GP de France de F1 à Flins : Nouveau coup dur, le site de Flins sur un site archéologique !

 

Le dossier de l’éventuel futur mais de plus en plus controversé Grand Prix de France de F1 à Flins, vient de subir un nouveau revers !

Et aussi et surtout un irrémédiable nouveau coup dur…

En effet,  le site retenu en son temps par l’ancien Président du Conseil Général des Yvelines récemment destitué, Pierre Bédier, se trouverait finalement sur… un site archéologique !
 
Comme on le sait, le lieu choisi à cheval sur les communes de Flins et des Mureaux était déjà dans le collimateur des écologistes et  la cible de très nombreuses associations de défense de l’écologie puisqu’il se trouve sur une zone au préalable dédié à l’agriculture biologique et aussi un site ou se trouve huit stations de captage d’eau, alimentant quotidiennement 600.000 franciliens !

De plus, une partie des terrains se trouve en zone … inondable !!!

Bref,  maintenant avec la découverte de ce site archéologique, cela commence à faire beaucoup et donc pas très sérieux.

 Le lieu semble franchement décidément vraiment très mal approprié et réellement mal choisi

Des fouilles menées à Flins-sur-Seine ont révélé des vestiges vieux de … 13 000 ans, qui seraient d’après des archéologues comparables au site de Pincevent, classé monument historique.

Si cette nouvelle révélation venait à se confirmer, la création du circuit  ou pourrait se dérouler un bien hypothétique GP de France de F1, à cet endroit, semble bien définitivement condamné et véritablement compromis.

Cela favorisera t’il alors l’autre dossier francilien, celui du projet  Pole -Val de France, à Sarcelles, soutenu lui par Jean Pierre Beltoise ?

Nul ne le sait…

En tout cas, cette dernière révélation relance l’intérêt à court terme du retour du GP de France, soit à Magny cours qui n’est pas pire comme localisation que Silverstone ou le futur Donington, deux circuits perdus au cœur de la campagne Anglaise – voire au Paul Ricard en Provence.

Dont les actuels responsables, Claude Sage et Gérard Neveux, envisagent trés sérieusement eux aussi, de se porter officiellement candidat à l’organisation de l’épreuve

Pour en revenir à Flins, selon notre nouvelle enquête, nous avons appris que Christine Boutin, s’était rendue sur place, sur le site envisagé

Le dialogue s’instaure donc enfin entre les opposants au circuit de F1 et le Conseil général des Yvelines.

En réaction à la lettre ouverte, cosignée par Yann Arthus Bertrand, WWF, Greenpeace, la Fédération des Syndicats d’Agriculteurs d’Ile-de-France (FSEAIF), le Groupement des Agriculteurs Bio (GAB) d’Ile-de-France et de l’association « Flins sans Circuit F1 », Madame Boutin, qui assure la Présidence du Conseil général, s’est déplacée sur le site de Flins.

Déjà, l’Alliance pour la Planète avait mis ce circuit en tête des projets Grenello-incompatibles. Nicolas Hulot et la plupart des ONG, ont également manifesté leur opposition.

Bernard Cressens, Directeur des programmes de WWF, a insisté sur la responsabilité que porterait le Conseil général des Yvelines si ce circuit venait à être construit sur ce site. Si tel est le cas, WWF en ferait un symbole de son combat au niveau européen, au moyen notamment…  d’un film dénonçant ce projet dangereux pour la planète.

Les représentants de la FSEAIF, du GAB et de France Nature Environnement ont montré l’importance de sauvegarder ces terres pour une agriculture bio de proximité, protectrice du captage d’eau.

 

Les maires présents, opposés au circuit ont insisté sur les nuisances sonores, l’absence d’une véritable réflexion concertée pour un développement durable créateur d’emplois dans la Vallée de la Seine et sur les sondages d’opinion effectués montrant un refus de ce circuit par la population à une très forte majorité.

Par ailleurs on l’a dit, les récente fouilles archéologiques entreprises viennent de mettre à nu un site de grand intérêt qui serait le 2ème de ce type en France (le premier site est classé Monument historique)

Une table ronde champêtre clôturait  la visite de Christine Boutin.

Laquelle, a écouté avec une trés grande attention, les arguments de toutes les parties en présence.

Celle-ci, s’est engagée à communiquer le coût total du projet, le montant des sommes déjà engagées et à mettre en place les outils d’un véritable débat.

Pour conclure, Hélène Danel, Présidente de l’association « Flins sans Circuit F1 », a précisée elle qu’elle avait obtenue, lors de sa récente rencontre à l’Elysée, l’assurance que ce dossier serait suivi de très près, afin d’éviter toute décision irréversible pendant les congés d’été.

Comme on le voit, le GP de France de F1, n’est pas prêt de voir le jour sur le site de Flins-Les Mureaux, comme autonewsinfo n’a cessé avec ses enquêtes sérieuses de le démontrer , depuis l’hiver dernier

Simple question de logique et de bon sens !

N’en déplaise aux utopistes …

Gilles Gaignault

Photos : Flavien Delaine

F1

About Author

gilles

Leave a Reply