F1 Grand Prix de Bahreïn : Troisième victoire pour Button et la Brawn

 

Décidemment rien n’arrête Jenson Button et sa Brawn…

Déjà victorieux en Australie puis en Malaisie le binôme Button-Brawn a encore frappé ce dimanche en remportant le Grand Prix de Bahreïn !

Vainqueur de son troisième Grand Prix en quatre courses ce dimanche à Bahreïn, Jenson Button a estimé que cette victoire était de loin  «la plus belle de toutes». Elle lui permet d’occuper toujours la tête du Championnat ou il possède 31 points, son dauphin et néanmoins coéquipier Rubens Barrichello pointant déjà à …12 points. Et la révélation Vettel qui confirme son exceptionnelle première saison en 2008, se retrouvant à  treize points. 

Le Britannique qui ne s’était pourtant élancé que depuis la seconde ligne, n’ayant pu faire mieux que quatrième aux essais qualificatifs, a construit ce nouveau succès, grâce à une remarquable stratégie des arrêts aux stands, chaussant les bons pneumatiques aux bons moments, vu la chaleur accablante. Du point de vue du pilotage pur, le pilote Anglais a jugé que le tournant de la course s’est joué, quand il a dépassé la McLaren de Lewis Hamilton, alors en troisième position

« Il était très dur à doubler mais sur le premier tour – après un sensationnel départ canon, le Champion du Monde a dépassé Button –  Lewis a commis plusieurs fautes. J’ai alors plongé à l’intérieur et j’ai pensé pouvoir le dépasser dans la ligne droite mais il a utilisé son KERS. Je l’ai quand même eu dans le premier virage du circuit. Ce coup-là nous a donné la victoire. Une victoire qui est la plus belle de toutes.»
 
Il faut dire, comparé aux premiers GP de la saison que les équipes concurrentes des Brawn GP 001 ont commencées à refaire leur retard. Comme le confirme Jenson Button :

« Nous n’avions plus cette compétitivité de pointe. C’est seulement la quatrième manche  et il y a des choses, beaucoup de choses, que nous devons changer, certaines commençant à déjà être vieillissantes. Donc se sortir ainsi de cette course, c’est géant ! Nous devons maintenant chercher à améliorer la monoplace car ce fut une course difficile.»

Et le pourtant lauréat de ce Grand Prix de Bahreïn, d’expliquer :

« Ce week-end, nous n’avions pas la vitesse des trois premiers GP. Les autres pilotes nous ont maintenant rattrapés et certains dépassés. L’équipe a fait un super travail mais elle dû bosser deux fois plus pour qu’on obtienne ce résultat et ce nouveau triomphe. »

Une nouvelle victoire qui doit tout compte fait faire … rire jaune les dirigeants de Honda !

En effet l’écurie Brawn ne doit son existence et ses incroyables succès à répétition – trois lors des quatre premiers GP de la saison 2009 – au retrait de la défunte écurie Honda !

Laquelle n’avait curieusement jamais auparavant remportée le moindre succès en GP ! Alors c’est dire si ses podiums à répétition peuvent déranger..

De quoi donner encore plus de regrets aux dirigeants du géant nippon…

Si Honda rit jaune que dire de son compatriote Toyota. Lui aussi peut rire également jaune, ce dimanche soir.

Car si le Team Toyota  qui n’a lui non plus jamais triomphé en F 1 peut s’avouer plus que satisfait de son début de saison, il n’a hélas fini que troisième de ce GP de Bahreïn disputé sur le circuit de Sakhir grâce au poleman, Jarno Trulli.

Mais certain qu’on riait jaune aussi ce dimanche soir dans le box japonais. En effet après avoir réussi- ce qui pour Toyota relève d’un véritable exploit – à placer samedi ses deux monoplaces en première ligne, on pensait très certainement que le plus dur était fait. L’équipe nippone semblant pouvoir enfin viser de décrocher la toute première victoire de son histoire en F1.

Hélas, malgré un excellent départ, les deux Toyota ont été mises en échec à la suite de la formidable stratégie élaborée par les responsables de l’équipe Brawn GP  d’une part et également d’autre part, par le pilotage exceptionnel du jeune petit prodige Sébastian Vettel, éblouissant une fois encore au volant de sa Red Bull-Renault. Lauréat du GP de Chine dimanche dernier, le jeune espoir Allemand, finit second ce dimanche, confirmant une nouvelle fois, son immense classe et son talent tout à fait exceptionnel, vu son jeune âge !

Evidemment ,on pourra toujours dire qu’après quatre GP, le Team Toyota, pointe avec trois podiums, à une inespérée troisième place au classement  provisoire du Championnat du Monde des constructeurs ou l’écurie comptabilise 26,5 points ,seulement précédée par les équipes Red Bull-Renault et Brawn GP. Lesquelles comptent respectivement 27,5 points et 50 points. Alors que le Team McLaren-Mercedes quatrième, ne totalise que 13 points !Et la Scuderia Ferrari… trois maigres P’tits points !

C’est d’ailleurs le point sur lequel insistait le patron du Team Toyota,  Tadashi Yamashina :

« Nous attendions mieux aujourd’hui mais je suis heureux de la troisième place et je remercie Jarno pour ses efforts. Timo a recherché de la stabilité avec ses pneus et c’est là où nous avons perdu du terrain mais il nous rapporté deux points tout de même. C’est notre troisième podium de la saison et je salue tous les membres de l’équipe qui se sont impliqués pour permettre ces performances.»

Néanmoins on imagine l’énorme déception du poleman Jarno Trulli très certainement  de loin le plus déçu ce dimanche soir. Alors qu’il imaginait avoir fait le plus dur en arrachant cette inattendue pole position l’Italien ne s’attendait pas à perdre cette quatrième  manche du mondial 2009.

Déjà en début de course, son propre coéquipier, l’Allemand Timo Glock lui a volé la vedette, avant que, lors de son second arrêt aux stands, le prodige Sébastian Vettel ne lui coupe l’herbe sous le pied.

 «Je suis un peu déçu parce que j’espérais offrir enfin une première victoire à Toyota. Malheureusement, le départ m’a coûté une place. A partir de là, la course fut vraiment dure. Je me suis battu avec beaucoup de monoplaces. Je n’étais pas vraiment rapide mais compétitif avec les pneumatiques plus durs.»

Et Jarno de préciser :

« Vettel a récolté sa seconde place après mon dernier arrêt. Il roulait en gommes dures et moi j’étais en pneus tendres. J’ai tout fait pour tenter de le pousser dans ses ultimes retranchements car j’étais plus rapide que lui mais je n’ai jamais été en mesure de le dépasser. Je remercie l’écurie qui a fait du très bon boulot. On se battra pout la gagne dés la prochaine course à Barcelone!»

La déception et visiblement la frustration de Jarno Trulli a été partagée par son équipier   Timo Glock, loin d’étre ravi du comportement des pneumatiques durs dans la chaleur accablante et étouffante de Bahreïn :

« Ah oui, ce fut extrêmement difficile. Je dirais que j’ai eu un départ prometteur. Avec Jarno, nous étions les premiers à ravitailler et à changer de pneus, ce qui était déjà critique. Quand je suis sorti, j’ai perdu je ne sais combien de secondes et tout cela en quoi, 15 tours. Aucune chance de revenir d’autant que je roulais six dixièmes au tour plus lentement que Jarno. Après vingt tours la course au podium était finie.»

De ce quatrième rendez-vous de l’année on retiendra  donc plusieurs choses. D’une part la confirmation du potentiel des Brawn des Toyota et des Red Bull-Renault. Le retour aux avants –postes de l’équipe McLaren-Mercedes ; Et à un degré moindre, le léger sursaut de Ferrari, qui grâce à son ancien Champion du Monde, Kimi Raikkonen, marque enfin ses trois tous petis premiers points au Championnat du Monde.

Ouf, il était temps…

Alors que l’ancien double Champion du Monde, Fernando Alonso termine huitième et est le dernier pilote à scorer. Un maigre point.

Gilles Gaignault

Photos : Bernard Asset

 
Le classement du Grand Prix de Bahreïn

1 – Jenson Button (Brawn BGP001-Mercedes) Les 57 tours en 1h31’48"182
2 – Sebastian Vettel (Red Bull RB5-Renault) à 7"187
3 – Jarno Trulli (Toyota TF109)  à 9"170
4 – Lewis Hamilton (McLaren MP4/24-Mercedes) à 22"096
5 – Rubens Barrichello (Brawn BGP001-Mercedes) à 37"779
6 – Kimi Raikkonen (Ferrari F60) à 42"057
7 – Timo Glock (Toyota TF109) à 42"880
8 – Fernando Alonso (Renault R29) à 52"775
9 – Nico Rosberg (Williams FW31-Toyota) à 58"198
10 – Nelson Piquet (Renault R29) à 1’05"149
11 – Mark Webber (Red Bull RB5-Renault) à 1’07"641
12 – Heikki Kovalainen (McLaren MP4/24-Mercedes) à 1’17"824
13 – Sebastien Bourdais (Toro Rosso STR4-Ferrari) à 1’18"805
14 – Felipe Massa (Ferrari F60) à 1 tour
15 – Giancarlo Fisichella (Force India VJM02-Mercedes) à 1 tour
16 – Adrian Sutil (Force India VJM02-Mercedes) à 1 tour
17 – Sebastien Buemi (Toro Rosso STR4-Ferrari) à 1 tour
18 – Robert Kubica (BMW F1.09) à 1 tour
19 – Nick Heidfeld (BMW F1.09) à 1 tour

Tour le plus rapide: Jarno Trulli 1’34"556

Abandon

Kazuki Nakajima

Le classement provisoire du Championnat pilotes

1.Button : 31 points – 2.Barrichello : 19 points– 3.Vettel  : 18 points – 4.Trulli : 14,5 points – 5.Glock : 12 points – 6.Webber : 9,5 points – 7.Hamilton : 9 points – 8.Alonso : 5 points – 9.Heidfeld et Kovalainen : 4 points – 11.Rosberg : 3,5 points – 12.Buemi et Raikkonen : 3 points – 14.Bourdais : 1 point

Le classement provisoire du Championnat constructeurs

1.Brawn-Mercedes : 50 points – 2.Red Bull-Renault : 27,5 points – 3.Toyota  : 26,5 points – 4.McLaren-Mercedes : 13 points – 5.Renault : 5 points -6.Toro Rosso-Ferrari et BMW  : 4 points – 8.Williams-Toyota  : 3,5 points – 9.Ferrari  : 3 points

F1

About Author

admin

Leave a Reply