F1 :Premier succès en Grand Prix pour l’Australien Mark Webber


 

Trois semaines après le doublé des Red Bull- Renault avec le tandem Sébastien Vettel – Mark Webber lors du British GP à Silverstone, les deux monoplaces qui vantent les couleurs de la célèbre marque de boissons énergétiques ont récidivé ce dimanche à l’occasion du GP d’Allemagne, qui s’est couru sur le prestigieux circuit du Nurburgring.

Mais sur le tracé serpentant au beau milieu des Monts de l’Eiffel, l’ordre d’arrivée a été inversé !

En effet, c’est le pilote Australien Mark Webber qui s’est imposé en devançant son jeune équipier Sébastien Vettel, lequel mourrait pourtant d’envie de s’imposer sur ses terres et devant un public tout acquis à sa cause

Mais Mark Webber après neuf saisons en F1 et 130 GP remporte enfin sa première victoire, en précédant son jeune partenaire,offrant ainsi à son équipe un nouveau doublé…

Auteur samedi de la pôle, l’Australien est parvenu à contenir le P’tit prodige Allemand, lequel évoluait pourtant devant ses supporters accourus en grand nombre pour le soutenir, comme à la belle époque d’un certain ...Michael Schumacher !

Mark Webber, en s’imposant au terme d’un GP d’Allemagne qu’il a marqué de son empreinte, à bientôt 33 ans, est enfin parvenu à inscrire son nom au palmarès d’un Grand Prix.

Cela faisait sept ans que l’Australien attendait ce résultat. En fait, depuis ses débuts en GP au printemps 2002 au sein de la défunte écurie Minardi devenue depuis … Toro Rosso !

Sérieusement blessé cet hiver en VTT  en Tasmanie, Mark Webber revient de loin !

Grâce à ce superbe succès, le pilote du Team Red Bull devient maintenant le vainqueur le plus âgé d’un Grand Prix au terme de son 130e départ.

Ce dimanche, Mark Webber a effacé des tablettes, le Brésilien Rubens Barrichello, le plus âgé des  pilotes  (37 ans). Lequel avait dû attendre …124 courses avant de triompher !

Et ce succès, il s’en souviendra longtemps car après avoir effleuré au départ, justement la Brawn de Barrichello, Webber s’est bien injustement vu infligé une pénalité par les commissaires sportifs de la FIA, l’obligeant à un passage par l’allée des stands !

Mais malgré cette injustice, l’Australien était imbattable ce dimanche et.après avoir observé cet arrêt forcé, il ne s’est pas affolé reprenant la course avec l’intention de la gagner.

Survolté au volant d’une monoplace parfaite, Mark a très vite refait son retard pour revenir dans les roues des ses principaux adversaires en quelques tours.

Visiblement plus rapide que ses rivaux dont son partenaire Sébastien Vettel et les deux Brawn au volant de sa Red Bull, Webber se retrouvait rapidement au commandement grâce au jeu des ravitaillements.

Car son équipe Red Bull avait établie la meilleure stratégie en Allemagne. Avec deux arrêts -en plus de sa pénalité- le coéquipier de Sébastien Vettel s’est même offert le luxe de contrôler son avance en fin de GP.

Histoire d’économiser son moteur. Histoire aussi de préparer déjà le prochain rendez vous, en Hongrie.

Après leur démonstration de Silverstone, ce nouveau doublé des Red Bull démontre que les pilotes des Brawn, intouchables en début de Championnat, vont devoir compter avec les monoplaces à nouveau souveraines en Allemagne.

Difficile en effet après une telle domination de ne pas prévoir une lutte pour le titre mondial entre les deux équipes.

 Même si les Brawn au cours des derniers GP semblent vraiment marquer le pas…

Ce dimanche, en ne pouvant finir que cinquième et sixième, Button et Barrichello ne sont pas parvenus à tenir le rythme imposé par les Red Bull.

Visiblement génés et handicapés par des problèmes de pneumatiques, qu’ils ne parvenaient pas à faire monter en température, les deux leaders du Championnat du Monde, au moment du départ de ce GP d’Allemagne, ont encore concédés et perdu de précieux points à l’arrivée.

La seconde place de Sébastien Vettel permet au jeune espoir Allemand de recoller en tête du classement général provisoire du Championnat et de s’emparer de la seconde place au détriment de Rubens Barrichello et derrière Jenson Button.

De son côté, le vainqueur du jour, Mark Webber dépasse lui aussi le Brésilien et s’empare de la troisième place au classement provisoire.

Comme on le voit, ce dimanche, les cartes semblent avoir été redistribuées et tout s’est subitement resserré d’un seul coup, ce qui augure d’une seconde  partie de Championnat passionnante.

Si l’on ajoute, le retour en grâce des Ferrari, illustré par le tout premier podium de  Felipe Massa cette saison, cela nous promet de superbes futurs GP.

Un mot encore pour parler de l’infortuné Sébastien Bourdais. Ce GP d’Allemagne commencé dans la douleur avec les rumeurs de son limogeage par son équipe Toro Rosso jeudi dernier, ce dimanche soir s’est terminé dans la tristesse, avec son nouvel abandon très tôt, suite à des problèmes hydrauliques.

Interrogé par nos confrères de TF1 sur son avenir en GP, Seb en colère à peine descendu de sa monoplace, a répondu sèchement :

 «  Vous me faites Ch…  avec cette histoire  »

Avant d’ajouter :

« J’ai un contrat pour la saison »

Qu’ajouter ?

Que ce GP d’Allemagne aura été un vrai calvaire pour le pilote Manceau. Dèjà dernier aux essais chronométrés, Sébastien n’aura vraiment pas été à la fête au Nurburgring.

Une déception de plus !

 Gilles Gaignault

Photos : Bernard Asset

F1

About Author

gilles

Leave a Reply