Nicolas Sarkozy rétablit la vignette automobile !… Malgré lui ?

Il faut croire que la crise n’arrêtera pas la création de nouvelles taxes bien à contrario. Les  caisses de l’Etat sont véritablement vides, après toutes les distributions qui ont été faites dans les deux derniers mois du à la crise Mondiale.

Christine Lagarde, le ministre de l’Economie, vient d’obtenir l’aval de Nicolas Sarkozy pour rétablir dès l’an prochain la vignette automobile ! (Pour le véhicule neuf).

On parlerait plus favorablement de taxe, ce qui est la même chose. Cet impôt à été supprimé en 2001 par… Laurent Fabius, ministre de l’Economie de Lionel Jospin.

Comme si les automobilistes n’étaient pas assez ponctionnés !

La décision ne devrait être rendue publique qu’après les élections européennes, afin de ne pas fragiliser les listes de l’UMP, liste de la majorité en place  et donc du gouvernement, mais c’était sans compter sur les indiscrétions usuel de l’administration semble t-il !

Dès l’été 2007, le ton était donné et le premier ministre François Fillon avait mis les Français en garde:

« Les caisses sont vides. »

Le message était clair, qu’il était  par conséquent vain de réclamer des augmentations de salaires tant du côté du secteur privé que celui du secteur public, l’Etat ne pourrait pas voler à leur secours.

Mais la crise financière mondiale est survenue, et Nicolas Sarkozy a été obligé de lâcher du lest, au grand dam de François Fillon qui, le mois dernier, a lâché :

 « On est en train de creuser la dette dans notre pays, il ne faut pas se raconter d’histoires. »

Mais pour s’endetter, il faut emprunter. Or la note de la France sur le marché international est en train de se dégrader, de telle sorte que le coût du crédit est de plus en plus élevé… Jusqu’à devenir excessif ou  jusqu’à ce que la France ne trouve plus les liquidités dont elle a besoin?

Depuis plusieurs mois, Christine Lagarde, mieux placée que quiconque pour connaître, au-delà de ses discours lénifiants, la situation réelle du pays, insistait pour que l’on instaure de nouvelles recettes.

Refus systématique du Président, Nicolas Sarkozy soutenu par Eric Woerth, ministre du Budget et grand trésorier de l’UMP, le Chef de l’Etat ayant même confié, selon des propos rapportés par le Canard enchaîné :

« Cette c…. n’a décidément aucun sens politique! Un nouvel impôt ?

Et pourquoi ne pas taxer les portes et fenêtres tant qu’elle y est! »

Finalement, c’est lors d’une réunion qui s’est tenue à l’Elysée le lundi 5 mars au soir, en présence du Premier ministre et des ministres concernés, que Nicolas Sarkozy a donné son feu vert à Christine Lagarde.

A deux conditions :

– Qu’il ne s’agisse pas d’un nouvel impôt mais du rétablissement

« d’une taxe supprimée de façon inconsidérée par la gauche » (tel sera l’axe de communication).

– Qu’elle ne soit bien sûr rétablie que « pour une durée limitée », le temps que la France absorbe la crise mondiale, mais il est bien connu que le provisoire à tendance à s’installer en France !

Exemple, malheureusement : « les Restos du cœur » !

Jean-Louis Borloo, Ministre de l’Ecologie, qui était présent, a obtenu que les « véhicules propres » en soient exemptés, sous réserve, cette demande avait été faite par Luc Châtel, le Secrétaire d’Etat à l’Industrie, soucieux de ne pas affaiblir un peu plus un secteur automobile déjà très fragilisé ;

La nouvelle vignette pour les automobiles neuves, entrera donc en vigueur au 1er janvier prochain, et le texte devrait être promulgué par décret au cours de la deuxième quinzaine de juin, une fois les ‘’Européennes’’ passées et juste avant les départs en vacances, période assez peu propice aux manifestations.

La nouvelle vignette, devrait être disponible chez les débitants de tabac au début du 4e trimestre 2009, et devrait être départementalisée en fonction du lieu de résidence du propriétaire du véhicule, et chaque conseil général pourra décider du monument qui figurera sur le pare-brise.

Mais c’est tout !

Les recettes fiscales, elles, iront  bien à l’Etat…

Ainsi comme à son habitude, l’automobiliste continuera d’être … ‘’la vache à lait ‘’de l’état français.

Philippe Janot

Sources multiples, Illustration : Philippe Janot

Economie

About Author

admin

Leave a Reply