WSR à Silverstone : Marcos Martinez remporte la première course et augmente son avance au général

Marcos Martinez a essayé la F1 Renault

 

Avant de prendre place dans la Renault F1 R28 pour l’exhibition qu’organise le  Team  ING Renault F1, devant un public nombreux, Marcos Martinez de l’équipe Pons Racing réalise une excellente opération en remportant sa quatrième victoire de la saison en Formula Renault 3.5 Séries, accentuant ainsi son avance au classement général provisoire.

Le vainqueur de la première manche à Silverstone ce samedi

Il précède ce samedi le Malais Fairuz Fauzy du Team Mofaz Fortec Motorsport et le Britannique Oliver Turvey, pilote lui de l’écurie Carlin Motorsport.
 

La grille inversée pour la première course profite à Bertrand Baguette (International Draco Racing) et Marcos Martinez. À égalité de points au classement général de la Formula Renault 3.5 Séries, les deux hommes se partagent la première ligne, le Belge devant l’Espagnol. Marcos Martinez prend cependant le meilleur envol et vire en tête devant Bertrand Baguette, Daniil Move et Fairuz Fauzy.

Le groupe de tête reste très compact derrière Marcos Martinez. Bertrand Baguette doit contenir les attaques de Daniil Move, lui-même menacé par Fairuz Fauzy. Juste derrière eux, Oliver Turvey croise le fer avec James Walker (P1 Motorsport), Brendon Hartley (Tech 1 Racing), Jaime Alguersuari (Carlin Motorsport) et l’auteur de la Superpole, le Français Charles Pic (Tech 1 Racing).

Charles Pic

La situation évolue lorsque Move passe dans l’herbe. Le Russe chute alors à la huitième place.

Fairuz Fauzy hérite donc de la troisième position, avec Turvey et Walker dans ses extracteurs. La lutte pour la dixième place est tout aussi indécise. Les Espagnols Marco Barba (International Draco Racing), Adrian Valles (Epsilon Euskadi) et Miguel Molina (Ultimate Motorsport) ne se font pas de cadeau. Molina déborde Valles dans le sixième tour puis s’attaque à Barba. Molina prend l’ascendant sur son compatriote et pointe ainsi 10e. Une dixième position qui se transforme en neuvième place suite à l’arrêt de Daniil Move aux stands, pour dégager les pontons de sa monoplace obstrués par de l’herbe.

À mi-course, Marcos Martinez dispose d’un peu plus d’une seconde d’avance. Derrière lui, l’explication entre Baguette et Fauzy est certes virile, mais correcte. Fairuz Fauzy se porte à la hauteur de Bertrand Baguette dans le 19e tour. Le Belge retarde au maximum son freinage et fait une excursion hors piste. Il ressort sixième juste devant Jaime Alguersuari qui le déborde immédiatement. À dix minutes de l’arrivée, Marcos Martinez mène donc les débats devant Fauzy, Turvey, Walker, Hartley, Alguersuari, Baguette, Pic et Molina.

Cependant, Marcos Martinez souffre en fin de course, en bloquant régulièrement ses roues aux freinages. Fairuz Fauzy ne se fait pas prier et revient dans les roues du leader. L’Espagnol parvient cependant à défendre sa position jusqu’au drapeau à damier.

En remportant sa quatrième victoire de la saison, il conforte sa position de leader. Le podium est complété par Fairuz Fauzy et Oliver Turvey.

Pour ce qui concerne les pilotes Français, Charles Pic, auteur de la Superpole aux essais chronométrés finit finalement septième et le revenant Guillaume Moreau lui, seizième.

A l’arrivée Marcos Martinez, l’heureux vainqueur racontait :

« J’ai pris un bon départ, mais au début il a vraiment fallu attaquer pour contenir Bertrand Baguette. Le milieu de course a été plus calme, puis il a encore été nécessaire de forcer en fin de course avec le retour de Fairuz Fauzy. C’est une bonne opération au Championnat. Je vais maintenant découvrir la F1 sur le sec, après avoir roulé hier sur une piste humide. C’est une super expérience, gagner en Formula Renault 3.5 Séries puis rouler en F1, c’est incroyable. »

De son côté Fairuz Fauzy, précisait :

