WTCC : Double victoire des Chevrolet au GP de Pau mais Muller toujours en tête

 

Après bien des tergiversations comme déjà expliqué le GP de Pau  a enfin pu se dérouler ce dimanche.

BMW ayant été à l’origine des polémiques à l’encontre des SEAT qui ont entraînes les débats d’ordre réglementaire, n’en retire finalement absolument aucun profit, ayant du laisser les honneurs et les deux victoires à l’autre adversaire, l’équipe Chevrolet !

Robert Huff remportant la première des deux courses devant la … BMW du Brésilien Augusto Farfus cependant que le Suisse Alain Menu récidivait dans la seconde devançant à son tour la … BMW de ce même diable de Farfus, décidément le plus régulier des hommes de la firme Allemande, dans le dédale des rues de la cité paloise.

Bien handicapé lors de la première des deux manches par les décisions surprenantes du pouvoir sportif, les Seat se sont très légèrement rattrapées à l’occasion de la seconde ou le leader du Championnat, Yvan Muller en se classant à une inattendue septième place derrière son équipier, le Vice champion, Gabriele Tarquini et ce après s’être élancé depuis la douzième  position de cette deuxième course, empoche deux  nouveaux P’tits points supplémentaires…

Lesquels lui permettent de consolider sa position au commandement du Championnat du Monde, totalisant dorénavant quarante cinq points contre trente neuf à Augusto Farfus, trente quatre à Tarquini, trente deux à Robert Huff, trente à Ryckard Ryddell  et vingt six à Andy Priaulx.

Commencé dans l’incertitude la plus totale ce week-end Palois se termine tout compte fait pas trop mal pour le Champion du Monde en titre, toujours en tête en quittant Pau.

Pourtant le pilote Alsacien nous déclarait entre les deux manches :

«  C’est un rendez-vous à oublier . On a touché fond. Mais on va rebondir vite,  repartir sur de bonnes bases ‘’

Il ne pensait très certainement pas si bien dire car une heure plus tard grâce à sa septième place, Yvan avait un peu retrouvé un sourire mais légèrement pale… car il faudra oublier et gérer les décisions incompréhensibles décidées de façon unilatérale et sans préavis par les représentants de la FIA, pénalisant terriblement les cinq Seat officielles.

La FIA, à force de jouer les apprentis-sorciers et de remplir ou vider l’éprouvette, a fini par se prendre les pieds dans le tapis, nous offrant une mascarade et gâchant la fête qu’aurait du être ce Grand Prix de Pau !

A trop vouloir équilibrer les chances, le pouvoir sportif est allé trop loin, ruinant l’ambiance paloise…

Heureusement en remportant les deux courses, Chevrolet, a au final sauvé l’épreuve.

Après les huit premières courses du calendrier 2009 (Curitiba- Puebla – Marrakech et Pau) SEAT et Chevrolet se partagent équitablement le succès : quatre chacun ! BMW n’ayant toujours pas remporté la moindre victoire… 

Pourtant qui sait si la seconde course ne lui serait pas revenue si la voiture de sécurité – safety car – laquelle portait ben mal son nom ce dimanche, n’avait brutalement torpillé la BMW de Franz Engstler !!

En effet suite à une multitude d’accrochages au cours du second tour, la direction de course décidait de lancer en piste la voiture de sécurité. Lorsque celle-ci entrait en piste, elle s’engageait aprés avoir coupé la ligne blanche délimitant la pste directement en obliquant curieusement vers la gauche au milieu de la piste et ce à la hauteur de la sortie des stands plutôt que de conserver sa ligne dans la voie qui longe et débouche quelques mêtres plus loin sur cette même piste !!!

Le plus gros scandale du GP de Pau…

 

 Lancée  à plus de 230, surgissait alors la BMW de l’infortuné Franz Engstler qui se retrouvait soudainement avec cette voiture de sécurité au ralenti devant lui.

Vu la vitesse élevée à laquelle il arrivait et le peu de visibilité en sortie de cette grande courbe à la sortie de stands,  le pilote Allemand ne pouvait rien faire pour éviter le choc d’une extrême violence qui envoyait immédiatement baldinguer dans les rails !!!  Pulvérisant son bolide. De son coté, la voiture de sécurité bien amochée finissait sa course de l‘autre coté de la piste !

Par miracle, la meute lancée elle aussi à très haute vitesse derrière le leader parvenait incroyablement à éviter ce qui aurait pu se terminer en carnage…

Immédiatement les drapeaux rouges entraient en action mais il était trop tard et  le mal était fait…

Nous trouvant en face du lieu ou s’est déroulée cette scène irréaliste, nous pouvons affirmer et certifier que lorsque la voiture de sécurité s’est engagée sur la piste, absolument aucun drapeau jaune n’était visible à la hauteur des stands avant la courbe ou s’est déroulée l’accident et que le conducteur de la …Chevrolet (safety-car) e’est directement dirigée vers le milieu de la piste alors qu’il aurait du – simple précaution de sécurité  car nous étions en pleine bagarre en course – rejoindre la piste par la voie qui y mène, en longeant cette même piste jusqu’à parvenir  a la jonction !

Et dire qu’il se murmure que le pilote ne serait autre que le responsable de la … police paloise!

Qu’ajouter ?

Si un pilote avait lui effectuer et fait cette manœuvre criminelle, il aurait reçu une très lourde sanction et qui sait vu sa licence supprimer, voire pire !!!

Il sera intéressant de voir quelle sanction cet imprudent inconscient qui pilotait la voiture incriminée se verra infligé … car ce qui s’est passé au départ de cette deuxième course du GP de Pau est gravissime.

Imaginons qu’un pilote ait effectué cette bévue, cette énorme bêtise, cette véritable  faute très grave, que se serait-t-il passé ?  Très certainement, on l’a dit plus haut, il se serait vu infliger une terrible sanction, qu’on ne veut même pas imaginer !!!!

Reste que ce GP de Pau nous laisse un arrière-gôut d’inachevé… La fête a été gachée. Constamment, trois jours durant !

Gilles Gaignault

Photos : Constructeurs

WTCC

About Author

admin

Leave a Reply