WSR au Mans : Première pole pour le Britannique Jon Lancaster

  

Les pilotes britanniques envahissent le Mans en monopolisant les premières positions en WSR (Formula Renault 3.5 Séries). Jon Lancaster (Comtec Racing) décroche sa première pole position devant James Walker (P1 Motorsport) et Oliver Turvey (Carlin Motorsport). Charles Pic (Tech 1 Racing), vainqueur l’an dernier, devra composer avec les sujets de  »Sa Majesté » en n’obtenant que le quatrième temps.


Groupe B :

Les pilotes du Groupe B sont les premiers à s’élancer sur le circuit du Mans. Dès son premier tour lancé, Oliver Turvey impose une cadence élevée. Mais c’est son équipier, Jaime Alguersuari (Carlin Motorsport) qui lui vole la vedette avec un tour bouclé en 1’27’’829. Le ‘’probable futur’’ pilote Toro Rosso est cependant immédiatement dépossédé de sa première place par Fairuz Fauzy (Mofaz Fortec Motorsport), crédité d’un temps de 1’26’’848.

En pneus neufs, Oliver Turvey tire le premier et passe en tête, en 1’26’’295. Mais Jaime Alguersuari met finalement tout le monde d’accord. Le pilote Carlin Motorsport signe la meilleure performance du groupe B en 1’26’’056 devant Sten Pentus (Mofaz Fortec Motorsport) et James Walker. Greg Mansell (Ultimate Signature) est le premier pilote non qualifié pour la SuperPole.

Groupe A :

Bertrand Baguette (International Draco Racing) donne le tempo du groupe A, devant Adrian Zaugg (Interwetten.com Racing) et Miguel Molina (Ultimate Motorsport). Avant de rentrer chausser des pneus neufs, Jon Lancaster prend le commandement en 1’26’’336. Les dernières minutes sont décisives. En s’emparant de la 5e position, Charles Pic est le premier à améliorer. Mais Jon Lancaster améliore son temps et conforte ainsi son leadership en 1’26’’147, tandis que Charles Pic remonte à la deuxième place.

Miguel Molina parvient cependant à s’intercaler entre Lancaster et Pic en fin de séance. Sixième, Marcos Martinez (Pons Racing) est le dernier pilote à se qualifier pour la SuperPole, tandis que Bertrand Baguette échoue à la septième place. Mais ce dernier bénéficie de l’annulation du meilleur temps de Dani Clos (Epsilon Euskadi) pour gagner son ticket pour la SuperPole.

SuperPole :

Les pilotes débutent cette SuperPole par un tour de reconnaissance en pneus rodés. En pneus neufs, Oliver Turvey frappe un grand coup et s’empare de la pole position provisoire, devant Miguel Molina. La réplique vient d’Edoardo Mortara, venu du GP2 pou ce meeting.

L’Italien passe premier avec un tour bouclé en 1’26’’842. James Walker le déloge cependant de cette position tant convoitée mais, coup sur coup, Oliver Turvey puis Bertrand Baguette font mieux. Seulement les positions évoluent encore, et les Britanniques envahissent le Mans. Jon Lancaster, en 1’25’’677 s’empare de la pole position devant James Walker et Oliver Turvey. Charles Pic est 4e, devant Jaime Alguersuari.

 

Descendu de sa monoplace, l’heureux poleman, Jon Lancaster lâchait :

 « J’ai fait une petite erreur dans mon tour le plus rapide, mais j’ai eu une deuxième chance et cela a bien fonctionné. Je suis dans le coup depuis le début du week-end, c’est donc important de confirmer avec cette première pole position. J’ai une pénalité de 4 places pour la première course, je vais donc partir loin. En revanche, je vais tout faire pour gagner la deuxième, où je partirais de la pole. À Silverstone nous avons trop entendu la Marseillaise, ici nous allons faire résonner le God Save the Queen… »

Cependant que son dauphin,  James Walker  déclarait :

« Hier vendredi, après mon problème de santé, nous ne savions pas si j’allais pouvoir courir aujourd’hui. Je vais bien, et ce résultat m’encourage. Sans avoir roulé en libres, c’est très bon signe. C’est la cinquième fois que je me qualifie à la seconde place. Il faut que je gagne ce week-end pour passer en tête. »

Toutefois un peu plus tard, les commissaires sportifs distribuaient plusieurs pénalités. Et parmi les pilotes incriminés… Lancaster déjà pénalisé à l’arrivée de la dernière course disputée à Silverstone pout son accrochage avec Greg Mansell et de nouveau ‘’ puni ‘’ rétrogradait en sixième ligne ;

Finalement en raison de la grille inversée, le nouveau pilote qui s’élancera en pole se nomme  Marco Barba.

Les Français Charles Pic et Guillaume Moreau occupant les troisièmes et dixième ligne

Christian Colinet
Photos : WSR

Le classement des essais qualificatifs

 
1 Jon Lancaster (Comtec) 1’25’’677 
2 James Walker (P 1) à  0’’015
3 Oliver Turvey (Carlin) à 0’’287
4 Charles Pic (Tech 1) à 0’’330
5 Jaime Alguersuari (Carlin) à 0’’358
6 Bertrand Baguette (Draco) à 0’’381
7 Pasquale di Sabatino (RC) à 0’’397
8 Marco Barba (Draco) à 0’’598
9 Marcos Martinez (Pons) à  0’’635
10 Sten Pentus (Fortec) à 0’’698
11 Miguel Molina (Ultimate) à 0’’826
12 Edoardo Mortara (Tech 1) à 1’’165

La grille de départ

1. ligne
Marco Barba (Draco)
Pasquale Di Sabatino (RC)

2. ligne
Bertrand Baguette (Draco)
Jaime Alguersuari (Carlin)

3. ligne
Charles Pic (Tech 1)
Oliver Turvey (Carlin)

4. ligne
James Walker (P1)
Marcos Martinez (Pons)

5. ligne
Sten Pentus (Fortec)
Miguel Molina (Ultimate)

6. ligne
Edoardo Mortara (Tech 1)
Jon Lancaster (Comtec)

7. ligne
Greg Mansell (Ultimate)
Chris Van der Drift (Epsilon Euskadi)

8. ligne
Fairuz Fauzy (Fortec)
Daniil Move  (P1)

9. ligne
Anton Nebilistkiy  (SG)
Adrian Zaugg (Interwetten)

10. ligne
Guillaume Moreau  (SG)
Dani Clos (Epsilon Euskadi)

11. ligne
Federico Leo (Pons)
Filip Salaquarda (Prema)

12. ligne
Cristiano Morgado (Comtec)
Mihai Marinescu (Interwetten)

13. ligne
Julian Leal (Prema)

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply