F1 : Le Team Renault menace aussi de se retirer des Grands Prix

 

 


Tout comme Ferrari, l’écurie Renault menace à son tour de se retirer et de quitter les Grands, à la fin de l’actuelle saison !

C’est ce que déclare ce mercredi, Flavio Briatore, le Directeur de l’écurie Renault F1

Lequel a annoncé, que l’équipe Française quitterait l’univers des GP et se retirerait du Championnat du Monde à la fin de l’actuelle saison si les règles annoncées par la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) à partir de la saison 2010, étaient maintenues :

« Si les décisions annoncées par le Conseil Mondial de la FIA le 29 avril dernier ne sont pas revues, nous n’aurons pas d’autre choix que de nous retirer du Championnat du Monde à la fin de l’année 2009 »


Ces propositions, avancées par le Président Max Mosley, invitent les écuries à choisir entre  » développement technique  » et   »  finances  ».

En effet, certaines équipes pourraient voir leur budget limités à 45 millions d’euros et contrôlés, mais alors il ne leur serait accordé et autorisé aucune possibilité d’évolutions technologiques en cours de Championnat, alors que celles qui n’auraient aucun plafonnement de budget seraient elles par contre soumises à des contraintes techniques.

" Une totale aberration " pour Luca Cordero di Montezemolo, le Président de Ferrari, qui dénonce un Championnat avec «un double standard réglementaire

La Scuderia a déja ce mardi, on le sait, formulé rigoureusement les mêmes menaces que le patron du Team Renault, cherchant ainsi à faire revenir en arrière et plier le Président de la FIA. Lequel se retrouve maintenant acculé et dos au mur, sans aucune marge de manoeuvre possible !

On sait aussi que l’impétrant Président de la FIA, Max Mosley s’est cru autorisé à déclarer tout dernièrement :

« La présence de Ferrari n’est pas indispensable à la Formule 1

Avant les équipes Ferrari et Renault, les écuries Toyota et Red Bull avaient déjà déclarés leur mécontentement au sujet de ce futur règlement.

Selon les écuries de Formule 1, opposées à cette réforme, les avantages concédés aux nouvelles équipes régies par le budget plafonné seraient tels que les autres écuries, quel que soit le montant de leurs investissements, ne pourraient les compenser.

Comme on le voit, un nouveau et violent "bras de fer  » constructeurs-FIA, parait dorénavant bien engagé !

Mais il n’est pas sur que la FIA et son terrible Président, ait cette fois-ci, le dernier mot…

Gilles Gaignault

Photo : Bernard Asset

F1

About Author

admin

Leave a Reply