Rallye de Tunisie : La seconde partie de l’étape Marathon neutralisée en Libye …

 

Dimanche, la première partie de l’étape marathon a fait, incontestablement l’unanimité auprès des pilotes.

Aujourd’hui lundi, le tronçon de la seconde partie de ce Rallye de Tunisie OiLibya entre Oubari et Brack en territoire Libyen, a malheureusement du être neutralisé.

En effet, un fort vent s’est levé sur le bivouac d’Oubari au cours de la nuit rendant les crêtes des dunes bien peu visibles.

Ce lundi matin, de façon collégiale la direction de course a donc décidé en accord avec les pilotes, de neutraliser ce secteur.

C’est donc en liaison que les autos et motos encore en course ont rejoint le bivouac de Brack.

Un peu de détente et de « repos » ne fera de mal à personne après une journée éprouvante.

Dimanche soir, seulement deux motos et quelques autos n’avaient pas rejoint le bivouac d’Oubari et ont donc passé la nuit sous les étoiles, dans les dunes. Tous localisés par l’organisation dès hier, c’est ce matin Stéphane Clair lui-même qui leur a servi le petit déjeuner…Un room service de luxe !  Et, au cœur du désert…

Après une nuit bien agitée en raison du vent, ce lundi matin vers 9h00, les pilotes ont manifesté auprès de l’organisation et de la direction de course, le souhait de voir le secteur chronométré neutralisé, la visibilité étant trop faible pour pouvoir franchir les ‘’dunes cathédrales’’ qui les attendaient.

Sage décision car ce mardi après avoir pansé quelques bobos et remis les mécaniques en état, tout le monde pourra repartir.

David Casteu parvenu à ce bivouac  « lunaire » de Brack expliquait  ce qui s’est passé au cœur de la nuit :

« C’était une belle étape dimanche. J’ai économisé mes pneus pour la spéciale d’aujourd’hui lundi mais voilà… elle est annulée. La nuit a été agitée sur le bivouac d’Oubari et de nombreux amateurs n’ont pas beaucoup dormi car vers 4h du matin, une tempête s’est levée et a fait voler une tente dans laquelle les pilotes dormaient. Moi, j’avais refusé d’aller dormir sur ce bivouac militaire qui était installé à 1,5 km de la tente ‘restaurant’. J’ai été prendre un matelas et une couverture et je me suis installé sous un des camions de JDB (restauration). J’étais super bien installé et ce matin, l’équipe des cuisines est venue me prendre en photo !
Au matin, le vent soufflait toujours dans les dunes, Stéphane Clair a donc décidé d’annuler la spéciale et nous arrivons ici par la route.
  »

De son cotén Cyril Despres racontait :

«   Je crois que mon ami le rugbyman Christian Califano doit être ravi de cette décision car il n’était pas encore arrivé au bivouac ayant passé la nuit dans les dunes  »

Cinq étapes déterminantes sont encore à courir avant la victoire finale.

L’Argentin Orlando Terranova chez les autos et  l’Espagnol Marc Coma chez les motos, leaders de la course, devront redoubler de vigilance face à des adversaires encore très motivés.

Car le plus dur reste à couvrir…

Rien n’est joué !

Il faudra attendre jusqu’à l’arrivée à Tozeur pour connaître l’identité des lauréats tant selon Stéphane Clair, le parcours au menu est franchement très sélectif, digne des grands Rallyes Africains.

Gilles Gaignault
Photos : Alain Rossignol

Rallye Tunisie

About Author

admin

Leave a Reply