F1 : Tony Maggs (1937-2009) est décédé

 

Anthony Francis O’ Connell "Tony" Maggs, né le 9 février 1937 à Pretoria et mort le 2 juin 2009 était un pilote automobile Sud-africain.
 
Tony Maggs
fut le tout premier pilote Sud-africain à disputer un Grand Prix et il est décédé des suites d’un cancer à l’âge de 72 ans

Tony était le fils d’un héros de la guerre et se destinait à travailler dans la ferme familiale située dans le district de Zoutpansberg dans le nord du Transvaal à la frontière du Mozambique. Mais  ayant acquis une vieille Riley, il commence à courir. Après quelques épreuves en Afrique du sud et contre les souhaits de sa famille et notamment de son père, il part s’installer en Angleterre pour mieux apprendre la conduite des automobiles de course. Il s’aligne alors dans différents types de compétitions jusqu’à la  Formule 2

 

En 1960, il termine cet apprentissage en brillant dans des courses de Formule Junior, très prisées et très en vogue à cette époque !

Cela lui vaut toutes les attentions et la reconnaissance du milieu automobile…

Et ce qui devait arriver, arriva !

Pour la saison1961, il est repéré et retenu par le réputé Ken Tyrrell pour piloter l’une de ses Cooper de son écurie de Formule Junior avec comme équipier et partenaire le … Rhodésien John Love. Il bataille toute la saison avec le Suisse Jo Siffert avec qui il partage le titre

En cette année 1961 , le 15 juillet  à Aintree il effectue ses grands débuts en Formule 1 avec la Lotus 18 du Team Louise Bryden-Brown

Plutôt à l’aise lors de ses premiers tours en GP,  ses performances vont lui ouvrir les portes de la grande écurie  Cooper ou on lui propose la seconde voiture comme jeune équipier du réputé Néo-zélandais Bruce McLaren en remplacement ni plus ni moins que de  l’Australien Jack Brabham

 Tony débute la saison le 20 mai 1962  au Grand Prix de Hollande à Zandwoort course remportée par Graham Hil sur BRM; ou il finit à une belle cinquième place au volant de sa Cooper Climax

Le  8 juillet, il se classe second du GP de France sur le circuit des Essarts à Rouen derrière la Porsche de l’Américain Dan Gurney

Le 21 juillet au GP d’Angleterre à Aintree, il finit sixième

Et en fin de saison,  le 29 décembre il monte sur le podium du GP d’Afrique du sud couru à East London, terminant troisième derrière Hill et Mclaren

Au classement du Championnat du Monde, il finit septième

La saison suivante en 1963 est décevante hormis le 30 juin ou il monte sur la seconde marche du podium derrière Jim Clark victorieux avec sa Lotus.

Du coup l’équipe Cooper ne lui renouvelle pas son contrat en 1964. Tony roule avec une BRM de l’écurie Centro Sud

Il marque des points  le 2 aout au GP d’Allemagne (6) au Nurburgring  et le 23 aout au GP d’Autriche à Zeltweg ou il termine quatrième.

Pour la saison 1965, il débarque dans le réputé Team  Reg Parnell Racing ou on lui confie une Lotus-BRM pour son GP  national, le South African Grand Prix.

Plus tard cette même année il pilote une Brabham de F2 BT10 lors du  réputé en ce temps là, Natal Winter Trophy Racing sur le Roy Hesketh Circuit à Pietermaritzburg  ou il est victime d’un sérieux accident. Un spectateur, un jeune garçon qui se trouvait alors dans cette zone interdite, décédera hélas des suites de cette sortie de piste

Bien que l’accident soit du à un aléa de course et que l’adolescent se soit trouvé dans un zone du circuit interdite au public, Tony Maggs rongé et dévasté par ce véritable drame dont il se sent coupable, choisit noblement de quitter définitivement le monde de la compétition automobile et restec définitivement en Afrique du Sud où il reprend les rênes de l’exploitation agricole familiale.

Au cours de sa carrière, il a participé à 26 Grand Prix de F1

Il retourne alors définitivement en Afrique du sud ou il regagne l’exploitation familiale ou il élèvera des  boeufs . Avant par la suite d’ouvrir une reserve d’animaux
 
En 1967  il survecut à un accident d’avion. Il récolta de sérieuses brulures alors qu’il tentait de sauver d’autres passagers.

Depuis il vivait retiré dans sa réserve sud africaine

Gilles Gaignault

Photo : Bernard Cahier

F1

About Author

gilles

Leave a Reply