ELECTIONS A LA FIA : CAFOUILLAGES AU SOMMET …

 En route pour un nouveau tour de manége !

 
Il semble y avoir de …  la friture sur la ligne !!!

En effet, Max Mosley, le très controversé Président sortant de la FIA est en train une fois de plus de changer d’avis et après avoir annoncé qu’il ne se représenterait pas en octobre prochain, a  finalement envoyé des émissaires dans plusieurs régions du monde, régions qui lui ont par pure coïncidence envoyé des lettres spontanées ’’ le suppliant ‘’ de rester à la barre de l’institution !!!

Il semble donc sur le point d’annoncer qu’il briguera un nouveau mandat en octobre prochain, et a confié en cette fin de semaine à des proches qu’il donnerait sa réponse définitive avant la fin du mois de juillet, le temps, sans doute, de recevoir davantage de ces lettres "spontanées"…

Une telle décision aurait pour effet immédiat de torpiller la candidature de Jean Todt, supposé être le candidat "choisi" par lui pour lui succéder.

Entre Jean Todt et Lucas Cordero du Montezemolo : C’est la guerre !

 

Mais voilà, la situation se complique car la FOTA, la dorénavant très puissante Formula One Team Association, créée en septembre dernier par les Teams de Formule 1 pour faire contre poids à la politique jugée trop autoritaire et surtout totalement irréaliste du Président de la FIA en ce qui concerne la Formule 1, a fait clairement savoir cette semaine qu’elle n’accepterait plus d’avoir Max Mosley, comme interlocuteur.

Et qu’au cas où lui où un candidat désigné par lui briguerait le poste suprême, elle organiserait elle-même un Championnat mondial totalement indépendant de la FIA.

Le problème c’est qu’elle en a les moyens, et que sans la Formule 1, la FIA ne serait plus qu’une… coquille vide, vouée à une disparition rapide.

Bien évidemment on peut comprendre que Jean Todt est également visé, et le moins que l’on puisse dire est que sa candidature est plutôt mal partie !

Et ce d’autant plus que le tout puissant patron de Ferrari, Lucas Cordero di Montezemolo ne veut absolument plus entendre parler de…  Jean Todt !!!!!! Entre eux, c’est… un secret de polichinelle, rien ne va plus, c’est... LA GUERRE

En effet, outre le fait qu’elle est suspendue au bon vouloir de Max Mosley, la candidature de Todt suscite déjà l’émoi dans les milieux sportifs, car elle semblerait être très largement "sponsorisée" par la FIA, au travers de sa Fondation qui a entre autres décerné à Michèle Yeoh, la seconde épouse de Jean Todt, le titre "d’Ambassadeur de la FIA", comprenne qui pourra, lui permettant ainsi de voyager avec son époux dans les meilleures conditions… et dans les endroits les plus sensibles politiquement, et ce aux frais de la Fondation, qui, rappelons-le, a été créée pour administrer les fonds provenant d’une autre initiative de Mosley, également très controversée !

La fameuse vente pour un durée de… 100 ans à Bernie Ecclestone des droits commerciaux de la Formule 1… Vente intervenue curieusement… ‘’sans appel d’offre’’ et pour une somme jugée par nombre de spécialistes, comme peu réaliste et franchement dérisoire et ridicule !!!.

Et pour ne rien arranger, Todt est aussi engagé par le gouvernement de Malaisie, comprenne qui pourra aussi, dans des conditions faisant l’objet de communiqués d’avocats et démentis croisés pour y promouvoir le tourisme, ce qui fait rire la presse anglo saxonne qui se demande bien l’impact qu’un personnage comme Jean Todt pourra avoir sur le développement du tourisme local…
 
A ce sujet, selon notre excellent confrère Cédric Voisard qui l’a publié dans le très sérieux quotidien Le Figaro dans son édition du vendredi 26 juin 2009 :

«  Jean Todt fait l‘objet d’une controverse en Malaisie ou il aurait touché 200.000 € du gouvernement Malaisien en tant qu’ambassadeur du tourisme ! »

Bref, pas très clair tout cela…d’autant qu’un autre personnage jouant potentiellement un rôle important dans cette élection, le très controversé "représentant" de Mosley, Allan Donnelly, est également sur la sellette, suspecté lui de cumuler des fonctions incompatibles.

Jusqu’en 2007, il représentait le Président de la FIA sur les Grands Prix de Formule 1, y compris en la présence de ce dernier jusqu’au moment où il s’est trouvé nommé … Chef des commissaires sportifs à ces épreuves (les arbitres chargés d’appliquer le règlement et de décider des pénalités, y compris pécuniaires), ce qui effectivement fait se poser à certains la question de son indépendance….

Mais il serait dit-on intervenu pour faciliter la venue de certains sponsors auprès d’une toute nouvelle écurie, en l’occurrence Manor Grand Prix, engagée à partir de 2010 en F1 et n’étant pas sûre de pouvoir y participer, ce qui fait grincer beaucoup de dents du côté d’écuries sérieuses (Lola – Prodrive – Epsilon) qui se sont vues elles, refuser leurs engagements.

Comprenne qui pourra, à nouveau.

Mais ce qui est certain par contre, c’est que Donnelly a joué un rôle prépondérant dans la mise sur pieds d’une Fédération Sportive Indienne, présidée par… Vigeay Mallya, par ailleurs propriétaire de … l’écurie de F1, Force India !!!

Une coïncidence, bien évidemment, mais …. une voix est une voix…

Décidément un grand coup de balai s’impose à la FIA…

Gilles Gaignault

Photos : Bernard Asset – Olivier Thibaud

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply