12 Heures de Spa : 48 équipages au départ

 12 Heures de Spa : Le départ 2008

Le programme des 12 Heures de Spa est connu de longue date : essais libres jeudi, qualifications vendredi et départ samedi à 15h00 pour un tour d’horloge. Le décor est inchangé, aucune nouveauté n’étant à signaler cette année sur ce fameux tobogan Ardennais

Côté acteurs, la plupart sont désormais connus depuis l’enregistrement des dernières modifications dans la liste des engagés. Reste à écrire le scénario, ce sera chose faite dimanche peu après 3h00 du matin quelques heures avant l’ouverture des bureaux de vote des ‘’ Européennes ‘’ !

Un ultime tour d’horizon parmi les équipages n’est pas inutile et nous le commencerons avec les Silhouettes S1 favorites logiques pour la victoire absolue.

Un moment pressenti avec Armand Fumal, Maxime Soulet et Michel Pulinx sur la S2 de Streetmachine, François Verbist partagera finalement le volant d’une Jaguar X-Type avec Jérôme Thiry, Jean-Jacques Smits et Walter Cleynhens. Concernant la Mazda RX8 souveraine lors du Gordon Zolder Star Festival, l’incertitude a été levée mardi en fin de journée : le jeune Suisse Joakim Lambotte épaulera Stéphane Lémeret et David Dermont.

Enfin, on note l’engagement d’une Renault Mégane Trophy hollandaise confiée à Jeroen Schothorst-Raymond Schothorst-Wim Beelen-Hoevert Vos. Cette Mégane sera équipée de l’ancienne carrosserie, contrairement à sa « sœur » belge qui étrennera une nouvelle robe très spectaculaire.

En classe S2, les Touring Cup de Gomez Compétition seront confiées à Michael Schmetz-Arnaud Gomez-Olivier Gomez, Grégory Servais-Loïc Fontaine-Jérémy Reymond et Ronnie Latinne-Vincent Radermecker-Sébastien Dussoliet. On l’a dit, Armand Fumal-Maxime Soulet-Michel Pulinx se relayeront sur la S2 n°10, MTE fera comme de coutume confiance à Laurent Richard-Alexandre Viron-Pierre Etienne Bordet tandis que le Roadster S sera piloté par Nathalie Maillet-Benoît De Keijser-Nico De Keijser.

 

Une SEAT Leon supplémentaire apparaît en T3, elle est engagée par le Signa Motorsport pour Patrick Chaillet-Dirk Vannerom-Thierry de Latre du Bosqueau. Toujours dans le camp espagnol, on apprécie le come-back de Martial Chouvel aux côtés de Pierre-Yves Rosoux et Christophe Geoffroy et la présence de Georges Colman sur la Leon du Spork Racing qu’il partagera avec Jimmy Adriaenssens et Philippe Van Riel ; quant au Français Eric Poitevineau, il arrive en renfort aux côtés de Philippe Capocci et Roger Minette.

Chez BMW, Eric Qvick et Frédérique Jonckheere feront cause commune avec l’Italien Michel Merendino tandis que les pilotes de la M3 et de la 130i alignées par la formation luxembourgeoise Duwo Racing ne sont pas encore tous connus, seuls Frédéric Schmit, Jean-Marie Dumont et Jean-Claude Barthe étant actuellement annoncés. On rappelle par ailleurs que la Volvo S60 « Bio » du Team Nordicar sera absente ce week-end, une pièce essentielle de la nouvelle transmission n’ayant pu être livrée en temps utile.

La classe T1 verra un match entre les deux Mitsubishi Colt RS venues d’Australie dans le même container que la superbe Holden Commodore V8 et la Toyota Yaris du Campus Automobile de Spa-Francorchamps menée par Bruno Beulen et Jean-Pierre Van de Wauwer.

 

Mais entre la T3 et la T1, il y a… la T2 (c’est BIGREMENT logique) où les Renault Clio seront les plus nombreuses. Présentées par les Teams DVB, LCM, RP-Racing, Prime Racing, GDMH Motorsport, Walcom Racing, Gabriel Racing, Traxx Racing et East Belgian RT, les voitures françaises auront fort à faire face à l’Alfa Romeo 156 de Michel Plennevaux et Guy Katsers, associés cette fois au Français Jean-Louis Dauger, directeur des opérations d’Eurosport Events.

On suivra également avec intérêt la prestation des Honda du Surinx Racing et de la toute nouvelle Civic Type R3 engagée par le Team Objectif 2.30, une auto venue en droite ligne des ateliers italiens de JAS Motorsport mais qui n’arrivera que mercredi soir en Belgique et ne sera pas encore équipée de tous les accessoires spécifiques aux épreuves de longue haleine (gros réservoir, vérins hydrauliques, etc.).

En tout, quarante-huit équipages sont engagés pour ces 12 Heures de Spa qui constitueront bien le sommet des Belgian Touring Car Series 2009 et confirment leur statut de rendez-vous majeur du calendrier belge.  

Christian Colinet
Photo : Race

Endurance

About Author

gilles

Leave a Reply