Nouveau : Le Véléance 100 % électrique et … Français !

 

Véléance lance le Tri’Ode, un trois-roues à toit façon Piaggio MP3 et autres BMW C1…

Mais fonctionnant entièrement à électricité !

A l’heure ou le Vélib est une véritable réussite et connaît une indéniable ‘’ Success story ‘’ parions que ce scooter ‘’dernière génération’’ devrait sans nul doute ravir et surtout attirer rapidement les citadins.
 
 
Créé en 2006, la start-up Véléance a depuis développé sa propre technologie de tricycle inclinable. Pariant sur le développement des véhicules électriques, la jeune entreprise innovante installée en Provence a pu compter sur le soutien de l’ADEME pour mettre au point le Tri-Ode. Ce 3-roues électrique est maintenant proposé à l’essai aux collectivités locales et aux entreprises.

Premier coup d’œil !

En ville et pour les pros

Pour concevoir le Tri’Ode, les cerveaux de Véléance ont choisi de s’attaquer à la mobilité urbaine. Selon une étude de l’ADEME, l’Agence De l’Environnement et la Maîtrise de l’Energie, sur huit trajets urbains effectués en voiture, sept le sont par le conducteur seul.

Même dans un trafic fluide, la vitesse moyenne ne dépasse pas 20 km/h et la distance 8 km. Et comme 50% des déplacements citadins ont un but professionnel, le Tri’Ode s’adresse tout naturellement aux entreprises et aux collectivités locales.

En ligne de mire assurément le prochain appel d’offre du mois prochain, lequel  porte sur … 100.000 véhicules électriques !

Pour y répondre au mieux, le Tri’Ode pourra facilement s’adapter aux besoins spécifiques de chaque entreprise, publique ou privée. Pour préciser leurs attentes, ces dernières peuvent d’ores et déjà s’inscrire pour participer à la campagne de location de courte durée qui débutera au quatrième trimestre 2009.

Hi-tech, pratique et sans permis

A la différence du système qui équipe le Piaggio MP3, le dispositif breveté de contrôle de l’inclinaison combine hydraulique et électronique. Dans les virages, il contrôle l’inclinaison du Tri’Ode en fonction de la vitesse pour assurer l’équilibre du véhicule. A l’arrêt, le véhicule se maintient automatique droit, évitant ainsi au conducteur de devoir poser les pieds au sol.

Grâce au toit et au pare-brise, la protection de l’utilisateur est largement optimisée. Pour autant, en l’absence de ceinture de sécurité et de protection spécifique, le port du casque reste obligatoire.

Mais aucun problème, il trouvera très facilement sa place dans le coffre de 100 litres de contenance
.

Pour répondre aux préoccupations environnementales actuelles, la propulsion est confiée à un moteur électrique brushless alimenté par des batteries au plomb. Des éléments de grande série spécialement développées pour les applications véhicules, recyclables et économiques.

En effet, suivant les options, le Tri’Ode se négocie entre 5000 et 6000 €. La transmission est confiée à une courroie. On note aussi la présence d’un siège réglable et d’une marche arrière malgré un poids annoncé à seulement 120 kilos.

Côté performances, ce tricycle des centres villes ne nécessite pas de permis.

Il a donc une vitesse limitée aux 45 km/h réglementaires. L’autonomie est donnée pour 50 km.

 Vu ‘’ l’énorme succès  » rencontré par les Vélib, on peut logiquement penser que ce Tri’Ode connaitra assez vite le succès.

Le produit est ‘’ tendance ‘’ et complètement d’actualité…

Gilles Gaignault
Photo : Véléance

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply