11 projets dans la course aux véhicules de demain

11 projets de recherche sur les véhicules   »carbone  », soutenus par l’ ADEM (Le Fonds démonstrateur de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), sont aujourd’hui présentés au Ministère du Développement Durable par Jean-Louis BORLOO, Ministre d’État, Ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire, Chantal JOUANNO, Secrétaire d’État chargée de l’Écologie, Valérie PECRESSE, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Luc CHATEL, Secrétaire d’État, chargé de l’Industrie et de la Consommation, Porte-parole du Gouvernement et Philippe VAN DE MAELE, Président de l’ADEME.

Ce dernier a été mis en place en 2008 pour financer des projets de recherche sur les thématiques liées aux nouvelles technologies de l’énergie et contribuer ainsi à la réduction par 4 des émissions de gaz à effet de serre de la France, mesure phare du Grenelle  de l’Environnement.

Cet effort de recherche prépare l’émergence d’une offre nationale de véhicules carbone et de ses composants industriels essentiels. Son développement s’appuiera notamment sur la stratégie nationale de déploiement des infrastructures de recharge.

Le gouvernement soutiendra le projet des véhicules carbone jusqu’à réussite, pour atteindre le seuil de 100 000 véhicules électriques achetés dans les 5 prochaines années.

Le Président de la Poste remettra fin juin un cahier des charges et les engagements des grands donneurs d’ordre publics et privés en matière d’achats de véhicules électriques.

Concernant les administrations de l’État, Jean-Louis BORLOO a annoncé que les véhicules électriques pourraient représenter 5 000 véhicules, qui correspond au passage à l’électrique pour un renouvellement sur quatre de véhicules légers.

De plus, le dispositif du bonus/malus avait déjà été adapté pour contribuer à l’atteinte des 100 000 premiers véhicules sous cinq ans : un bonus de 5000 euros est attribué pour l’achat d’un véhicule émettant moins de 60g/km de CO2.

Liste des 11 projets faisant l’objet d’une convention d’aide

  – DHRT2 : proposé par TOYOTA, EDF, Écoles des Mines, et l’INES consiste à réaliser une démonstration à une échelle significative d’une flotte expérimentale de véhicules hybrides rechargeables avec une infrastructure de charge innovante en site urbain, et à étudier la convergence habitat solaire-transport.
  – ELLIS UP : proposé par IRISBUS, le CEA et EDF, vise à expérimenter deux types de démonstrateurs : un bus hybride équipé de batteries adaptées à la recharge en fin de ligne et un bus tout électrique de taille standard qui permettra d’atteindre un coût d’exploitation proche de celui du diesel.
  – FOREWHEEL : présenté par MICHELIN, HEULIEZ et le CEA, propose la réalisation de démonstrateurs de véhicules électriques optimisés en masse et fiabilité, avec intégration complète des fonctions freinage, suspension, motorisation, direction dans les roues.
  – HYDOLE : proposé par PSA, FREESCALE et EDF, vise à valider un concept de véhicule hybride à dominante électrique et à fédérer les acteurs autour de l’émergence d’une filière pour les technologies afférentes (moteur électrique, électronique de puissance, batteries, auxiliaires spécifiques, infrastructure de recharge…).
  – MELODYS : proposé par RENAULT Trucks, PVI et l’IFP, consiste à réaliser 3 démonstrateurs de véhicules hybrides rechargeables lourds (12 tonnes) équipés de moteurs électriques ; ils permettront d’expérimenter leurs usages dans diverses configurations (véhicules pour livraisons urbaines, véhicules frigorifiques, bennes à ordures ménagères).
  – MHYGALE : proposé par VALEO, PSA et FREESCALE consiste en la réalisation de démonstrateurs de systèmes d’hybrides avec alternateur-démarreur de forte puissance, entraîné par courroie, pour l’optimisation des moteurs à fort « downsizing » (forte réduction de cylindrée).
  – QUAT’ODE : présenté par VELEANCE et CAR&D, propose de réaliser un quadricycle léger électrique et inclinable pour les livraisons urbaines.
  – VEGA/THOP : conduit par VALEO et RENAULT, initie une rupture dans la gestion thermique à bord des véhicules à propulsion électrique. L’objectif est de réaliser un démonstrateur qui améliore l’autonomie des véhicules en abaissant les puissances dédiées au thermique habitacle et qui apporte des ressources thermiques pour contrôler la température des batteries, donc améliore leur durée de vie.
  – VELECTA : proposé par AIXAM, le CEA et l’INRETS, vise à réaliser des démonstrateurs de véhicules électriques dans le domaine des quadricycles légers et lourds « sans permis ». Le consortium souhaite intégrer de nouvelles technologies de batteries lithium et une électronique de contrôle des batteries performante.
  – WATT : élaboré par la société PVI, vise à réaliser un démonstrateur d’autobus électrique utilisant l’énergie stockée dans des super capacités qui se rechargent aux arrêts des bus. Cette option permet de limiter la quantité de batteries embarquées et favorise une très grande autonomie grâce aux recharges ponctuelles des super capacités.
  – VELROUE : projet élaboré par MICHELIN, RENAULT et l’IFP, propose grâce à un  émonstrateur de recherche, de démontrer la faisabilité d’un véhicule utilitaire bi-mode équipé de moteurs-roues sur le train arrière.

 
Philippe Janot
Source : Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement

Constructeurs

About Author

admin

Leave a Reply