Luc Alphand opéré avec succès ce lundi des suites de son accident de moto.

 

Comme nous l’avons annoncé ce lundi matin, c’est durant l’enduro Rand’Auvergne dans les environs d’Ambert dans le Puy de Dôme auquel participait également son ami de longue date Christian Lavieille que « Lucho » a été victime ce dimanche d’une chute de moto en fin de journée.

En effet, en tentant de doubler un autre concurrent sur un appel suivi d’un saut, Luc a perdu le contrôle de sa machine en passant par-dessus celle-ci puis en retombant de tout son poids sur la tête.

Conscient, mais souffrant de douleurs dans le dos et de picotements, Luc Alphand a été transporté dans les minutes suivant sa chute à l’hôpital d’Ambert pour des radios qui n’ont rien décelé.

Puis il a été héliporté quelques heures plus tard au CHU de Clermont Ferrand pour des examens approfondis et notamment une IRM.

C’est justement cette IRM qui a révélé la présence de multiples lésions sur les vertèbres C7 à T1 avec une atteinte du rachis cervical et dorsal et une menace médullaire due à des éclats de vertèbres.

Pris en charge dès son entrée au CHU par le Professeur Jean Chazal, chef du service de chirurgie qui a récemment opéré le rugbyman Aurélien Rougerie, Luc a subi une opération de quatre heures ce lundi durant laquelle un examen microscopique a été effectué accompagné de la pose de deux plaques métalliques et d’une greffe osseuse destinées à consolider les vertèbres.

" Luc Alphand a été opéré aujourd’hui d’une "fracture de la colonne cervico-thoracique" après une grave chute en moto dimanche lors d’un rallye mais ne souffre d’aucun trouble neurologique majeur. "Il a eu beaucoup de chance dans son malheur et je suis optimiste depuis le début"

C’est ce qu’a déclaré lors d’une conférence de presse le Professeur Jean Chazal, qui a opéré lundi Lucho avec un confrère, le Dr Kader Chabane.

"Bien que la fracture soit complexe, il n’y a pas de trouble neurologique majeur. Il va bien. Il est, comme on dit dans notre jargon, encore une peu ‘ensuqué’, mais il va bien",

a poursuivi le chirurgien, précisant que :

" Ce type d’accident pouvait avoir "pour conséquence 95% de tétraplégie". La gravité de la blessure a "nécessité une intervention neurochirurgique", car la fracture touchait la première vertèbre cervicale et la dernière vertèbre thoracique".

Actuellement en salle de réveil, les médecins sont confiants sur l’état de santé du quintuple Champion du Monde de ski et ancien vainqueur du Rallye Dakar en 2006.

 Mais, ils attendent son réveil pour évaluer précisément son état neurologique.

Selon son associé Philippe Poincloux, Lucho devrait rester dix jours en observation à l’hôpital de Clermont Ferrand, avant d’entamer une longue rééducation, qui pourrait prendre trois bons mois.

Mais quand on connaît le dynamisme et la fureur de vivre de Luc, nul doute qu’on devrait rapidement le revoir sur les circuits

Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli – Infoscourse

 

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply