La FIA ou qui met son nez dans les affaires des autres ?

Ce lundi au siège de la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) à Paris, l’ambiance risque d’être lourde et pessante !

En effet, le Président Max Mosley mettra- t il ses menaces à éxécution et assénra t’il le coup de cravache final sur cette ambiguïté…

En effet, la dernière proposition de la FIA ne passe pas au auprès des écuries de F1 et donne l’impression que celle- ci dépasse les limites qui  incombent au pouvoir législatif et qui sont imparties à la FIA.

Le plafonnement financier à été abordé par la FIA dans un but essentiel : la conservation d’un nombre suffisant d’équipe engagées en Formule 1. Rappelons qu’il y a une douzaine d’années, la Formule 1 proposait … quarante monoplaces dans son plateau aux organisateurs !

Mais la réunion s’adresse et concerne aussi également  le Championnnat du Monde des Rallyes WRC ou la crise mondiale bouleverse également la donne !

Et ce tout en faisant faire de subtancielles économies aux Teams….

Mais ces derniers soufflent sont considérés comme mots d’ingérence dans des affaires privés .

A tel point qu’il se murmure que les écuries de F1 pourraient monter  au créneau et proposer une structure parallèle ! Et aussi et surtout de ne pas être présent pour le prochain Grand Prix de Grande Bretagne…

Alors, réalité ou  simple coup de bluff ?

Pour plus de clarté dans cette nouvelle affaire qui couve, attendons tout simplement la sortie de la « messe » Parisienne…

 

Philippe Janot

Photo : Bernard Bakalian

F1

About Author

admin

Leave a Reply