WSR : le Britannique Oliver Turvey s’offre la pole

 

C’est le jeune pilote Britannique Oliver Turvey qui s’élancera en pole position de la première course des WSR (World Séries by Renault).

Au volant de la monoplace du Team Carlin, il a bouclé son meilleur tour en 1’26’’657. Oliver partagera la première ligne avec son compatriote James Walker, 1’27 »495  et qui s’était approprié lui le meilleur chrono des essais libres, ou il avait bouclé son meilleur tour dans le temps de 1’28 »290

Suivent dans l’ordre sur la seconde ligne Adrian Zaugg, le Sud africain et l’Espagnol , Marcos Martinez.

Bertrand Baguette, le jeune Belge brillant chez lui récemment à Spa ou il a terminé deux fois second, se classe septième de cette séance chrono.

Les Français occupent eux, la quatorzième position pour Charles Pic (1’28’’594) et vingt sixième et dernière pour le jeune Jules Bianchi  (1’32’’942) qui découvre cependant précisons-le, la discipline !

Pas franchement facile ni un cadeau de débuter à … Monaco !

De son coté, le monégasque Stefano Coletti qui débute lui aussi en WSR et tout dernièrement victorieux de la première épreuve de la saison en F3 Euro séries ou il roule d’ailleurs en compagnie de … Jules Bianchi, a réalisé le treizième temps en 1’27’’906

Signalons également le quinzième temps seulement  en 1’27 »974 du Néo’zélandais Brendon Hartley, pilote de réserve de l’écurie Red Bull en F1!

A retenir enfin le vingtième chrono obtenu par Léo Mansell – le fils de …

Oliver Turvey, ravi lâche :

« Nous savions que les conditions de piste allaient s’améliorer durant la séance. Le but était donc de pouvoir tout donner dans le dernier tour. Cela a bien fonctionné. En essais libres je me suis immédiatement senti à l’aise sur ce circuit, même si je découvre tout de Monaco. Je vais tout faire pour aller chercher ma première victoire ici, c’est le meilleur endroit pour gagner. Il faudra se méfier de James Walker au départ. Il a une grande expérience. »

Et, James Walker ajoute :

« Tout s’est très bien déroulé. J’ai fait chauffer mes gommes petit à petit pour pouvoir avoir une bonne auto en fin de séance. La piste était plus performante pour le deuxième groupe, il fallait donc assurer la première ligne. Il faut garder à l’esprit que nous avons besoin de points pour le championnat, mais la meilleure façon d’engranger des points, c’est encore de gagner ! »

Gilles Gaignault
Photo : WSR

La grille de départ

1. ligne
Oliver Turvey – Carlin – 1’26"657
James Walker – P1 – 1’27"495

2. ligne
Adrian Zaugg – Interwetten – 1’26"714
Marcos Martinez – Pons – 1’27"727

3. ligne
Miguel Molina – Ultimate – 1’27"159
Pasquale Di Sabatino – RC – 1’27"883

4. ligne
Bertrand Baguette – Draco – 1’27"487
Adrian Valles – Epsilon Euskadi – 1’27"992

5. ligne
Chris Van der Drift – Epsilon Euskadi – 1’27"820
Jaime Alguersuari – Carlin – 1’28"093

6. ligne
Fairuz Fauzy – Fortec – 1’27"824
John Martin – Comtec – 1’28"233

7. ligne
Stefano Coletti – Prema – 1’27"906
Charles Pic – Tech 1 – 1’28"594

8. ligne
Brendon Hartley – Tech 1 – 1’27"974
Marco Barba – Draco – 1’28"819

9. ligne
Mihai Marinescu – Interwetten – 1’28"436
Sten Pentus – Fortec – 1’29"107

10. ligne
Filip Salaquarda – RC – 1’28"496
Greg Mansell – Ultimate – 1’29"197

11. ligne
Max Chilton – Comtec – 1’28"606
Julian Leal – Prema – 1’29"526

12. ligne
Daniil Move – P1 – 1’28"617
Anton Nebilitskiy – SG – 1’30"321

13. ligne
Federico Leo – Pons – 1’28"818
Jules Bianchi – SG – 1’32"942

WSR

About Author

admin

Leave a Reply