F1 : Jenson Button logique Prince à Monaco…

 

Intouchables, imbattables depuis le début de saison, le britannique Jenson Button et sa Brawn qui s’étaient élancés en pole, ont fort logiquement triomphés ce dimanche en remportant sans grande surprise, le Grand Prix de Monaco !

Grace à cette victoire, Button décroche un cinquième succès en six épreuves déjà courues dans le Championnat du Monde 2009.

Jenson devance son équipier brésilien Rubens Barrichello d’un peu plus de sept secondes, nouvelle performance d’ensemble du duo qui offre un nouveau doublé aux hommes de Ross Braw
 
Le Finlandais, Kimi Räikkönen permet à Ferrari de revenir aux avants postes et de terminer sur la troisième marche du podium à 13,442 secondes.

Le second pilote de la Scuderia, le Brésilien Felipe Massa, termine quatrième ce qui confirme le retour des voitures rouges sur le devant de la scène.

Suivent ensuite, l’Australien Mark Webber (Red Bull-Renault), 5e, l’Allemand Nico Rosberg (Williams-Toyota), 6e, l’Espagnol Fernando Alonso (Renault), 7e, et le Français Sébastien Bourdais (Toro Rosso-Ferrari), brillant huitième, sur ce tracé dangereux et sinueux à souhait.

Après sa victoire, à l’issu du tour de décélération, la Brawn du lauréat est bizarrement dirigé vers…. le parc fermé, au lieu de la laisser rejoindre comme ses deux suivants, la ligne d’arrivée, comme le veut la tradition et les usages en Principauté !

Du coup, pour rejoindre le podium ou le Prince Albert et Michel Boeri, le Président de l’ACM (Automobile Club de Monaco) l’attendaient, le casque sur la tête, Jenson piquait au P’tit trot, un bon footing – malgré ses 78 tours en monoplace – pour parvenir jusqu’à la ligne d’arrivée ou se trouve la loge Princière !

Une fois redescendu du podium, Jenson lâchait enfin:

« Wow ! Gagner le Grand Prix de Monaco est une chose qu’on rêve quand on est enfant et pilote de course, et remporter cette course est incroyable. Gagner à Monaco est vraiment spécial. Avec la superbe deuxième place de Rubens, ce doublé pour Brawn-Mercedes est fantastique. »

Reprenant son souffle et ses esprits, il poursuivait :

« On sent les barrières se rapprocher quand la fin de la course approche. Dans les deux derniers tours, j’ai réussi à me détendre et à vraiment profiter du moment. Cette journée est incroyable, conclue avec mon sprint imprévu vers la ligne droite. Et je peux vous dire que le chemin est long ! »

Et visiblement heureux, Jenson concluait :

« Mais c’était incroyable d’avoir un si bon accueil des spectateurs et j’espère qu’ils ont apprécié cette course qui a été superbe pour l’équipe. La voiture se comportait bien aujourd’hui mais nous n’avions pas très bien débuté le week-end, donc cette victoire est un accomplissement encore plus grand. Pour l’équipe, pour Mercedes-Benz et pour ma famille, qui était présente à Monaco ce week-end, c’est le point culminant d’une saison exceptionnelle. »

Sur que le Britannique est en orbite mondiale car avec cinq succès en six GP disputés, et vu la supériorité de sa monture, cette exceptionnelle et très performante Brawn, on voit mal qui pourrait empêcher de poursuivre cette inattendue moisson pour celui qui en janvier dernier n’avait plus de volant à la suite du retrait de Honda !

Honda qui n’a jamais remporté, ne serait-ce qu’un seul Grand Prix et qui depuis qu’elle a revendu son écurie de F1, ne cesse sous le nom de Brawn, d’enquiller les pôles et les succès…

Que cela doit faire mal !

Surtout ce dimanche ou une Brawn triomphe dans le plus célèbre, le plus prestigieux et le plus glamour des GP !