 « Je n’ai pas pris un départ exceptionnel. Il m’a fallu quelques tours pour me défaire de Daniil Move. Ensuite l’explication avec Bertrand Baguette a été très intéressante et très correcte. J’ai tout tenté en fin de course, mais Marcos Martinez a fait ce qu’il fallait. Ce nouveau podium est très bon pour toute l’équipe. »

Quant à Oliver Turvey, il ajoutait :

 « Pour ma première saison en Formula Renault 3.5 Séries, je suis heureux de monter pour la deuxième fois sur le podium, qui plus est à Silverstone. Comme toujours nous étions très bien en course. Maintenant il faut faire la même chose demain ! »

Christian Colinet

Photos : WSR

James Walker

Le classement de la première course de Silverstone
 

1 Marcos Martinez  (Pons) 
2 Fairuz Fauzy (Fortec) à 1’’227
3 Oliver Turvey (Carlin) à 3’’218
4 James Walker (P1) à 5’’105
5 Brendon Hartley (Tech 1) à 6’’111
6 Jaime Alguersuari (Carlin) à 6’’717
7 Charles Pic (Tech 1) à 11’’978
8 Bertrand Baguette (Draco) à 15’’501
9 Miguel Molina (Ultimate) à 15’’893
10 Marco Barba (Draco) à 18’’178
11 Greg Mansell (Ultimate) à 19’’105
12 Adrian Valles (Epsilon Euskadi) à 19’’480
13 Adrian Zaugg (Interwetten) 21’’785
14 Sten Pentus (Fortec) à 22’’207
15 Federico Leo (Pons) à 39’’219
16 Guillaume Moreau (SG) à 39’’913
17 Julian Leal (Prema) à 51’’516
18 Daniil Move (P1) à 51’’800
19 Filip Salaquarda (Prema) à 1’10’’775
20 Michael Herck (Interwetten) à 1’11’’853
21 John Martin (Comtec) à 1 tour
22 Jon Lancaster (Comtec) à 1 tour

Abandons

Pasquale di Sabatino (RC) 
Chris van der Drift (Epsilon Euskadi) 
Anton Nebylitskiy (SG)

Tour le plus rapide : Fairuz Fauzy  en 1’36"670

Le Classement général provisoire du Championnat

1.Martinez : 68 points –  2.Baguette : 59 points -3.Walker : 55 points – 4.Turvey : 42 points – 5.Molina : 38 points – 6.Fauzy : 33 points – 7.Van der Drift et Pic : 29 points – 9.Alguersuari : 28 points – 10.Barba et Zaugg : 27 points

Le résumé des essais chronométrés

Charles pique la pole

La SuperPole de la Formula Renault 3.5 Séries a une fois encore été très disputée. Le public attendait James Walker (P1 Motorsport), mais sur le fil c’est Charles Pic (Tech 1 Racing) qui s’empare de sa deuxième pole position de la saison. Troisième, Brendon Hartley (Tech 1 Racing) complète la bonne prestation de l’équipe tricolore Tech 1 Racing.
 
Groupe A :

Les pilotes du Groupe A sont les premiers à s’élancer, devant un public déjà nombreux. Oliver Turvey (Carlin Motorsport) et James Walker sont les plus prompts à entrer en action et pointent immédiatement en tête. Les deux britanniques animent la première partie de séance, avant de rentrer aux stands chausser des gommes neuves, comme tout le reste de la meute.

Jaime Alguersuari (Carlin Motorsport) lance la vague des améliorations et s’empare du meilleur temps, en 1’34’’018. James Walker réagit et améliore le temps de référence, en 1’33’’697. Adrian Valles (Epsilon Euskadi) et Greg Mansell (Ultimate Motorsport) s’illustrent en fin de séance. Valles passe 3e, et s’intercale entre Jaime Alguersuari et Marcos Martinez (Pons Racing), tandis que Mansell s’empare de la 6e position, juste derrière Oliver Turvey. Greg Mansell s’invite ainsi pour la première fois de la saison en SuperPole.

Groupe B :

Dans le Groupe B, Fairuz Fauzy (Mofaz Fortec Motorsport), Bertrand Baguette (International Draco Racing), Marco Barba (International Draco Racing) et Charles Pic donnent le rythme en première partie de séance. Avant de rentrer chausser des pneus neufs, Fairuz Fauzy mène la danse, en 1’34’’493, devant Charles Pic.

