F1 : Les affaires ne s’arrangent pas entre la FOTA et la FIA

On l’avait constaté à Barcelone puis plus ‘’ curieusement ‘’ à  Monaco , la F1  ne fait plus recette !

Les tribunes même lors du très sélect, prisé et prestigieux GP de Monaco, les tribunes effectivement étaient loin d’être pleines le samedi et même le dimanche, jour du GP !!

Ce dimanche, à Istanbul, même constat !

Le cinquième GP de Turquie, n’a rassemblé qu’une maigre affluence…36 000 spectateurs dans des tribunes pouvant contenir…. 130 000 personnes !

Au soir du Grand Prix, les organisateurs se posaient d’ailleurs déjà la question de savoir s’il y aurait en 2010, à nouveau un Grand Prix de Turquie !

 

Dans le paddock, tous les observateurs faisaient rigoureusement le même constat désolant.

D’ailleurs la FOTA (association des équipes)  s’en inquiète elle aussi

Mais la hache de guerre ayant été détérrée entre les écuries représentées par la FOTA et la FIA, il y a d’autres problèmes eux aussi de toute première importance à régler avant ! Mais l’état d’alerte lors des premiers GP est déclenché vu la désaffection du public constaté un peu partout

A ce sujet dans la mesure ou ce cher Président Max Mosley demande ou plutôt exige une diminution énorme des budgets dés la saison 2010, pourquoi ne pas diviser par deux voire trois ou quatre , le prix exorbitant d’accès aux GP ?

C’est une question à laquelle devraient aussi se pencher les dirigeants de la FOTA !

Car la F1 n’est plus ce qu’elle était…

Les paddocks sont devenus au fil des ans sans âmes, aseptisés, vides. N’y vivent que ceux qui depuis des années composent ce  »petit village »  et se retrouvent de semaine en semaine, à élucubrer  et à échanger les mêmes histoires… les mêmes palabres, les mêmes potins !!!

La F1 est devenue une sorte de cirque qui plante son chapiteau tous les quinze jours aux quatre coins du monde.

En cette semaine des prestigieuses 24 Heures du Mans ou l’ACO , le club organisateur a déjà fait un carton en vendant plusieurs centaines de milliers de billets – toutes les places de tribunes sont vendues depuis le printemps –  les responsables de la F1 feraient bien de venir jeter un œil…Montezemolo patron et de la Scudéria Ferrari et de la FOTA. Lequel en hommage à la toute

C’est d‘ailleurs ce que ne manquera pas de faire un certain Lucas Cordero di Montezemolo, patron et de la Scudéria Ferrari et de la FOTA. Lequel en hommage à la toute première victoire de Ferrari en juin 1949  donnera  ce samedi 13 juin, le départ de cette 77éme édition des 24 Heures du Mans.

Nul doute qu’il sera étonné de découvrir la formidable ambiance qui règne et la communion entre le trés nombreux public, autorisé à fréquenter les paddocks ou il croise les pilotes, les ingénieurs et ou il peut donc à loisir parlementer, échanger des idées et faire signer des autographes ! Et ce en permanence une semaine durant…

A méditer !

L’an dernier à une semaine d’écart, nous avions été édifié de la différence d’ambiance entre justement l’extraordinaire ambiance tout au long de la semaine mancelle et la tristesse voire la désolation de l’ambiance ou plutôt de la non ambiance  constatée à l’occasion du GP de France de F1

Le temps presse maintenant car Max Mosley  espère qu’un accord puisse se concrétiser avant le 12 juin , date butoir fixée par le Président de la FIA

Mais on le sait , les équipes sont loin très loin de vouloir céder et  transiger.

Etant les acteurs, les patrons des Teams veulent après des années de soumission enfin se faire entendre. Et  ils désirent faire leur règlement et contrôler, leurs dépenses :

C’est ce que confirme Jean François Caubet, le responsable de la communication de l’équipe Renault F1 :

« C’est un point sur lequel l’unanimité est totale au sein de la FOTA. Si nous venons a trouver un accord avec la FIA, il faudra ouvrir ensuite le dossier marketing, revenus et droits TV avec Bernie Ecclestone. Arrêtons de fixer des prix ahurissants pour les acteurs de ce sport. C’est comme si les acteurs devaient payer et très cher, pour participer à un film. »

Comme nous ne cessons de le clamer il est dorénavant grand temps et urgent que le grand argentier Bernie Ecclestone revoit d’une part ses exigences à la baisse et augmenter d’autre part les revenus versés aux Teams.

Sur que les négociations avec la FIA comme avec CVC, l’organisme détenteur des droits commerciaux de la F1, seront longues et tendues. !

Mais elles sont devenues inévitables…

Car sans les grands constructeurs qui ont déjà du mal à remplir les tribunes des GP, il est clair que ce ne sont pas les nouvelles équipes de seconde classe comme celles que Max Mosley veut attirer qui parviendront à redonner de l’éclat aux GP ! 

Cette semaine, Carlos Ghosn,  Pdg de Renault a d’ailleurs inscrit à l’ordre du jour  la F1, lors de la réunion de l’ACEA (association des constructeurs européens d’automobiles) à laquelle les constructeurs Japonais ont également été conviés.

Comme on le voit, il y a maintenant le feu au lac… et urgence à trouver enfin un accord et une solution pour relancer les Grands Prix de F1.

Au risque eu égard à la terrible conjoncture économique actuelle qui frape de plein fouet  tous les constructeurs et qui est hélas partie pour durer plusieurs années de  devoir déchanter…

Honda est parti…

D’autres pourraient très vie choisir la même voie !

On parle en coulisses du départ en fin de saison de deux voire trois constructeurs…

Selon le rumeurs il se dit que plus de la moitié des écuries n’a toujours pas commencé à travailler sur les futures monoplaces prévues pour 2010 !!!

 

Gilles Gaignault

Photos : Bernard AssetOlivier Thibaud

 

 

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply