Tour Auto : Succés d’une Ford GT 40

 

 
Le Tour Auto a fêté cette année son 18ème anniversaire. Pour cette édition, après plusieurs années au Grand Palais, le départ a été donné au Jardin des Tuileries à Paris. Ou le public, toujours aussi enthousiaste et passionné et fan de ces sublimes autos du passé est venu très nombreux pour admirer les Alpine, Jaguar, Porsche, Ferrari et autres Alfa Roméo …

Comme chaque printemps, 225 véhicules de collection étaient au rendez-vous !
 
Pour participer au Tour Auto, les voitures doivent avoir disputé le Tour de France Automobile entre 1951 et 1973.

 

Une tablée champétre avec la famille Miloe et Bernrad Consten

Vingt ans séparent la plus ancienne voiture de la plus récente. Des écarts que l’on retrouve également dans la puissance des moteurs, de 400 chevaux à moins de 100 chevaux.

Les véhicules sont donc répartis en cinq  plateaux : deux en régularité et trois en compétition.

Un rassemblement de bolides de compétition qui connaît annuellement un véritable succès populaire partout où il passe.

La France salue la caravane du Tour Auto

Petits et Grands redécouvrent des modèles mythiques, parfois même exceptionnels.

Cette année, l’épreuve s’est déroulée principalement dans l’est et le nord de la France avant de se terminer en Normandie à Deauville.

Les rescapés ravis de leur ‘’ ballade ‘’ ont donc achevé leur périple sur les rives de la Manche, dans la prestigieuse cité balnéaire de Deauville. Ils étaient 225 équipages à s’être élancés de Paris et au terme de cette compétition longue de 2000 kilomètres et parcourus en cinq jours, plus de 200 voitures ont finalement rallié l’arrivée.

Parmi elles, on distinguait bien sûr la dizaine de Jaguar Mk1 et Mk2 venues célébrer les 50 ans de leur victoire au Tour de France.  Mais aussi d’authentiques ‘’icônes ‘’comme la Ferrari 250 GTO aux couleurs de l’Ecurie Nationale Belge qui a remporté le Tour de France Auto en 1964; une Aston Martin DB4 GT Zagato ou encore quelques belles Ford GT40, réintégrées dans le classement VHC depuis cette année.

Les concurrents ont unanimement apprécié ce tracé inédit qui leur a offert à chaque étape des paysages authentiques, des circuits et des épreuves spéciales dignes de leurs attentes "sportives", et qui ont pu bénéficier de l’accueil des gens du Nord, tout autant que d’une météo à la hauteur de la chaleur humaine dégagée par nos hôtes !

Les étapes menant la caravane successivement vers Beaune – Mulhouse- Luxembourg – Marc en Bareuil avant de conclure à Deauville.

Comme chaque année, plusieurs circuits figuraient au programme : Dijon-Prenois, La Bresse, Chènevières et le prestigieux tracé de Spa-Francorchamps dans le Ardennes.

La victoire est finalement revenue à l’inoubliable Ford GT40 de l’équipage Lynn – Kivlochan qui l’emporte en VHC devant l’AC Cobra de la paire Blondin-Crochet et une seconde Ford GT40, celle du tandem France-France

Dans le Groupe G, succès de la Porsche 906 du duo John of  B – Sibel. Laquelle devance la  Ford Capri 2600 RS d’Ancelin-Foucry et la Porsche 914/6 GT de Logan-Hampton.

Victoire de la Porsche 911 RSR 2,8l de Lecourt-Lecourt dans le  Groupe H  qui précède l’Alpine Renault A 110 Gr. IV de Serpaggi-Prevost et la Porsche 910 du photographe Jacques Cochin copiloté par l’artiste-peintre Janou.
 
En Régularité, la victoire revient à une MG A que pilotaient les Willis. Ils finissent devant une Porsche 911 RSR 2,7l des  Linwood et une Porsche 356 du duo
Ruston – Haylock.

Enfin à l’indice de Performance, triomphe pour l’Alfa Roméo 1900 TI de la paire  Cajani –Solaschini. Suivent  la Jaguar MK1 des  Haase et la Lotus Elite de 1959 du tandem Gans -Hoppenstaedt

Nous vous laissons découvrir toutes les facettes de ce Tour Auto avec ces superbes photos étape par étape.

Gilles Gaignault
Photos : Max Malka

Sport

About Author

admin

Leave a Reply