GP de France à Flins : Rejet du pourvoi de Pierre Bédier requis ! Le circuit hors jeu et condamné ?

 
 
L’avenir politique de Pierre Bédier, le Président du Conseil Général des Yvelines, est en suspens !

Et l’homme qui défend ardemment le projet de création d’un circuit automobile sur le site de Flins – Les Mureaux mais qui rencontre bien des opposants, même au sein de son propre camp – l’UMP-  sans compter les innombrables recours, est … actuellement on le sait, en sursis !

Ce mercredi, le parquet général de la Cour de cassation a  en effet effectivement conclu au … rejet du pourvoi de trois élus ou anciens élus des Yvelines,  dont le député UMP Jacques Masdeu-Arus et aussi et surtout justement le Président UMP du Conseil Général des Yvelines, Pierre Bédier, contre leurs condamnations à des peines de prison avec sursis et d’inéligibilité dans une affaire de corruption présumée.

La chambre criminelle a mis sa décision en délibéré au 20 mai prochain.  Soit avant les élections Européennes !


Ils ont été, rappelons-le, condamnés le 16 mai 2008 par la cour d’appel de Paris pour corruption passive" et recel d’abus de biens sociaux" pour avoir accepté des pots-de-vin de l’homme d’affaires Michel Delfau, décédé en 2005. En contrepartie, ce dernier aurait obtenu des marchés publics pour ses sociétés de nettoyage dans les villes de Poissy et de Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Pierre Bédier a été condamné à … 18 mois d’emprisonnement avec sursis et trois ans de privations des droits civiques et civils, soit six années d’inéligibilité, ainsi que 25.000 euros.

Jacques Masdeu-Arus a pour sa part écopé de deux ans de prison avec sursis, une amende de 75.000 euros et cinq ans de privation des droits civiques et civils.

Quant à Gilles Forray, premier adjoint de Jacques  Masdeu-Arus, maire de Poissy au moment des faits, il a été condamné à trois ans de prison avec sursis, 75.000 euros d’amende et cinq ans de privation des droits civiques et civils.

Pierre Bédier avait été contraint de démissionner du Secrétariat d’Etat aux Programmes immobiliers de la Justice après sa mise en examen en janvier 2004. Leurs pourvois en cassation ont permis à l’ancien maire de Mantes-la-Jolie (1995-2005), ainsi qu’à Jacques Masdeu-Arus, de conserver leurs mandats électifs. 

Pierre Bédier: le parquet général demande que soit confirmée sa condamnation

Le ministère public a donc demandé ce mercredi à la Cour de cassation de confirmer la condamnation de l’ex-secrétaire d’Etat UMP, Pierre Bédier, à 18 mois de prison avec sursis et trois ans de privation des droits civiques pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.

Les trois ans de privation des droits civiques impliquent son inéligibilité pendant le double du temps, soit six ans.

Jacques Masdeu-Arus, maire de Poissy de 1983 à mars 2008, et son ancien adjoint, Gilles Forray, avaient également vu leurs peines confirmées, à l’exception des peines d’amende, divisées par deux, de 150.000 à 75.000 euros.

En première instance, ils avaient été condamnés respectivement à deux et trois ans avec sursis, ainsi qu’à cinq ans de privation des droits civiques.

Les trois hommes ont formé un pourvoi en cassation, pourvois dont le parquet général a demandé mercredi le rejet.

Les trois élus sont on l’a dit soupçonnés d’avoir octroyé un certain nombre de marchés publics aux sociétés de nettoyage de Michel Delfau, aujourd’hui décédé, en échange de contreparties: enveloppes d’espèces et autres avantages.

Comme on le voit, l’avenir politique de Pierre Bédier s’assombrit sérieusement. Et avec lui, le dossier de l’hypothétique  projet de la création du circuit automobile. Car selon nos informations, l’état Français serait plurôt frileux pour soutenir ce dossier.

D’ailleurs tout derniérement, le 29 avril dernier, lors de la présentation du Grand Paris du  futur, le Président de la République, Nicolas Sartkozy et contrairement à ce qu’avait laissé entendre les defenseurs du projet du circuit de Flins, n’en à …. pipé mot !

Et pour cause…

Selon certaines rumeurs qui circulent avec insistance, le Président, ne tenait pas à parler et soutenir un projet ‘’ non bordé’’ et loin d’étre bouclé financiérement…

Si l’on en croit certains élus parisiens et franciliens récemment rencontrés, Pierre Bédier hors… circuit, le … circuit de Flins-Les Mureaux, serait condamné à rester un projet  » mort-né  »,  comme nous l’avons à maintes reprises,  laissé entendre.

Un mot encore pour préciser que ce mardi 6 mai, Bernie Ecclestone avait rendez-vous au siége du groupe Lagardére ou il est arrivé seul, se présentant, rue de Presbourg à 13 heures pile !

Gilles Gaignault
Photos : Bernard Bakalian – CGY – Flavien Delaine

Sport

About Author

admin

Leave a Reply