GT FFSA AU VAL DE VIENNE : « Tout est à refaire pour Soheil et Bruno Hernandez.»

 

Alors qu’ils avaient jusque là méticuleusement construit leur avance au Championnat, Soheil et Bruno Hernandez ont perdu gros à cause d’une crevaison dans la seconde Course de l’épreuve du Val de Vienne, meeting qui concernait les 7e et 8e manches du Championnat de France GT 2009 !

Le duo, leader du Championnat de France arrivait pourtant sur le technique tracé Poitevin avec la ferme intention d’augmenter l’écart (16 points) les séparant des seconds, le tandem Police-Cazenave, et cela commençait plutôt bien, lorsqu’au départ de la première des deux courses, Police freinait trop tard dans le premier virage et s’immobilisait dans le bac à graviers !

 Et ce après seulement 300 m. de course…

Bruno Hernandez, qualifié 3e malgré … 80 kg de lest, jouait lui de son cote la prudence en évitant les inévitables écueils du premier tour. Il perdait une place et se faisait bloquer derrière la Corvette de Merafina alors que les deux leaders Bornhauser  (Saleen) et Debard (Corvette) s’envolaient.

Bien que plus rapide, l’équipier de Soheil souffrait d’un manque de puissance moteur et ne parvenait pas à prendre l’avantage sur son adversaire malgré l’aspiration de la longue ligne droite. Il faisait enfin  »sauter » le bouchon Merafina, juste avant de passer le relais à Soheil alors qu’une faute de Bornhauser, lui avait également fait gagner une place.

C’est donc en seconde position que la Corvette du Team LAA (Luc Alphand Aventures) ressortait des stands, mais Jean-Philippe Dayraut vengeait son équipier Merafina en repassant Soheil. Plus rapide, le pilote Aixois tentait le tout pour le tout pour récupérer son bien et les deux adversaires s’offraient une demi-heure durant un formidable spectacle avec cette lutte acharnée qui comblait de joie les spectateurs du Val de Vienne.

Finalement, Soheil parvenait enfin à trouver l’ouverture trois boucles avant le terme et la Corvette terminait à la seconde place, un excellent résultat avec un lest aussi élevé et une bonne affaire au Championnat qui voyait l’avance de l’équipe LAA grimper à 22 points sur Eric Debard,  pourtant vainqueur de cette Course 1 associé à Olivier Panis.

Ce dimanche, Soheil qualifiait sa belle américaine en troisième position sur la grille à 1/10e seulement de l’ex pilote F1, également son équipier trois semaines plus tôt aux dernières 24 Heures du Mans au sein du Team Oreca.

Il gardait cette position au départ mais ne parvenait pas à suivre le rythme des deux leaders Groppi (Saleen) et Panis (Corvette DKR). Il se faisait même attaquer par le Palois Laurent Cazenave mais parvenait à repousser ses multiples assauts et il laissait la Corvette LAA à Bruno Hernandez à sa place initiale.

Mais le changement de pilote s’éternisait et la Corvette de Police s’emparait de leur troisième place dans la voie des stands. Bruno Hernandez semblait alors devoir se diriger vers la quatrième place finale lorsque subitement à quatre tours de l’arrivée, une crevaison lente l’obligeait à repasser à son stand  pour changer ses gommes.

Alors qu’il s’apprêtait à redémarrer et à terminer à la sixième place finale, le moteur de la Corvette n°9 refusait de s’élancer, démarreur soudainement cassé !

Hélas, malheureusement la course s’arrêtait là pour les leaders du Championnat qui perdaient gros face à leurs nouveaux concurrents directs Eric Debard et Olivier Panis, qui terminent finalement troisièmes de cette seconde course.

« Nous avons accumulé les soucis lors de cette Course 2 et notre voiture manquait de puissance pour espérer nous battre devant. Nous n’avons pas vraiment commis d’erreur directe mais la crevaison lente nous a retardé et a provoqué la panne du démarreur. Le fond plat de la Corvette frottant par terre a peu à peu entaillé une pièce du démarreur. Nous avions une belle avance après la Course 1 grâce à notre deuxième place et les déboires de nos adversaires, mais nous en avons perdu une bonne partie aujourd’hui, l’écart avec le second passant de 22 à 10 points. C’est notre premier faux-pas de la saison et cela arrive. On a grillé un Joker et il faudra arriver en conquérant à Albi, les 5 et 6 septembre prochains. Bon été à tous ! »

Déclarait, un tantinet dépité Soheil, ce dimanche soir.

Quoiqu’il en soit, malgré cet abandon malheureux, l’essentiel est préservé : La Corvette LAA et son tandem Ayari-Hernandez occupe toujours le commandement du Championnat GT FFSA

Gilles Gaignault

Photos : Eric Fabre

Sport

About Author

admin

Leave a Reply