GP3 : Premiers tours de roue sur le circuit Paul Ricard

 

Comme prévu, c’est sur le circuit du HTTT Paul Ricard que la nouvelle monoplace de la future série GP3, vient d’effectuer son shakedown, la semaine dernière.

On sait que Bernie Ecclestone pour contrer Max Mosley, avait décidé de donner naissance à une toute nouvelle discipline, dénommée GP3 et censée concurrencer celle de son adversaire, lequel avait décidé de lancer … la Formule 2

L’idée du Président de la FIA  était de proposer aux jeunes pilotes désireux d’accéder un jour aux GP et à moindre coût, une formule d’accès à la F1, rivale de l’actuelle GP2  créée par  Bernie Ecclestone et Flavio Briatore.

En réaction à cette F2, Bernie lançait donc le GP3, appelé en fait dés 2010  à concurrencer aussi la F3 Euroseries.

 

L’idée d’Ecclestone étant le tremplin GP3 – GP2 et F1

Cette dernière née des monoplaces est le fruit de la collaboration entre Didier Perrin, le directeur technique de la série GP2 et de la firme italienne spécialisée dans la fabrication de monoplaces, Dallara.

C’est l’actuel leader du Championnar GP2 et pilote d’essais du Team Renault F1, le Français Romain Grosjean qui s’est chargé de faire effectuer ses tous premiers tours de roue au petit bolide sur le tracé provençal du HTTT Paul Ricard

Après ce premier contact, Romain Grosjean s’est dit

«  Enchanté par les performances et la fiabilité de cette GP3  ».

Et de poursuivre :

« Je suis impressionné, c’est une monoplace formidable. Elle est amusante à piloter et l’appui aérodynamique est très impressionnant aussi. Il nous reste quand même à déterminer quel pack aéro sera utilisé. Comparé à une F3, ça accélère mieux et les passages en courbes rapides sont similaires. En tout cas, une chose est sûre, la GP3 est très rapide. Les passages de rapports au volant sont un plus qui prépareront parfaitement les pilotes à leur passage vers le GP2.»

Qu’Ajouter ?

Cette GP3 est propulsée par un moteur Renault 4cyl 2.0l turbo de 280 ch. – est équipée de pneumatiques Pirelli.

Cette nouvelle discipline du GP3 se déroulera les week-ends de GP en parallèle des épreuves du GP2.

Bruno Michel qui dirige déjà cette série GP2 et va aussi  prendre l’organisation du GP3 semblait confiant :

« La série GP3 va devenir la pièce maitresse qui révèlera le talent des futurs jeunes champions de demain tout en proposant un spectacle de qualité et un haut niveau de sécurité. Nous étudions de près les coûts d’engagement à la saison et nous les communiquerons d’ici quelques semaines aux teams qui ont déjà montré leur intérêt dans le GP3. Comme prévu, le processus de sélection débutera en Septembre et la première séance de test officielle aura lieu en mars 2010  »

Christian Colinet

Photo : GP3

Formule 2

About Author

gilles

Leave a Reply