GP2 : Lancement du Championnat ce week-end à Barcelone

 Le Français Romain Grosjean

Considéré comme un véritable tremplin et l’antichambre des Grands Prix de F1, le Championnat GP2, débute ce week-end sur le circuit catalan de Montmélo en Espagne

Vingt-six pilotes sont régulièrement inscrits dans cette discipline qui a notamment révélé ces dernières années Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Mais qui a aussi hélas malheureusement laissé sur le carreau, d’excellents pilotes qui auraient largement pu avoir leur place en Formule 1, comme l’ Italien Giorgio Pantano ou le Français Alexandre Premat.,

Parmi les engagés du millésime 2009, figurent deux Français. Tout d‘abord, le désormais expérimenté, Romain Grosjean, aligné par le Team Campos et aussi l’espoir, Nelson Panciatici, recruté par l’équipe Durango.

Le jeune espoir Allemand Hulkenberg

L’épreuve se déroulera en lever de rideau du Grand Prix d’Espagne de F1,cinquième manche du Championnat 2009. Sur les vingt pilotes disputant ce GP, sept des onze pilotes qui se retrouvent en GP depuis 2006, ont roulés auparavant dans cette série GP2  avant de débarquer en F1 :

Hamilton, Rosberg, Kovalainen, Glock, Piquet Jr, Nakajima et Buemi.

Preuve que le GP 2, comme naguère la Formule 3000 est un excellent tremplin pour rejoindre la discipline ‘’ Reine ‘’

Mais il n’est toutefois pas indispensable de rouler en GP2,  pour s’assurer un baquet en F1 ! Kimi Raikkonen en est le meilleur exemple…

Certes, Lewis Hamilton, couronné en GP2, avant de devenir Champion  du Monde de F1, reste pour le grand public, la preuve de l’utilité d’un passage dans la série inférieure. Mais, comme le relatait l’un de nos confrères Italiens dernièrement, gagner ce Championnat GP2, n’ouvre pas systématiquement et forcément, nécessairement les portes de la F1 :

Giorgio Pantano, Champion la saison dernière, reste hélas le meilleur exemple. Et il est bien amer !

Parmi les vingt six pilotes appelés à en découdre cette saison, certains redoublent, d’autres triplent, voire plus.

C’est notamment le cas d’Andreas Zubler qui figure pour la … cinquième année sur la liste des inscrits, ayant débuté avec le GP2, lors du lancement de cette formule en… 2005 !

Lucas Di Grassi, Vice champion ces deux dernières saisons, entamera lui, sa troisième saison !!!

Quant au jeune Français, Romain Grosjean, actuel troisième pilote du Team Renault en F1, il va participer à sa seconde saison, tout comme le Japonais Kamui Kobayashi, récemment sorti victorieux, de la série GP2 Asie.

Pour en revenir à Romain Grosjean, quatrième en 2008, ce dernier ambitionne de viser le titre. C’est son seul objectif !
 
Il s’aligne cette année pour remporter le Championnat, avant de viser plus haut …
Comme il n’a cessé de le répéter ces derniers jours :

« Je  ne dois plus commettre les mêmes erreurs que l’année passée. Il me faut apprendre à mieux gérer mon impatience et aussi l’utilisation de mes pneumatiques. De plus, je me retrouve dans un nouveau Team que je vais découvrir après avoir fait pratiquement toute ma carrière avec l’équipe ART de Frédéric Vasseur.»

Mais ils sont nombreux à viser le même objectif que Romain.

Di Grassi vise le Championnat…

A commencer par Luca Di Grassi. L’Argentin pourrait vite, très vite se révéler un adversaire dangereux pour Grosjean.

Le second tricolore en piste, l’ancien brillant kartman Nelson Panciatici, pilote de l’équipe de France FFSA, membre à ses débuts du programme RDD (Renault Driver Development) et qui débarque du Championnat d’Espagne F3, le challenge est tout autre. Et plus facile à assumer

Nelson Panciatici : Un seuil but :  Il doit apprendre

Face à une meute de pilotes beaucoup plus expérimentés et chevronnés et qui sont des habitués du GP2 et connaissent donc parfaitement le pilotage de ces monoplaces et aussi et surtout les circuits, Nelson aura pour mission en cette première année, de ramener sa monoplace à, l’arrivée, à chacune des courses. Intégré à une équipe solide et sérieuse, l’écurie transalpine Durango, Panciatici devra être un élève studieux et attentif, en quête exclusivement en cette saison de découverte du GP2, d’acquérir de l’expérience. Nelson a tout à gagner, rien à perdre face à une meute de pilotes beaucoup plus expérimentés :

« Cette année, je suis là avant tout pour apprendre. Il y a trop de pilotes qui sont là depuis longtemps pour pouvoir envisager de lutter à armes égales. Je vais donc tenter des coups d’éclat. L’objectif du titre, on verra cela plus tard l’an prochain. J’ai trop de choses à apprendre et à découvrir. A commencer par les circuits mais aussi les pneus et les ravitaillements »

Premiers éléments  de réponse ce samedi

Gilles Gaignauln
Photos : GP2

Formule 2

About Author

admin

Leave a Reply