Un ange passe…

A l’arrivée, Sébastien Bourdais pouvait se montrer satisfait de finir ce GP dangereux à souhait et de glaner un précieux petit point !

Néanmoins, le manceau semblait un tantinet, mi figue-mi raisin :

« Ça fait du bien de marquer des points ici, sur ce qui peut être considéré comme mon Grand Prix national puisqu’il n’y a pas de Grand Prix de France. L’équipe a travaillé très dur. Je n’avais pas fait du bon boulot en qualification donc je peux être heureux de finir 8e, compte tenu du peu d’incidents de course. C’est un nouveau point important. Ce n’est pas assez mais c’est mieux que rien ! La voiture s’est très bien comportée en pneus tendres même si l’équilibre n’était pas parfait. Après, en ‘très tendre’, j’ai contrôlé la situation car la voiture bougeait plus et je subissais de la dégradation. Une fois que je suis passé devant mes adversaires directs, je me suis juste appliqué à ramener la voiture à l’arrivée ».

Au classement provisoire du Championnat du MondeJenson Button, qui porte ainsi à six le nombre de ses succès en F1, ajoute dix points dans sa besace et en compte désormais 51.

Soit seize de plus que Barrichello (35 pts) et 28 de plus que l’Allemand Sébastian Vettel (23 pts), contraint à l’abandon ce dimanche, suite à une sortie de piste.

La septième épreuve du Championnat du Monde de F1 se courra le 7 juin prochain en Turquie sur le circuit d’ Istanbul Park.

Gilles Gaignault

Photos: Brawn et Bernard Asset 

Le classement du Grand Prix de Monaco

1 – Jenson Button (Brawn BGP001-Mercedes) : 78 tours
2 – Rubens Barrichello (Brawn BGP001-Mercedes) à 7"666
3 – Kimi Raikkonen (Ferrari F60) à 13"443
4 – Felipe Massa (Ferrari F60) à 15"110
5 – Mark Webber (Red Bull RB5-Renault) à 15"730
6 – Nico Rosberg (Williams FW31-Toyota) à 33"586
7 – Fernando Alonso (Renault R29) à 37"839
8 – Sebastien Bourdais (Toro Rosso STR4-Ferrari) à 1’03"142
9 – Giancarlo Fisichella (Force India VJM02-Mercedes) à 1’05"040
10 – Timo Glock (Toyota TF109) à 1 tour
11 – Nick Heidfeld (BMW F1.09) à 1 tour
12 – Lewis Hamilton (McLaren MP4/24-Mercedes) à 1 tour
13 – Jarno Trulli (Toyota TF109) à 1 tour
14 – Adrian Sutil (Force India VJM02-Mercedes) à 1 tour
15 – Kazuki Nakajima (Williams FW31-Toyota) à 2 tours

Tour le plus rapide : Felipe Massa 1’15"154

Abandons
Heikki Kovalainen
Robert Kubica
Sebastian Vettel
Nelson Piquet
Sebastien Buemi

Le classement provisoire du Championnat du Monde des pilotes

1.Button : 51 points – 2.Barrichello : 35 points – 3.Vettel : 23 points – 4.Webber : 19,5 points – 5.Trulli : 14,5 points – 6.Glock : 12 points 7.Alonso : 11 points – 8.Raikkonen et Hamilton : 9 points – 10.Massa : 8 points -11.Rosberg : 7,5 points – 12.Heidfeld : 6 points – 13.Kovalainen : 4 points – 14.Buemi : 3 points – 15.Bourdais : 2 points

Le classement proviosoire des constructeurs

1.Brawn-Mercedes : 86 points -2.Red Bull-Renault : 42,5 points – 3.Toyota : 26,5 points – 4.Ferrari :17 points – 5.McLaren-Mercedes : 15 points – 6.Renault : 11; points – 7.Williams-Toyota : 7,5 points – 8.BMW : 6 points – 9.Toro Rosso-Ferrari : 5 points

F1

About Author

admin

Leave a Reply