Brendon Hartley et Daniil Move (P1 Motorsport) sont les premiers à améliorer, en pneus neufs. Hartley s’empare du meilleur chrono en 1’33’’954 devant Move, au moment où la session est interrompue suite à la sortie de piste de Chris Van der Drift (Epsilon Euskadi). La séance repart pour trois minutes. Brendon Hartley et Daniil Move décident de rester aux stands. L’excursion hors piste de Marco Barba gêne un peu tout le monde. Hartley et Move conservent ainsi les deux premières places devant Fairuz Fauzy et Marco Barba. Charles Pic et Bertrand Baguette parviennent à s’inviter en SuperPole contrairement à Jon Lancaster et Miguel Molina, 7e et 8e. Seuls les six premiers de chaque Groupe sont retenus

SuperPole

Oliver Turvey est le premier pilote à signer un temps significatif, mais comme tous les pilotes, le Britannique rentre aux stands après avoir fait un tour de reconnaissance en pneus rodés. Tout le monde repart en pneus neufs, pour l’ultime assaut de la matinée. James Walker lance le mouvement et s’empare de la pole position provisoire en 1’35’’377 avant que Greg Mansell ne fasse mieux, en 1’34’’642. Seulement James Walker frappe un grand coup lors de sa deuxième tentative. Avec un tour bouclé en 1’33’’120, il est premier. Mais dans son dernier tour lancé Charles Pic améliore. Le Français s’adjuge sa deuxième pole position de la saison, en 1’33’’073. Son équipier brille aussi en fin de séance. Brendon Hartley pointe en effet troisième, derrière James Walker et devant Oliver Turvey.

Ils ont dit :

Charles Pic : « J’avais besoin de cette pole position et globalement tout le team avait besoin de cette bonne prestation d’ensemble, avec la troisième position de Brendon. La stratégie a été la bonne, la voiture va très bien. Il faut confirmer en course, il nous faut de bons résultats ce week-end. »

James Walker : « Je ne pouvais pas faire mieux. Je suis vraiment déçu de ne pas signer la pole. Il faut travailler pour la course ! »

Le classement de la Superpole

1 – Charles Pic (Tech 1) 1’33"073
2 – James Walker (P1) 1’33"120
3 – Brendon Hartley (Tech 1) 1’33"426
4 – Oliver Turvey (Carlin) 1’33"501
5 – Fairuz Fauzy (Fortec) 1’33"591
6 – Daniil Move (P1) 1’33"732
7 – Marcos Martinez (Pons) 1’33"781
8 – Bertrand Baguette (Draco) 1’33"920
9 – Jaime Alguersuari (Carlin) 1’33"971
10 – Adrian Valles (Epsilon Euskadi) 1’33"986
11 – Marco Barba (Draco) 1’34"107
12 – Greg Mansell (Ultimate) 1’34"149

Le classement des essais chronométrés : Groupe A (En gras les qualifiés pour la Superpole)

 

1 – James Walker (P1) 1’33"697
2 – Jaime Alguersuari (Carlin) 1’34"018
3 – Adrian Valles (Epsilon Euskadi) 1’34"242
4 – Marcos Martinez (Pons) 1’34"316
5 – Oliver Turvey (Carlin) 1’34"328
6 – Greg Mansell (Ultimate) 1’34"509
7 – Adrian Zaugg (Interwetten) 1’34"650
8 – John Martin (Comtec) 1’34"677
9 – Michael Herck (Interwetten) 1’34"786
10 – Sten Pentus (Fortec) 1’34"851
11 – Pasquale Di Sabatino (RC) 1’34"863
12 – Guillaume Moreau (SG) 1’35"083
13 – Anton Nebilitskiy (SG) 1’36"207

Le classement du Groupe B


 

1 – Brendon Hartley (Tech 1) 1’33"954
2 – Daniil Move (P1) 1’34"398
3 – Fairuz Fauzy (Fortec) 1’34"494
4 – Marco Barba (Draco) 1’34"509
5 – Charles Pic (Tech 1) 1’34"581
6 – Bertrand Baguette (Draco) 1’34"631
7 – Jon Lancaster (Comtec) 1’34"647
8 – Miguel Molina (Ultimate) 1’34"671
9 – Chris Van der Drift (Epsilon Euskadi) 1’36"175
10 – Federico Leo (Pons) 1’36"289
11 – Filip Salaquarda (Prema) 1’36"342
12 – Julian Leal (Prema) 1’36"345

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply