points -2. Vietoris : 32 points – 3. Vernay : 29 points – 4. Bird : 23 points – 5. Mehri : 20 points 6. Bottas : 18 points -7. Coletti : 12 points – 8. Maki, Gutierrez et Sims : 9 points

F3

About Author

admin

Leave a Reply