WSR à Monaco : Succès de l’anglais Turvey

 

      

 
Leader de bout en bout, le jeune anglais Olivier Turvey qui pilote pour le Team Carlin Motorsport a remporté sa première course en WSR (World Séries by  Renault) disputée en lever de rideau du 67e Grand Prix de Formule 1 de Monaco.

Le Britannique devance Adrian Zaugg  de l’équipe Interwetten.com Racing et son compatriote James Walker de l’écurie P1 Motorsport.
 
 
Sous le soleil radieux de la Principauté de Monaco, Oliver Turvey? s’envole parfaitement au départ et vire en tête à Sainte Dévote.

Derrière lui, Adrian Zaugg surprend James Walker et s’empare de la deuxième place. Dans le peloton Mihai Marinescu (Interwetten.com Racing) et Daniil Move (P1 Motorsport) s’encastrent l’un dans l’autre et provoquent déjà la sortie de la voiture de sécurité !

Derrière le Safety Car, Oliver Turvey est en tête devant Adrian Zaugg, James Walker, Marcos Martinez, Miguel Molina (Ultimate Motorsport), Bertrand Baguette (International Draco Racing), Pasquale DiSabatino (RC Motorsport), Jaime Alguersuari (Carlin Motorsport), Chris Van der Drift (Epsilon Euskadi) et Adrian Valles (Epsilon Euskadi).

Au restart, Oliver Turvey conserve son leadership. La physionomie de la course se met peu à peu en place. Oliver Turvey, Adrian Zaugg et James Walker s’échappent. Quatrième, Marcos Martinez, mène le groupe des poursuivants, avec Miguel Molina, Bertrand Baguette, Pasquale DiSabatino et Jaime Alguersuari dans ses roues.

Marcos Martinez, leader du classement général au championnat, quitte ce peloton au huitième tour suite à une fuite de liquide de frein.

Il laisse ainsi la voie libre à Molina, Baguette, DiSabationo et Alguersuari, qui haussent le rythme pour recoller au trio de tête.

Mais nouveau coup de théâtre avec l’arrêt de l’Italien Pasquale DiSabatino, suite à un problème électrique. Jaime Alguersuari hérite ainsi de la sixième position.

En tête, Oliver Turvey gère parfaitement. Le Britannique fixe l’écart avec Adrian Zaugg à une seconde, tandis que James Walker et Miguel Molina décrochent légèrement. Cinquième, Bertrand Baguette doit composer avec le retour de Jaime Alguersuari. L’Espagnol emmène dans ses roues Chris Van der Drift, Adrian Valles et Charles Pic.

Les positions n’évolueront plus jusqu’au drapeau à damiers.

Oliver Turvey, remporte ainsi sa toute première victoire en WSR et ce sur le prestigieux circuit de Monaco. Le pilote Carlin Motorsport est rejoint sur le podium par Adrian Zaugg et James Walker. Ce dernier fait une bonne opération au classement général  du Championnat de la WSR. Il remonte à la troisième place, à cinq points de Bertrand Baguette et neuf points de Marcos Martinez, ce dernier bien malchanceux ce dimanche.

A l’arrivée, l’heureux vainqueur Oliver Turvey, racontait :

« C’est la première fois que je cours ici. Il n’y a pas meilleur endroit pour remporter ma première victoire ! J’ai pris un bon départ, à partir de là je savais que la victoire était possible. J’ai fait abstraction des autres et je me suis appliqué à ne pas faire la moindre erreur. La première victoire est toujours la plus difficile à acquérir. C’est maintenant chose faite, assez tôt dans la saison. C’est bon pour la suite. »

Son dauphin, Adrian Zaugg, ajoutant :

 « Le départ a été capital, comme souvent à Monaco. Tout s’est bien passé. J’ai ensuite montré à Oliver Turvey que j’étais là, mais il n’a pas fait la moindre faute. J’avais besoin de ce podium pour réellement lancer ma saison. »

Quant à James Walker, il concluait :

« La règle du jeu était simple, si je ne parvenais pas à prendre la tête au départ, le but était d’aller au bout et de prendre des points. C’est ce que j’ai fait. Lorsque j’ai vu sur un écran géant Marcos Martinez arrêté, j’ai assuré ma 3e place. Maintenant mon objectif et de prendre les commandes du Championnat en Hongrie afin de rouler dans la F1 à Silverstone ! »

Côté Français, Charles Pic se classe neuvième cependant que le ‘’ pigiste ‘’ Jules Bianchi a été contraint à l’abandon, au seizième tour.

Quant au monégasque, Stefano Coletti, il ne termine que onzième. Léo Mansell, finissant lui, quatorzième et le Néo-zélandais, Brendon Hartley pilote d’essais Red Bull en GP– finit encore plus loin, en dix septième position. Mais il s’est tout de même offert… le tour le plus rapide en course !

Christian Colinet
Photo : WSR

Le classement de la course de Monaco

1 – Oliver Turvey (Carlin): 25 tours
2 – Adrian Zaugg (Interwetten) à 0"661
3 – James Walker (P1) à 3"595
4 – Miguel Molina (Ultimate) à 8"288
5 – Bertrand Baguette (Draco) à 9"337
6 – Jaime Alguersuari (Carlin) à 10"039
7 – Chris Van der Drift (Epsilon Euskadi) à 10"431
8 – Adrian Valles (Epsilon Euskadi) à 11"123
9 – Charles Pic (Tech 1) à 11"462
10 – Marco Barba (Draco) à 12"923
11 – Stefano Coletti (Prema) à 13"856
12 – Sten Pentus (Fortec) à 21"670
13 – John Martin (Comtec) à 24"496
14 – Greg Mansell (Ultimate) 24"948
15 – Julian Leal (Prema) à 29"017
16 – Fairuz Fauzy (Fortec) à 33"215
17 – Brendon Hartley (Tech 1) à 43"763
18 – Federico Leo (Pons) à 58"671
19 – Max Chilton (Comtec) à 1’15"452
20 – Anton Nebilitskiy (SG) à 1’20"321
21 – Filip Salaquarda (RC) à 1 tour

Abandons

Jules Bianchi
Pasquale Di Sabatino
Marcos Martinez
Mihai Marinescu
Daniil Move

Tour le plus rapide : Brendon Hartley 1’26"609

Le classement provisoire du Championnat

1. Martinez:  47 points
2. Baguette: 43 pts
3. Walker    : 37 pts
4. Turvey    : 31 pts
5. Molina    : 30 pts
6. Zaugg     : 26.pts

Sport

About Author

admin

Leave a Reply